En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
La sainte parole
Discours du pape à l’ONU : cette mondialisation qui est censée unir et rapprocher les êtres, crée au contraire des murs et fragmente les sociétés
Publié le 26 septembre 2015
Lors des 70 ans de l'ONU, le pape François a repris les thèmes déjà abordés dans son encyclique Laudato si’ en les inscrivant dans une cohérence et un projet global, celui de la défense de l’environnement intégral.
Il est rédacteur dans la revue de géopolitique Conflits. Dernier ouvrage paru Géopolitique du Vatican (PUF), où il analyse l'influence de la diplomatie pontificale et élabore une réflexion sur la notion de puissance.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Baptiste Noé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il est rédacteur dans la revue de géopolitique Conflits. Dernier ouvrage paru Géopolitique du Vatican (PUF), où il analyse l'influence de la diplomatie pontificale et élabore une réflexion sur la notion de puissance.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lors des 70 ans de l'ONU, le pape François a repris les thèmes déjà abordés dans son encyclique Laudato si’ en les inscrivant dans une cohérence et un projet global, celui de la défense de l’environnement intégral.

Pape François à l’ONU : la défense de l’environnement intégral

L'ONU commémore ses 70 ans, et c’est la cinquième fois qu’un pape se rend à New York pour prononcer un discours devant l’assemblée générale de l’organisation. Le pape François a repris les thèmes déjà abordés dans son encyclique Laudato si’ en les inscrivant dans une cohérence et un projet global, celui de la défense de l’environnement intégral. Après avoir rendu hommage à l’ONU et aux hommes qui œuvrent en son sein pour la défense de la paix, le pape a rappelé l’existence d’un droit à l’environnement, donc de la nécessaire défense de cet environnement. Il s’agit, bien sûr, de la lutte contre toutes les formes de pollution, contre les dérèglements climatiques et pour la protection d’un cadre de vie harmonieux et juste. François a insisté sur le fait que l’homme n’est pas dissocié de l’environnement, et que le défendre c’est donc aussi défendre l’homme.

Ce qui signifie qu’il ne faut pas gâcher les richesses de la nature. Une nouvelle fois le pape a attaqué la mentalité de la culture du déchet qui rejoint en bien des points les appels contre la culture de mort lancés par Jean-Paul II. La culture du déchet gâche les ressources naturelles, et exclu également l’homme, notamment ceux qui sont les plus faibles et les plus démunis. Les jeunes, qui sont privés d’avenir, les personnes âgées, jugées inutiles et dont l’inutilité supposée justifierait leur exclusion.

Défense de la maison commune

Cette reconnaissance et cette protection de ce droit à l’environnement amènent à défendre la maison commune. Le pape a fait usage de cette expression dans Laudato si’ et il la reprend comme élément structurant de son discours. C’est ainsi que l’on débute par l’environnement naturel, pour arriver à l’homme et l’intégrer dans les grands ensembles internationaux. Le pape développe une vision proprement mondiale des problèmes, car même si certains phénomènes touchent des continents en particulier, ils s’inscrivent en fait dans le vaste mouvement de la mondialisation, dont il veut éviter qu’elle devienne le lieu d’une indifférence caractérisée. C’est en cela qu’il faut comprendre sa charge contre les narcotrafics. La lutte contre la mafia est une constante des interpellations du pape, et il œuvre beaucoup en Italie pour cela. Ici, à l’ONU, il rappelle que le crime organisé et la traite des hommes sont une autre face de la mondialisation, celle d’une mondialisation criminelle qui se fait de l’argent sur le sang des pauvres. Les narcotrafics ne concernent pas que l’Amérique latine, car les réseaux complexes viennent jusqu’en Europe, en passant par les États-Unis.

Respect de la nature de l’homme

De même, il relance un appel à éradiquer les armes nucléaires. C’est une constante de la diplomatie pontificale depuis Jean XXIII, portée à l’ONU par les diplomates du Saint-Siège. Le pape demande à ce que les traités de non-prolifération soient appliqués, et que le nucléaire cesse d’être un danger pour l’humanité. Pour cela il faut du volontarisme et des actes, et non pas seulement des traités et des bonnes paroles. Le pape exhorte au courage et à l’action pour ne pas se contenter de dresser des agendas, des protocoles et des vœux pieux. Les organisations internationales ne doivent pas être que des lieux de palabres, mais aussi d’action et de réalisation.  

Enfin, poursuivant sa défense de l’environnement intégral et de la maison commune, il appelle à respecter la nature de l’homme. En cela il reprend les grandes idées du discours de Benoît XVI au Bundestag en 2011. Reconnaître la différence naturelle entre l’homme et la femme, à l’encontre de ce que théorise l’idéologie du gender, respecter la sacralité de la vie, ce qui suppose d’accepter la transcendance. La foi apparaît ainsi comme une nécessité de la sauvegarde de la maison commune.

Respecter la nature de l’homme c’est également lutter contre la fragmentation du monde. Le pape fait remarquer que cette mondialisation qui est censée unir et rapprocher les êtres, crée au contraire des murs et des séparations et fragmente les sociétés. En tant que souverain pontife, c'est-à-dire bâtisseur de pont, il se doit d’unir ce qui se fragmente. L’individualisme pousse à agir seul, au mépris des autres, alors que c’est par la solidarité que se construit l’avenir du monde. 

Une vision globale de l’homme

La réflexion du pape est profondément géopolitique, car elle se développe sur plusieurs espaces de pensée. Réflexion sur l’environnement, donc sur l’homme ; respect de la nature environnementale, donc respect de la nature humaine. Si l’on doit veiller à l’environnement naturel de l’homme, alors il faut aussi sauvegarder son environnement stratégique et politique, d’où la réflexion concernant la lutte contre les trafics d’êtres humains organisés par les mafias, comme la prostitution, la traite des enfants ou la vente de la drogue, ainsi que la prolifération des armes. Un environnement intégral qui appelle à veiller sur tout l’homme.              

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
04.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Merci Trump ! Pourquoi Trump est utile en nous forçant à changer nos habitudes économiques
07.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
06.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires