En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

06.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

07.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le dernier des Yakuzas" de Jake Adelstein - Plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 5 min 34 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Looking for Beethoven" de Pascal Amoyel : Une immersion totale vibrante, époustouflante dans le monde de Beethoven

il y a 13 min 57 sec
décryptage > Société
Imbroglio politique

Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel

il y a 2 heures 34 min
décryptage > Social
Marronnier

La SNCF sur la voie de garage

il y a 4 heures 16 min
décryptage > Société
Cachez-moi ça

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

il y a 4 heures 48 min
décryptage > Santé
La vie est injuste

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

il y a 5 heures 22 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Comment l’individualisme risque de détruire la démocratie

il y a 5 heures 32 min
décryptage > Société
Ultra moderne voilitude

Cette double crise de la modernité qui paralyse les réflexes démocratiques français

il y a 5 heures 52 min
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 23 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 1 jour 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Jour de courage" de Brigitte Giraud - Le jour du coming out d’un adolescent

il y a 9 min 19 sec
pépites > Société
Imbroglio politique
Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel
il y a 2 heures 32 min
décryptage > Politique
Tribune

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

il y a 4 heures 4 min
décryptage > Social
Disparité

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

il y a 4 heures 28 min
décryptage > Economie
Ecologisme

PLF 2020 : la fiscalité environnementale ne sauvera pas la planète

il y a 4 heures 57 min
décryptage > Science
Quand le ciel nous tombe sur la tête

L'Europe lance un programme de résilience aux tempêtes solaires

il y a 5 heures 27 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite, service public : Macron tenté de reprendre son programme de réformes à zéro

il y a 5 heures 47 min
décryptage > Social
Attention, danger politique du troisième type

Gouvernement, minorités activistes et reste de la société : le trio infernal que plus rien ne relie ?

il y a 6 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 1 jour 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 1 jour 25 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

"Qu'est-ce qui nous unit ?", de Roger-Pol Droit : cette confusion entre le terroir et l’Etat qui empêche la construction du "nous" national

Publié le 29 août 2015
Conflits, affrontements polémiques... Notre quotidien se noie sous les informations de ce qui nous divise, sous les constats de nos désunions.Au point de faire parfois oublier l'autre versant, tout aussi immense, celui de nos attachements, de nos retrouvailles, de nos solidarités. De quelle nature est donc ce lien humain, qui se tient à l'arrière-plan des déchirures ? Est-il inné ? Pluriel ? Spontané ? Sans cesse à construire ? Extrait de "Qu'est-ce qui nous unit ?", de Roger-Pol Droit, publié chez Plon (1/2).
Ecrivain, philosophe, chercheur au CNRS, enseignant à Sciences-Po, Roger-Pol Droit est l'auteur d'une vingtaine de livres, dont plusieurs traduits dans le monde entier. Il écrit régulièrement dans Le Monde, Le Point et Les Echos. Avec Petites...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roger-Pol Droit
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ecrivain, philosophe, chercheur au CNRS, enseignant à Sciences-Po, Roger-Pol Droit est l'auteur d'une vingtaine de livres, dont plusieurs traduits dans le monde entier. Il écrit régulièrement dans Le Monde, Le Point et Les Echos. Avec Petites...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Conflits, affrontements polémiques... Notre quotidien se noie sous les informations de ce qui nous divise, sous les constats de nos désunions.Au point de faire parfois oublier l'autre versant, tout aussi immense, celui de nos attachements, de nos retrouvailles, de nos solidarités. De quelle nature est donc ce lien humain, qui se tient à l'arrière-plan des déchirures ? Est-il inné ? Pluriel ? Spontané ? Sans cesse à construire ? Extrait de "Qu'est-ce qui nous unit ?", de Roger-Pol Droit, publié chez Plon (1/2).

Le principal piège politique du « nous » national réside, à mes yeux, dans la confusion entre le terroir et l’Etat. Le terroir engendre un attachement sensible. Il est fait de tout ce qui parle au corps et n’est jamais semblable en deux lieux du monde : des ciels et des roches, des champs et des villages, des fêtes et des recettes, des costumes et des coutumes. L’Etat, lui, ne s’adresse qu’à la raison. Il parle à l’intelligence plutôt qu’aux sensations. Principe abstrait, il organise un « nous » politique, juridique, civique qui se superpose au terroir mais par définition ne lui ressemble en rien. L’Etat structure la forme du pouvoir, sans se soucier des charmes de la nature.

