En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

03.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

06.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

07.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 31 sec
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 32 min 34 sec
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 1 heure 39 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 2 heures 3 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 2 heures 32 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 2 heures 42 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 3 heures 16 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 4 heures 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

il y a 5 heures 8 min
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 20 heures 28 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 1 min 59 sec
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 1 heure 35 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 1 heure 50 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 2 heures 10 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 2 heures 37 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 2 heures 51 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 4 heures 8 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 5 heures 2 min
décryptage > Politique
Gardiens de la paix

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 21 heures 8 min
© Reuters
© Reuters
Tant va la cruche à l’eau

Israël pris au piège de ses extrémistes religieux ?

Publié le 02 août 2015
Dans la nuit de jeudi à vendredi, des colons vivant en Cisjordanie occupée ont incendié une maison de Palestiniens, provoquant la mort d'un bébé. Le Premier ministre israélien a dénoncé un "acte de terrorisme", un terme très rarement utilisé à l'encontre de colons.
David Elkaïm
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
David Elkaïm est fonctionnaire détaché au ministère des Affaires étrangères, chargé de conférences à Sciences Po Paris et chercheur au CF2R. Il est notamment l'auteur aux côtés de Eric Dénécé de l'ouvrage Les Services secrets israéliens ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans la nuit de jeudi à vendredi, des colons vivant en Cisjordanie occupée ont incendié une maison de Palestiniens, provoquant la mort d'un bébé. Le Premier ministre israélien a dénoncé un "acte de terrorisme", un terme très rarement utilisé à l'encontre de colons.

Atlantico : Cette semaine, à Jérusalem, un ultra-orthodoxe a poignardé plusieurs personnes à la Gay Pride et le lendemain à peine, dans les territoires palestiniens occupés, des colons ont incendié une maison provoquant la mort d'un bébé. L'extrême droite religieuse israélienne est-elle en train de prendre un tour plus virulent et d'exercer une pression grandissante à la fois sur les Palestiniens et sur la société israélienne ? 

David Elkaïm : Les faits que vous rappelez ne sont que les derniers d’une série qui commence à être longue : l’assassinat d’un jeune arabe israélien en 2014 en "représailles" de l’enlèvement de trois jeunes juifs israéliens (prélude à la guerre de Gaza de l’été dernier), une dizaine de mosquées et d’églises vandalisées, une école mixte juifs-arabes brulée à Jérusalem, des synagogues vandalisées dans tout le pays. Cela démontre qu’Israël et plus largement le judaïsme, comme tous les autres Etats et comme toutes les autres religions, sont travaillés par une forme d’extrémisme. D’une certaine façon, cela démontre la "normalité" d’Israël : le populisme, l’extrême-droite, le racisme, le fanatisme religieux sont des phénomènes observables dans beaucoup de démocraties. 

 

Benyamin Netanyahu a condamné fermement l'incendie de Naplouse en le qualifiant d'acte de terrorisme mais pour l'Autorité palestinienne, le gouvernement israélien, en soutenant la colonisation, se rend responsable de ce type d'agressions. Quelle est effectivement la part de responsabilité du gouvernement israélien ? 

Bien sûr, le gouvernement israélien n’est pas directement responsable de ces crimes. Il n’a d’ailleurs pas intérêt à ce que la situation dégénère parce que cela attirerait inévitablement l’attention de la communauté internationale sur la situation en Cisjordanie, ce qu’Israël veut à tout prix éviter. 

 

Mais il est difficile de ne pas voir une forme de continuité entre les positions prises par certains membres du gouvernement actuel, y compris le Premier ministre lui-même dans les derniers temps de la campagne électorale, sur les Arabes, la délégitimation des revendications palestiniennes, le grignotage systématique de la Cisjordanie par la construction d’implantations et les violences à l’encontre des arabes israéliens et des Palestiniens. En effet, les premiers sont de plus en plus souvent regardés avec méfiance et les seconds carrément comme des ennemis irréconciliables. Dès lors, il n’est pas étonnant que les plus fanatiques s’estiment autorisés à recourir à la violence contre eux, d’autant plus que l’armée et la justice sont souvent plus indulgentes envers les juifs israéliens, habitants des implantations ou pas.

 

Heureusement, des intellectuels, des associations mais aussi des personnalités politiques, dont le président d’Israël Reuven Rivlin, qui n’est pourtant pas issu du "camp de la paix", ont tiré la sonnette d’alarme.

 

Quel est le poids des extrémistes religieux aujourd'hui en Israël ?

Leur poids démographique s’accroît puisqu’ils font toujours plus d’enfants que les autres israéliens. Et politiquement, leur poids s’accroit aussi sous l’effet de deux facteurs : d’une part, ils sont très organisés et très mobilisés lors des élections et, d’autre part, le Bloc de la foi, le mouvement Gush Emunim, véritable lobby de l’occupation, dispose de puissants relais dans les instances politiques, administratives et militaires d’Israël.  

 

Parmi ces extrémistes, des mouvements nationalistes-religieux, comme Lehava ou Tag Mehir ("Prix à payer"), s’organisent pour instaurer un climat de terreur en Israël comme en Cisjordanie. 

 

Heureusement, ces mouvements, quoique dangereux parce que violents, restent pour l’instant minoritaires et la grande majorité des Israéliens condamnent leurs actes. Ron Ben-Yishai parle même de « jihad juif ». Des ONG luttant contre le racisme et pour une résolution pacifique du conflit avec les Palestiniens, comme Tag Meir (à ne pas confondre avec la précédente !), Shalom Arshav (La Paix Maintenant) ou encore Women wage peace mènent au quotidien des actions en direction des arabes israéliens et des Palestiniens. 

 

Bref, des menaces pèsent sur le système démocratique israélien, c’est très clair, et en cela que la poursuite de l’occupation est contraire aux valeurs et aux intérêts d’Israël. 

 

La société et la démocratie israéliennes ont les moyens de faire face à ces menaces mais le combat sera long. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hmrmon
- 02/08/2015 - 15:36
Israël et l'extrémisme religieux.
Entre juifs extrémistes et Palestiniens, c'est démographiquement et stratégiquement à qui noiera l'autre sous le nombre, dans un tel contexte où l'espace nécessaire à l'établissement futur d'une progéniture démesurée devient vital, imaginer une cohabitation pacifique relève du voeux pieux.
Pourquoi-pas31
- 02/08/2015 - 11:40
il y a bien longtemps que
Netanyahou a laissé passer l'occasion d'amener la paix en Israël, lors de sa première accession au poste de premier ministre. A cette époque les tensions étaient retombées et les bases d'un accord pour vivre ensemble étaient posées. Il a fait le mauvais choix et à terme, Israël ne survivra pas, car l'unité arabe se fera sur son dos tôt ou tard. Dans tous les cas, les extrémistes religieux ne peuvent amener que la violence et la mort.