En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

04.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

05.

Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929

06.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

07.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

ça vient d'être publié
décryptage > France
Solidité

Résilience : oui, la crise est profonde, non l’apocalypse occidentale n’est pas en cours

il y a 19 min 28 sec
pépites > Europe
Solidarité européenne
Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus
il y a 10 heures 22 min
pépites > Europe
Combat contre le Covid-19
Coronavirus : le Premier ministre britannique Boris Johnson est sorti des soins intensifs
il y a 11 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Maître du Haut Château - The Man in the High Castle", une série visible sur Amazon Prime Video : et si l'Allemagne et le Japon avaient gagné la guerre ? Une uchronie palpitante

il y a 13 heures 4 min
pépites > Economie
"Plus grande récession en France depuis 1945"
Gérald Darmanin et Bruno Le Maire annoncent un "plan d'urgence révisé à 100 milliards d'euros" face à une chute du PIB de 6% cette année
il y a 13 heures 54 min
pépites > Economie
Mesures exceptionnelles
Etats-Unis : la Fed active un dispositif de 2.300 milliards de dollars pour soutenir l’économie américaine face au coronavirus
il y a 16 heures 2 min
pépites > Santé
Projections
Près d'1,6 million de Français pourraient avoir contracté le virus, selon des estimations du syndicat de médecins généralistes MG France
il y a 17 heures 10 min
pépites > Santé
Espoir d’un traitement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron apporte son soutien aux chercheurs lors d’une visite à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre
il y a 18 heures 33 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Coronavirus : on pourrait être infecté plusieurs fois; La Chine noyaute les institutions internationales; Les médecins cubains au secours des Antilles françaises; L’éducation nationale moins bonne en informatique que les sites porno
il y a 19 heures 41 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Stop-COVID : voilà toutes les données qu’une application peut collecter sur vous

il y a 21 heures 28 min
pépites > Europe
Tournant dans la crise ?
Coronavirus : les pays de l'Union européenne trouvent un accord pour une réponse économique commune face à l'épidémie
il y a 9 heures 47 min
pépites > Finance
Espoir…
Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929
il y a 10 heures 44 min
pépite vidéo > Culture
Chansons pour le personnel soignant
"Et demain ?" : 350 personnalités mobilisées pour une chanson caritative au profit de la lutte contre le Covid-19
il y a 12 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Neige Noire" de Paul Lynch : un tableau saisissant du monde paysan d’avant-guerre, loin d’une image bucolique et stéréotypée

il y a 13 heures 26 min
light > Politique
Sécurisation des déplacements présidentiels
Le parc automobile de l’Elysée a été équipé de barrières antipostillons
il y a 14 heures 51 min
pépites > Santé
Déplacement surprise
Emmanuel Macron rencontre le professeur Didier Raoult à Marseille en ce jeudi 9 avril
il y a 16 heures 45 min
pépites > France
Polémique
Christophe Castaner demande un contrôle sur le dossier de la morgue provisoire au marché de Rungis
il y a 18 heures 2 min
pépite vidéo > International
Nouveau bras de fer
Vives tensions entre Donald Trump et l’OMS sur la gestion de crise du coronavirus
il y a 18 heures 59 min
décryptage > France
Solidarité

Opération #connexion d’urgence : 10.000 ordinateurs pour les élèves défavorisés

il y a 20 heures 46 min
décryptage > France
Défis à relever

Covid-19 : le jour d’Après

il y a 21 heures 54 min
Changement de cap

La gauche virerait-elle sécuritaire ?

Publié le 25 novembre 2011
"En matière de sécurité, le gouvernement va trouver à qui parler" : cette phrase prononcée par André Vallini, chargé des questions de justice de François Hollande, semble marquer une inflexion du discours de gauche sur les questions de sécurité, à l'approche de la présidentielle. La fin d'un certain angélisme ?
Hervé Algalarrondo est journaliste politique et essayiste. A travaillé auparavant au Matin de Paris à France-Soir et au Nouvel Obs.Auteur de plusieurs pamphlets contre le conformisme de gauche : « Les beaufs de gauche », éditions Lattès, "Insécurité :...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hervé Algalarrondo
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hervé Algalarrondo est journaliste politique et essayiste. A travaillé auparavant au Matin de Paris à France-Soir et au Nouvel Obs.Auteur de plusieurs pamphlets contre le conformisme de gauche : « Les beaufs de gauche », éditions Lattès, "Insécurité :...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"En matière de sécurité, le gouvernement va trouver à qui parler" : cette phrase prononcée par André Vallini, chargé des questions de justice de François Hollande, semble marquer une inflexion du discours de gauche sur les questions de sécurité, à l'approche de la présidentielle. La fin d'un certain angélisme ?

Atlantico : Chargé des questions de justice de François Hollande, André Vallini s’est exprimé en marge de l’affaire Agnès. Il a notamment annoncé qu’ "en matière de sécurité, le gouvernement va trouver à qui parler". La gauche virerait-elle sécuritaire ?

