En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

01.

La troisième guerre de Libye

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 2 heures 4 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 3 heures 33 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 4 heures 33 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 6 heures 16 sec
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 6 heures 52 min
décryptage > Economie
Conclusions hâtives

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

il y a 7 heures 34 min
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 20 heures 48 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 21 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 1 jour 49 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 3 heures 9 sec
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 3 heures 57 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 4 heures 51 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 5 heures 41 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 6 heures 34 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

il y a 7 heures 14 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’ultragauche tentée par le terrorisme ?; L’équipe Villani en plein doute; LREM : Stanislas Guerini veut refonder le parti; GPA : le gouvernement ne veut pas (maintenant) de la jurisprudence de la Cour de Cassation
il y a 7 heures 53 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 21 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 1 jour 30 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 1 jour 1 heure
Editorial

Pourquoi l’exil fiscal tente un nombre croissant de Français

Publié le 07 août 2015
10% des redevables acquittent désormais 70% de l’impôt sur le revenu en France tandis que 45% des recettes proviennent seulement d’1% des contribuables. L'exode fiscal a ainsi bondi de 40% entre 2012 et 2013, concernant 3744 foyers, selon Les Echos.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
10% des redevables acquittent désormais 70% de l’impôt sur le revenu en France tandis que 45% des recettes proviennent seulement d’1% des contribuables. L'exode fiscal a ainsi bondi de 40% entre 2012 et 2013, concernant 3744 foyers, selon Les Echos.

C’est une véritable bombe à retardement qui menace l’avenir du système fiscal en raison du déséquilibre croissant du mode d’imposition dont l’exemple le  plus inquiétant concerne l’impôt sur le revenu. Alors que dans un pays démocratique, il serait légitime de faire participer la quasi-totalité des citoyens avec une contribution minimale, au lieu d’en dispenser une partie croissante de la  population, les gouvernements successifs ont une politique inverse : celle de réduire régulièrement le nombre des assujettis de sorte qu’on arrive à ce paradoxe : dix pour cent des redevables acquittent 70% de l’impôt sur le revenu tandis que 45% des recettes proviennent seulement d’un pour cent des contribuables. Pas étonnant que cet impôt pèse de moins en moins dans la panoplie des outils de l’Etat. Mais il y a plus grave : son  rendement est toujours inférieur aux prévisions, non pas pour des raisons qui tiendraient  à la fraude mais tout simplement parce que la matière imposable tend à diminuer parce qu’elle repose sur une fraction de plus en  plus réduite de la population.

C’est là aussi qu’entre en jeu une donnée nouvelle : l’exil fiscal qui touche un nombre croissant de nos compatriotes. Selon des données que "Les Echos" ont réussi à obtenir (avec difficulté ajoutent-ils) auprès de l’administration, l’exode a bondi de quarante pour cent entre 2012 et 2013, concernant 3744 foyers, les chiffres de l’an dernier n’étant pas encore disponibles, mais tout porte à croire qu’ils évolueront dans le même sens.

En fait, le mouvement s’est accéléré dès 2011 lorsque la droite a supprimé le bouclier fiscal et ne peut que croître et embellir. La disparition du secret bancaire apporte à court terme une manne inespérée au gouvernement alors que quarante mille dossiers de rapatriement venant essentiellement de Suisse sont sur le bureau des inspecteurs du fisc et que quatre milliards d’euros supplémentaires pourraient ainsi rentrer dans les  caisses publiques cette année. Mais cette manne risque de se tarir assez rapidement, d’autant  que parmi les repentis certains pourraient décider de prendre officiellement cette fois le chemin de l’étranger.  Cela ne concerne pas seulement  les cadres qui s’installent à l’étranger pour des raisons professionnelles, mais aussi désormais les retraités qui veulent jouir d’une retraite à bon compte dans des pays qui les attirent, comme le Portugal qui dame aujourd’hui le pion au Maroc par les avantages fiscaux qu’il procure.

Mais il y a une raison  plus profonde : le durcissement  sans précédent et qui ne connaît pas de trêve vis-à-vis des hauts revenus. Citons notamment parmi les mesures les plus récentes, la réduction du plafond du quotient familial, la diminution des allocations familiales pour les familles les plus aisées (alors que François Hollande avait juré qu’on  n’y toucherait pas).

Par ailleurs, les taux d’imposition de l’ISF n’ont pas été revus à la baisse malgré l’effondrement du loyer de l’argent. Le taux maximum de 1,5% qui frappe les plus gros patrimoines apparaît ainsi véritablement confiscatoire, alors que la  rémunération des liquidités par les banques est tombée bien souvent  au-dessous d’un demi pour cent, quand elle ne devient pas négative.

Dans ce contexte, bon nombre de contribuables s’apercevront que les promesses du gouvernement de stabiliser l’impôt va rejoindre la foule des engagements non tenus : la pression fiscale demeure et s’accentue même pour les plus hauts revenus, avec pratiquement aucun espoir de changement. Ce qui ne peut que stimuler l’envie de départ de la minorité  agissante de ce pays, d’autant que la droite, si elle revenait au pouvoir, n’aurait sans doute pas le courage de supprimer l’impôt sur la fortune qui reste populaire dans l’opinion. Car il reste une grande tradition française : on n’organise pas le combat contre la pauvreté, on lutte contre la richesse.            

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

01.

La troisième guerre de Libye

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 07/08/2015 - 23:45
Mafia
45 % des impôts payés par 1 % de la population ! On peut avoir des discussions techniques, mais cela montre surtout que 45 % des revenus aboutissent dans les mains des 1 % les plus riches ! Et encore, cela ne concerne que ce que ceux-ci n'ont pas réussi à défiscaliser à l'étranger ! Comment le simple bon sens peut-il ne pas vous faire comprendre que la France est désormais entre les mains de la Mafia ! Une oligarchie financière toute puissante !
vangog
- 07/08/2015 - 22:22
Trop loin, trop fort, trop grave?
A chaque élection, on a cru que c'était indépassable, mais les UMPS on su faire toujours mieux, à chaque élection...les politiques UMPSecolococo ont amené les prélèvements des Français au delà de 45% du PIB et la part des dépenses de l'état français à proximité de 58% de ce PIB...insupportable pour n'importe quel pays! Il est normal que la France se délite, s'exile, et se dénature...impossible de revenir en arrière si les Français choisissent les mêmes politiciens véreux qui asphyxient la France, petit à petit depuis quarante ans! Il faut du changement, du vrai et une vraie politique pour la France, une politique patriotique, enfin, car il y a urgence!
Lazydoc
- 07/08/2015 - 21:35
Copions ce qui marche ailleurs
Canada : Suppression de fonctionnaires+fortes diminution des aides sociales
GB : pas loin de 500 000 fonctionnaires en moins+ Aides sociales en moins
Allemagne : fortes diminutions des charges patronales + job à 400€
Portugal : 10 ans d'exoneration d'IR si on s'installe chez eux.
Retraite= 65 à 67 ans.
Le courage d'aller contre l'opinion pour améliorer la santé du pays; ce courage manque à nos politiques.