En direct
Best of
Best Of
En direct
Djeunes
Hollande et les les 18-22 ans : une idylle pas si rose que ça...
Publié le 30 novembre 2011
Selon un récent sondage IFOP/Journal du Dimanche, les 18-22 ans voteraient à 63% pour François Hollande si le second tour de l'élection présidentielle avait lieu demain. Un résultat impressionnant mais qui ne démontre pas forcément l'efficacité de sa campagne : en 2007, Ségolène Royal avait obtenu au 2nd tour le même score sur cet électorat...
Olivier Vial est président de l’UNI et directeur du CERU – centre d’études et de recherches de l’UNI (Think-tank sur l’éducation).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Vial
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Vial est président de l’UNI et directeur du CERU – centre d’études et de recherches de l’UNI (Think-tank sur l’éducation).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un récent sondage IFOP/Journal du Dimanche, les 18-22 ans voteraient à 63% pour François Hollande si le second tour de l'élection présidentielle avait lieu demain. Un résultat impressionnant mais qui ne démontre pas forcément l'efficacité de sa campagne : en 2007, Ségolène Royal avait obtenu au 2nd tour le même score sur cet électorat...

Le Journal du dimanche a publié ce week-end, un sondage réalisé par l'IFOP[1] sur le vote et les attentes des 18-22 ans (les primo-votants) pour la présidentielle de 2012. Si le second tour des élections présidentielles avait lieu demain, 63 % des 18-22 ans déclarent qu'ils voteraient pour François Hollande, contre 37 % pour Nicolas Sarkozy. Nombre de commentateurs ont alors cru voir dans ces résultats la preuve que le candidat socialiste, en faisant de la jeunesse et de l'éducation sa priorité, avait fait un choix électoralement payant.

Le vote en faveur de François Hollande perd de sa spécificité "jeune"

Mais si ces résultats sont bons en valeur absolue pour la gauche, ils ne témoignent nullement d'un effet positif de la campagne de François Hollande. Ségolène Royal avait déjà rassemblé au second tour de la présidentielle de 2007, 63 % des 18-22 ans. Les jeunes avaient, d'ailleurs voté dans les mêmes proportions en 1988 et 1981[2].

La gauche a, d'ailleurs, toujours considéré la "jeunesse" comme un électorat captif. Au printemps dernier, la Fondation Terra Nova (proche du PS) publiait une note de stratégie électorale, dans laquelle elle faisait des jeunes : " le coeur de l'électorat de la gauche, les 18-25 ans avaient accordé + 11 points à la moyenne nationale au second tour de la présidentielle en 2007 ( 58 % contre 47 %)."

Ce différentiel entre le vote des 18-25 ans et la moyenne nationale a toujours été très favorable à la gauche, il était de 11 points en 2007 (16 points chez les 18-22 ans), de 9 points en 1988 et de 11 points en 1981. Il n'est plus que de 6 points pour François Hollande (- 10 points chez les 18 - 22 ans).

Un électorat plutôt privilégié

La candidature de François Hollande attire surtout les plus jeunes électeurs. Les 18 -19 ans sont 43 % (+5 points)[3] à envisager de voter pour lui au premier tour. Ils ne sont plus que 33 % (- 5 points) à faire ce choix entre 21 et 22 ans.

Le candidat socialiste réalise ses meilleurs scores parmi les enfants des ménages dont le chef de famille est issu des professions libérales ou des cadres supérieures 42 % ( + 4 points). Il séduit plus les lycéens et les étudiants (42 % + 4 points) que les jeunes actifs (31 % - 7 points). Les jeunes chômeurs, quant à eux, ne sont que 15 % (-23 points ) à envisager voter pour François Hollande, alors qu'ils sont 64 % (+ 45 points ) à penser voter pour Marine Le Pen.

Les jeunes jugent sévèrement la campagne

Cinq mois avant l'échéance présidentielle, seulement 55 % des 18-22 ans se déclarent intéressés par la campagne, ils sont 72 % à déclarer que leurs vrais problèmes n'y sont pas abordés. Si les jeunes qui déclarent un sympathie partisane sont généralement plus mobilisés, on peut noter cependant que les sympathisants socialistes ne sont que 63 % à juger la campagne intéressante contre 78 % pour l'UMP.

Après l'engouement médiatique des primaires socialistes, et le lancement en fanfare de la campagne de François Hollande autour des thématiques jeunes, de tels résultats laissent apparaître que l'idylle entre le candidat socialiste et la jeunesse n'est pas si rose que cela.



[1] Les primo-votants et la perspective de l'élection présidentielle http://www.ifop.com/media/poll/1690-1-study_file.pdf

[2] La jeunesse n'est plus ce qu'elle était ... tant mieux ! note du CERU, p.38 http://www.ceru.fr/spip.php?article8

[3] Les chiffres cités entre parenthèses représentent les écarts entre le score moyen de François Hollande chez les 18-22 ans et ceux réalisés dans des secteurs spécifiques de son électorat.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi & Dimitri se marient (enfin) Charlotte Gainsbourg (enfin) heureuse; Justin Bieber & Hailey Baldwin n'ont pas consommé leur mariage; David Hallyday & Laura Smet ne se quittent plus, les princes William & Harry ne se kiffent plus
02.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
03.
Au tableau : Christophe Castaner mal à l’aise après une question d’un élève
04.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
05.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
06.
Eglises profanées en France : mais pourquoi le pape se tait-il ?
07.
La classification des comportements qui vous permettra de mieux comprendre votre entourage
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
06.
Charlotte Casiraghi & Dimitri se marient (enfin) Charlotte Gainsbourg (enfin) heureuse; Justin Bieber & Hailey Baldwin n'ont pas consommé leur mariage; David Hallyday & Laura Smet ne se quittent plus, les princes William & Harry ne se kiffent plus
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
03.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Pour Marlène Schiappa, il y a "une convergence idéologique" entre "la Manif pour tous et les terroristes islamistes"
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
BORUSSIA
- 01/12/2011 - 06:27
Pitoyable PS !
les jeunes adultes sont plus malins que nos sondeurs et journalistes de gauche : il ne voteront pas en,majorité pour le PS , avec qui ils sont assurés si par malheur Hollande gagne , d'être violentés et rackettés par les autres "jeunes" , ceux justement que protègent le PS...
Lepongiste
- 30/11/2011 - 11:31
@Simon T Vous avez visé juste !
Les profs les formatent à la pensée de gauche...et continuent leur oeuvre de destruction massive ..de la pensée !
Ce n'est que plus tard que les jeunes réalisent qu'il n'y a pas pire !
80 % des profs de l'EN sont des militants.La sélection des jeunes profs est faite par eux ainsi que par les syndicats inféodés...
Comment voulez vous que ces jeunes Lycéens et étudiants ne votent pas à gauche .
SimonT
- 30/11/2011 - 09:28
Si l'on n'est pas à gauche à 18 ans...
c'est qu'on n'a pas de coeur. Si on l'est toujours à 40 ans, c'est qu'on n'a pas de tête.

On peut se poser la question de savoir pourquoi les jeunes votent à gauche. J'ai analysé un peu l'affaire. J'en ai conclu que l'Education nationale, naturellement, milite pour la gauche, et le PS en particulier.
C'est assez insidieux : on leur fait étudier le racisme, Rousseau, des choses comme ça...