Hervé Algalarrondo : Les réactions de la gauche, et spécialement du PS, sur l’affaire Agnès ont été particulièrement intéressantes quant à l’évolution des mentalités, de ce côté-là de l’échiquier politique, sur le terrain de l’insécurité. L’angélisme reste l’apanage d’une bonne partie de la gauche. Ce week-end, Benoît Hamon, porte-parole du PS, a adopté la posture traditionnelle du parti, en se contentant de considérer que le gouvernement était « nauséabond » de s’interroger sur les dysfonctionnements de la machine judiciaire.

Parallèlement, un certain nombre de socialistes proches de François Hollande, notamment  André Vallini, ont eu un discours plus positif, moins agressif, prenant en compte l’opinion publique, la gravité des faits. C’est relativement nouveau à gauche : souvent, personne au PS ne se manifestait sur ces faits divers, sinon pour dénoncer l’attitude de la droite. Nous avons pu entendre des propos mesurés, trouvant naturel que le gouvernement cherche à détecter d’éventuels dysfonctionnements.

Ségolène Royal, en 2007, avait déjà marqué une évolution sur ce sujet, mais d’une manière un peu atypique, personnelle, avec son langage militaire, son ordre juste. C’étaient de bonnes intuitions, mais il manquait une harmonie générale.  Là, une nouvelle position majoritaire émerge dans la galaxie socialiste : François Hollande devrait avoir un discours plus sécuritaire. Il semble vouloir rompre avec l’angélisme. Outre André Vallini, des personnalités comme François Rebsamen ou Julien Dray ne peuvent être taxés d’angélisme.

 

En 2002, Lionel Jospin avait déclaré : "Sur la question de l’insécurité, j’ai péché par naïveté ". La gauche aurait donc changé d'attitude ?

Le changement est relatif, mais la gauche, pendant longtemps, a voulu croire qu’il n’existait pas d’insécurité, mais un sentiment d’insécurité, que la droite et l’extrême-droite exploitaient. Aujourd’hui, la gauche se rend compte que la sécurité est un problème réel sur une bonne partie du territoire, particulièrement dans les zones où habitent les personnes défavorisées. Il est naturel, lorsqu’on est de gauche, de traiter ces problèmes, dans la mesure où la gauche se veut le porte-parole des plus défavorisés. Toutefois restons prudents, avant de diagnostiquer une vraie conversion de François Hollande et de la majorité du PS.

 

 

Malgré cette "conversion" que vous évoquez, le projet socialiste prône tout de même la suppression de la peine-plancher et des mesures de sûreté…

Cette nouvelle approche sécuritaire demeure timide. Jean-Jacques Urvoas, chargé des propositions sur la sécurité, a mis dans le programme du PS le désarmement des polices municipales, qui ne me paraît pas constituer une mesure urgente. Cette nouvelle approche se heurte à deux lobbies de gauche. Le lobby judiciaire, qui défend en toute circonstance la position des juges, et estime que ces derniers doivent pouvoir juger en pleine indépendance, sans les contraintes imposées par les peines-plancher ou des sanctions renforcées pour les récidivistes.

L’angélisme reste fort dans un  dossier mitoyen, à savoir l’immigration. La gauche socialiste prône la régularisation des sans-papiers ou le vote des étrangers. Des mesures défendables en soi, mais qui choquent beaucoup l’électorat populaire pour qui les immigrés ne sont pas seulement des victimes. Et le parti socialiste n’en parait pas conscient.

 

Pourquoi ce "lobby judiciaire" de la part de la gauche ?

Il existe une vieille méfiance de la gauche envers la police française. Vichy, la Rafle du Vel d’Hiv, le comportement de la police durant la guerre d’Algérie en France (même si c’était sous l’autorité de l’administration) sont passés par là… A l’opposé de cette méfiance, la gauche estime que les  juges défendent les  libertés et l’état de droit. La nécessaire appréhension par la gauche des vrais problèmes liés à l’insécurité, passe par un changement de mentalité, de culture, vis-à-vis des mondes judiciaire et policier. On ne peut pas toujours dénoncer les policiers lorsqu’il y a une bavure policière, et défendre systématiquement les magistrats face à une bavure judiciaire (ce à quoi s’apparente l’affaire Agnès).

 

Peut-on donc dire que la gauche comble un déficit d’image quant aux questions sécuritaires ?

Plus qu’un déficit d’image, elle comble son manque de compréhension de la société française et de l’évolution des mentalités au sein des catégories populaires. On ne peut plus faire comme si l’insécurité était uniquement une obsession d’électeurs lepénistes. Chacun sait que dans certains quartiers difficiles, les exactions commises sont nombreuses. Elles ne doivent pas être niées mais simplement traitées par les pouvoirs publics.

 

Propos recueillis par Romain de Lacoste

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

04.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

05.

Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929

06.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

07.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
LeditGaga
- 26/11/2011 - 17:40
On ne vous dit pas tout !
Il paraît même que le PS compte faire du viol ... un délit ! Voilà bien une grande avancée vers une justice "vraie", comme dirait la cruche du Poitou ! Du coup "les pontes" du parti n'ont qu'à bien se tenir !
Demystificateur
- 26/11/2011 - 08:05
Regardez la photo, François a réussi à se décoiffer !!!
Il devait être sacrément énervé....Heu !
Demystificateur
- 26/11/2011 - 08:03
Il faut savoir le reconnaître....
La sécurité des biens et des personnes c'est la droite
La sécurité sociale c'est la gauche !