En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

07.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

01.

Jean-Luc Godard antisémite?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 1 heure 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 2 heures 9 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 5 heures 35 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 6 heures 30 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 7 heures 15 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 8 heures 13 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 10 heures 29 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 11 heures 16 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 11 heures 58 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 13 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 1 heure 56 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 2 heures 33 min
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 5 heures 57 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 6 heures 51 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 7 heures 30 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 8 heures 36 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 10 heures 50 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 11 heures 42 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 12 heures 37 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 13 heures 35 min
info atlantico
© Reuters
En un peu moins de dix ans, 36 policiers ont trouvé la mort en mission et 112 en service.
© Reuters
En un peu moins de dix ans, 36 policiers ont trouvé la mort en mission et 112 en service.
Info Atlantico

Lutte contre le terrorisme : le coup de gueule des syndicats de police adressé à M. Cazeneuve

Publié le 18 septembre 2015
Le ministre de l’Intérieur ne tiendrait pas suffisamment compte des desiderata et avis des policiers en matière de lutte contre le terrorisme. C’est ce que vient de faire savoir, dans une lettre très critique, l’UNSA-FASMI, qui regroupe le syndicat des commissaires de la police nationale (très majoritaire), les officiers ainsi que les gradés et gardiens de la paix, à Bernard Cazeneuve. Le torchon brûlerait-il entre policiers et la place Beauvau ? Dossier - sensible - à suivre.
Gilles Gaetner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste à l’Express pendant 25 ans, après être passé par Les Echos et Le Point, Gilles Gaetner est un spécialiste des affaires politico-financières. Il a consacré un ouvrage remarqué au président de la République, Les 100 jours de Macron (Fauves ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre de l’Intérieur ne tiendrait pas suffisamment compte des desiderata et avis des policiers en matière de lutte contre le terrorisme. C’est ce que vient de faire savoir, dans une lettre très critique, l’UNSA-FASMI, qui regroupe le syndicat des commissaires de la police nationale (très majoritaire), les officiers ainsi que les gradés et gardiens de la paix, à Bernard Cazeneuve. Le torchon brûlerait-il entre policiers et la place Beauvau ? Dossier - sensible - à suivre.

Les pouvoirs publics emploient-ils vraiment tous les moyens pour lutter contre le terrorisme ? La question peut paraître à la fois brutale et incongrue. Et pourtant, à lire la lettre de deux pages – dont Atlantico a eu connaissance- adressée le 8 septembre par la Fédération autonome des syndicats du Ministère de l’Intérieur (UNSA-FASMI) - qui regroupe le syndicat des commissaires de la police nationale (très majoritaire), les officiers ainsi que les gradés et les gardiens de la paix- au ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, la question est parfaitement légitime.

D’emblée, évoquant les différents chantiers, notamment de la sécurité, qui font l’objet de concertation avec les syndicats de police, les auteurs de la lettre écrivent : "Nous relevons avec étonnement l’absence de la problématique qui sévit durablement au cœur de notre société, faisant peser une menace grave sur les citoyens en général, et les effectifs de police en particulier"… Une phrase lourde de sens qui fait allusion au lourd tribut payé par les policiers lors des attentats de janvier 2015 qui firent deux morts parmi les fonctionnaires de police ainsi qu’une policière municipale.

Puis, la missive adressée au Ministre, après avoir regretté que pas le moindre arbitrage n’ai été rendu sur l’adoption d’une arme puissante "capable de rivaliser avec les armes de guerre dont sont porteurs les terroristes" en vient au sujet épineux, celui qui fâche : la question de la légitime défense. A chaque fait divers sanglant qui voit un policier riposter et tuer un individu potentiellement dangereux, la question, tel un serpent de mer, resurgit. Eric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes a déposé, en février 2015, une proposition de loi qui a pour objectif d’aligner le système de légitime défense pour les policiers à celui dont bénéficient les gendarmes. En effet le Code de la défense protège le gendarme qui peut tirer après sommation, alors que la loi en matière de légitime défense s’applique aussi bien pour le policier que pour le citoyen. A savoir que ce dernier ne peut tirer sur son agresseur qu’en cas de nécessité absolue et à condition que sa riposte soit proportionnelle à la dite attaque. Le député des Alpes-Maritimes souhaite, dans sa proposition de loi, que le policier puisse tirer sur un individu "en cas de danger imminent" ou encore lorsque le fonctionnaire subit des "violences graves." 

Rappelons qu’en un peu moins de dix ans, 36 policiers ont trouvé la mort en mission et 112 en service. Des statistiques qui ne peuvent laisser indifférents. A la notion de "danger imminent", l’UNSA- FASMI, dont le secrétaire général est Philippe Capon propose, avec sagesse, toujours dans sa lettre adressée à Cazeneuve d’aménager les règles de la légitime défense en leur donnant pour cadre "les périodes de danger absolu." Pour ce faire, la fédération aurait souhaité que les équipages de policiers soient entrainés aux tirs et aux techniques de sécurité… Hélas, cette suggestion n’a pas été retenue. Décidément remontés contre le ministre de l’Intérieur, les rédacteurs de la missive poursuivent : "Ce décalage entre le temps administratif et l’intensité de la préoccupation de nos collègues est particulièrement délétère au vu de l’importance des enjeux. S’y ajoute le paradoxe consistant à encourager le dépôt de l’arme de service dans des casiers individuels [mesure destinée à lutter contre les suicides, véritable fléau] et à retirer leur titre de circulation aux policiers parisiens au moment où il paraitrait indiqué de rechercher la présence en tous lieux – et particulièrement les transports en commun- des personnes formées à l’intervention, fussent-elles hors service."

Conclusion, guère surprenante : "Il en résulte pour nos collègues un fort sentiment d’incompréhension." Qui peut nier que le gouvernement Valls a pris la dimension du terrorisme djihadiste qui menace le pays ? Témoin, par exemple, le plan Vigipirate placé au plus haut niveau et les 10 000 militaires mobilisés sur l’ensemble du territoire national. N’en déplaise à certains esprits un peu trop angéliques, l’arsenal juridique voté il y a quelques mois pour éradiquer le terrorisme était nécessaire.

L’attentat déjoué le 26 août dans le Thalys- Amsterdam-Paris qui aurait pu être un carnage sans l’intervention de quelques héros qui ont réussi à neutraliser Ayoub El Khazzani, un marocain de 26 ans, démontre aussi que la loi peut être encore renforcée. Désormais, l’opinion l’a compris : nous sommes en guerre contre le terrorisme. Une guerre qui n’est pas prête de se terminer. Sauf que, c’est l’ultime reproche adressé au ministre de l’Intérieur, l’UNSA-FASMI a du mal à comprendre l’intérêt à créer des strates successives pour lutter contre le terrorisme. Récemment, Bernard Cazeneuve a mis sur pied cet été, dans l’urgence, un Etat-major opérationnel pour la prévention du terrorisme (EMOPT). Or existe déjà depuis 1984, l’Unité de coordination de lutte contre le terrorisme (UCLAT) qui a largement fait ses preuves. Dès lors, comment en pratique, vont fonctionner ses deux structures, d’autant que la DGSI a elle aussi comme mission d’éradiquer le terrorisme ? N’y aura-t-il pas une concurrence absurde pouvant nuire à l’efficacité ? L’UCLAT dépend du directeur général de la police nationale, tandis que l’EMOPT qui doit veiller notamment à ce que les suspects terroristes ne passent pas à travers les mailles du filet policier dépend exclusivement de Bernard Cazeneuve. C’est même son bébé. Tout est dit… 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gré
- 16/09/2015 - 18:54
à Bulldozer -
Votre dernière phrase est proprement écoeurante, répugnante. Vous devriez avoir honte. Quand je pense que des policiers risquent leur vie au service de personnes comme vous, c'est bien dommage qu'on ne puisse faire le tri et vous abandonner à votre sort.
essentimo
- 15/09/2015 - 19:31
On pleure
parce que l'on ne construit pas assez de logements sociaux pour les mal logés français mais on en trouve 77 000 pour les migrants ? La multiplication des petits pains ?
l'enclume
- 15/09/2015 - 17:38
Pas dingues les mecs
Anguerrand - 15/09/2015 - 07:37 - C'est exact, certains Français ont le désir d'accueillir des réfugiés, la difficulté, les réfugiés ne veulent pas venir en France.