En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

04.

Mais quelle température faisait-il vraiment pendant le dernier âge glaciaire ? Nous connaissons désormais la réponse

05.

Il aime le "jeune Adolf", Goebbels et Auschwitz. Et comme c'est du rap…

06.

Emmanuel Macron s'en prend à Olivier Véran

07.

Le frelon asiatique envahit la Bretagne

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Beatrice Dalle & Anthony Delon épousent des jeunesses; Julie Gayet & Francois H. s’engueulent en regardant le foot; Angelina veut pourrir la vie de Brad Pitt, Jade Hallyday commence à pourrir celle de sa mère; Yannick Noah fait ses besoins dehors

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Nous avons tué Dieu. Et un autre a pris sa place : jeune, vigoureux, conquérant.

03.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

04.

COVID-19 : y-a-t-il encore un pilote dans l’avion gouvernemental ?

05.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Turner – Peintures et Aquarelles- Collection de la Tate : la fascinante exposition d’un “Voyageur de Lumière”

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Où vont les vents sauvages ?" de Nick Hunt : un voyage qui marie intelligemment nature et culture… belle approche des lieux mais médiocre jugement sur les habitants

il y a 4 heures 54 min
light > Culture
Star du doublage et comédien inoubliable
L'acteur Roger Carel est mort à l'âge de 93 ans
il y a 12 heures 21 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le cocorico trahit le coq gaulois et quand le pilote démêle ses fuseaux : c’est l’actualité des montres
il y a 15 heures 2 min
light > Science
Moby Dick
Protéger les baleines d'un risque de collision en écoutant leurs chants
il y a 17 heures 24 min
décryptage > Economie
Repenser l'économie

Plan de relance : l’argent ne fait pas le changement

il y a 17 heures 56 min
décryptage > Religion
Ite missa est

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

il y a 18 heures 31 min
décryptage > Science
Grrrrr

Mais quelle température faisait-il vraiment pendant le dernier âge glaciaire ? Nous connaissons désormais la réponse

il y a 18 heures 53 min
décryptage > Politique
Socle électoral

LFI / EELV-PS : qui a vraiment le vent en poupe pour 2022 ?

il y a 19 heures 12 min
décryptage > Santé
Lutte contre le coronavirus

Covid-19 : affinement bienvenu de la stratégie gouvernementale, même défauts opérationnels majeurs

il y a 19 heures 43 min
décryptage > Culture
Iegor Gran

"Les services compétents" de Iegor Gran : Tartuffe au pays des Soviets, une histoire vraie et un excellent récit romanesque

il y a 4 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La légende de Bruno et Adèle" de Amir Gutfreund : un auteur de choix pour s'initier à la littérature israélienne contemporaine

il y a 5 heures 14 min
pépites > Justice
Affaire des "écoutes"
Parquet national financier : Eric Dupond-Moretti cible trois magistrats et demande une enquête administrative
il y a 12 heures 48 min
décryptage > Politique
Nominations

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

il y a 17 heures 12 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan
il y a 17 heures 26 min
pépite vidéo > International
Reconfinement
Coronavirus : Israël entre dans une nouvelle phase de confinement ce vendredi
il y a 18 heures 14 min
décryptage > Economie
Crise sociale

Révoltant ? Bridgestone, la dissolution du macronisme et les dangers du volontarisme politique mal ciblé

il y a 18 heures 45 min
pépites > Economie
Chrysanthèmes
2.000 fleuristes ont fermé définitivement leur magasin depuis le début de la crise sanitaire
il y a 19 heures 1 min
décryptage > Politique
Faillite en vue ?

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

il y a 19 heures 29 min
Piqure
Le frelon asiatique envahit la Bretagne
il y a 20 heures 19 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Le fin mot de l'Histoire : quelle a été la dernière phrase d'Adolf Hitler avant de mourir ?

Publié le 08 septembre 2015
Ils sont célèbres. Qu’ont-ils dit avant de mourir ? "Le fin mot de l’histoire" est à l’origine une série de chroniques diffusées pendant l’été sur France Info. Jamais anodines, souvent émouvantes, parfois grinçantes, ces ultimes paroles mises en scène par la plume alerte de Thomas Snégaroff sont autant de courtes biographies. Un ouvrage publié chez Tallandier éditions. Extrait (2/2).
Thomas Snégaroff
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Enseignant à Sciences Po (Paris), Thomas Snégaroff est l’auteur de Bill et Hillary Clinton (Tallandier, 2014). Il présente également chaque matin « Histoires d’info » sur France Info.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ils sont célèbres. Qu’ont-ils dit avant de mourir ? "Le fin mot de l’histoire" est à l’origine une série de chroniques diffusées pendant l’été sur France Info. Jamais anodines, souvent émouvantes, parfois grinçantes, ces ultimes paroles mises en scène par la plume alerte de Thomas Snégaroff sont autant de courtes biographies. Un ouvrage publié chez Tallandier éditions. Extrait (2/2).

L’ambiance est étrange dans ce bunker aménagé à huit mètres de profondeur sous la Nouvelle Chancellerie qui n’est plus qu’un tas de ruines. Hitler n’a plus vu la lumière extérieure depuis neuf jours, et ne la reverra plus jamais.

Le 20 avril, jour de son cinquante-sixième anniversaire, il est sorti quelques instants, le temps de distribuer d’une main tremblotante des Croix de fer à quelques membres des Jeunesses hitlériennes. Les plus jeunes ont douze ans et mourront bientôt au sein des unités antichars.

Depuis neuf jours, Hitler vit terré comme un rat, les rats dont il s’est si souvent servi pour qualifier les Juifs qu’il a exterminés. Eva Braun, sa maîtresse depuis treize ans, vit le plus beau jour de sa vie. Elle a enfin convaincu son bel Adolf de l’épouser. Ce n’est certes pas le grand mariage qu’elle a imaginé. L’atmosphère est lugubre. Deux témoins, Goebbels et Bormann, et un officier d’état-civil. C’est tout. Quelques généraux arrivent après la cérémonie pour une coupe de mousseux. L’heure n’est pas à la fête. Mais à la défaite. Finale. Humiliante. La preuve, une heure après l’échange des consentements, Hitler fait venir une de ses secrétaires pour lui dicter son testament. « Moi-même et mon épouse choisissons la mort pour échapper à la honte de ma destitution ou de la capitulation. Notre volonté est d’être brûlés immédiatement sur place », dit‑il d’une voix blanche.

Quand il apprend l’exécution de Mussolini, et le déchaînement de la foule à Milan sur son cadavre et celui de sa compagne Clara Petacci, il est plus que jamais certain d’avoir pris la bonne décision. Il ne veut pas tomber entre les mains de ses ennemis, « ni mort, ni vivant », dit-il alors.

Au loin, les bruits des combats dans les rues de Berlin. Plus près, les cris de douleur des centaines de blessés qui ont afflué dans l’hôpital de campagne installé dans le bunker. L’issue est proche. Hitler, qui aime davantage les chiens que les hommes, donne l’ordre d’empoisonner son chiot préféré, Wolf.

Il reste un mince espoir : que les troupes du généralWenck parviennent à entrer dans Berlin. Mais la nouvelle tombe comme un couperet. Les troupes de Wenck sont bloquées aux alentours de Potsdam. C’est la nuit. Le 30 avril. Hitler sait que tout est fini. Le IIIe Reich ne régnera pas mille ans. Peut-être même pas un jour de plus. Les Russes sont à moins de 300 mètres. Le dernier repas est rapidement avalé. Des spaghettis à la tomate. Hitler fait ses adieux à ceux qui sont restés à ses côtés. Et tient des propos vertigineux, avouant son admiration pour Staline et insistant sur l’erreur d’avoir attaqué l’URSS en 1941. Il est un peu plus de 15 heures. Hitler s’apprête à prononcer ses dernières paroles. Son majordome, Heinz Linge, s’approche. Le Führer lui conseille de tenter une percée vers l’ouest. Linge, visiblement troublé, demande alors : « Mais pour qui maintenant devons-nous percer ? » Hitler répond : « Pour celui qui viendra. »

Personne ne viendra après lui. Sûrement le sait-il. L’homme est calme et détendu. Étonnamment. Hitler et Eva Braun pénètrent seuls dans leur appartement privé. Des officiers SS font barrage. Personne ne doit entrer. C’est le dernier ordre de Hitler. Magda Goebbels hurle : « Mon Führer, ne nous abandonnez pas, nous allons tous mourir Adolf Hitler pitoyablement sans vous ! »

Le lendemain, avant de se suicider, elle empoisonnera ses six enfants, âgés de quatre à douze ans. Eva Braun a avalé une dose de cyanure. Hitler s’est tiré une balle dans la tempe. Il ne faut pas perdre de temps, les ordres sont les ordres, qu’ils viennent d’un vivant ou d’un mort. Les deux cadavres sont remontés à la surface. Goebbels, robot hypnotisé, fait le salut nazi. Au total, 400 litres d’essence seront déversés. Les corps se consumeront pendant quatre heures.

Extrait de "Le Fin mot de l'histoire", de Thomas Snégaroff, publié chez Tallandier, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
REVERJOVIAL
- 09/09/2015 - 13:47
Admiration pour les allemandes
Beaucoup d'admiration pour les femmes allemandes qui sont à la base de l'extraordinaire reléve de leur pays et de sa richesse actuelle.
A prendre en exemple aux pays qui préférent s'inventer des boucs émissaires plutot que prendre leurs destins en main.
mado83@free.fr
- 08/09/2015 - 19:49
des assassins
Staline et Hitler ont fait massacre leurs peuples par ambition personnelle.
Ce qui est extraordinaire, c'est que le peuple allemand, surtout grâce à ses femmes(plus d'un million d'hommes disparus) ont relevé leurs ruines en une dizaine d'années avec un courage sans faille ce qui mérite respect et admiration..
jurgio
- 08/09/2015 - 14:00
Le dernier mot
« Je laisse l'Europe à son tragique destin »