Le « nous » de l’Etat est évidemment constitué à partir des lois qui définissent la nationalité, la citoyenneté, les droits des citoyens, la délégation des pouvoirs, etc. Ce « nous » repose sur un contrat, des règles et des normes, une Constitution. Forgé selon des principes qui sont par définition abstraits et généraux, il ne se soucie que de ce qui est conforme à ces principes, sans se préoccuper des accidents du terrain, de la teinte des végétaux, des particularismes microscopiques. L’Etat construit un « nous » qui est réel dans la seule mesure où il est formel.

Entre le « nous » du terroir et le « nous » de l’Etat, l’écart est donc immense. Ils appartiennent, en fait, à deux ordres radicalement distincts. Les deux peuvent certes se juxtaposer, mais en aucun cas fusionner.

Le terroir s’adresse à l’enfant, l’Etat à l’adulte. L’Etat est objet de respect, de fidélité, éventuellement de dévouement. Il ne saurait devenir, à proprement parler, objet d’amour. Le terroir, lui, n’existe que par l’attachement affectif que lui vouent ceux qui sont ses enfants. Pire : l’Etat englobe quantité de terroirs. Son pouvoir s’étend indifféremment sur les montagnes et les plaines, les littoraux et les terres intérieures.

Le piège n’est pas le terroir par lui-même, ni l’Etat en soi, mais la confusion des deux. Pire encore : la tentation d’ancrer l’Etat dans le terroir. Le fantasme est bien connu : toutes ces coutumes que nous aimons, ces villages et ces fermes, ces villes historiques et ces valeurs ancestrales, voilà ce qui fait notre pays, notre identité, notre « nous » national – qui doit donc s’incarner dans notre Etat, trouver sa représentation politique, manifester son autorité.

Il s’agit là, il faut le redire sans cesse, d’une confusion majeure. Elle ne manifeste pas seulement une méconnaissance du principe étatique, elle prétend le métamorphoser, le naturaliser, le « corporaliser ». Autrement dit, le nier. Qu’une nation soit composée d’histoire, de droit, d’administration, que son identité combine des éléments disparates, éventuellement conflictuels, personne n’en doute. Mais que l’Etat, comme forme politique, puisse s’y réduire est une impossibilité.

Tout simplement parce que la construction du politique n’est pas un fait de nature. Elle n’a même pratiquement rien à voir avec l’univers naturel. Quand Aristote définit l’homme comme zoôn politikon, animal social, il s’agit du seul être vivant qui invente par ses propres moyens les lois qui peuvent régenter sa vie commune. Dire que l’être humain est un « animal social » pourrait en effet tromper, en faisant croire que les humains vivent en groupe comme les abeilles, d’une manière toujours identique, fixe, programmée par leur instinct. Les abeilles se répartissent les tâches à l’intérieur de la ruche d’une façon immuable, de même qu’elles construisent des alvéoles géométriques sans variation.

C’est au contraire selon leur propre décision que les humains se donnent une constitution politique, à tout le moins des règles de fonctionnement de leur collectivité. Cette instauration du pouvoir et de son exercice peut correspondre à de multiples processus distincts. Les groupes humains ont inventé des moyens très divers de se donner à eux-mêmes leurs règles, et ces règles sont dissemblables. Mais elles ne sont jamais naturelles.

Du coup, l’étrange complexité de ce qui nous unit s’intensifie encore. Car se confirme ici, sous un autre angle, ce qui a été aperçu au sujet du « nous » de la langue : le lien préexiste, mais doit cependant être mis en œuvre. Déjà présent, il doit être activé. Le « nous » du politique est antérieur à sa déclaration. Malgré tout, il ne saurait exister sans elle.

Reste à savoir comment opère ce lien, à quelle échelle il agit. Ce qui nous unit, est-ce l’Etat dont nous sommes citoyens ? Est-ce le monde universel des humains ? Comment s’articulent les deux ?

Extrait de "Qu'est-ce qui nous unit ?", de Roger-Pol Droit, publié chez Plon, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Plon, bonnes feuilles
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

06.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

07.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires