En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg

07.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 9 heures 35 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 11 heures 51 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 13 heures 24 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 15 heures 6 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 17 heures 29 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 17 heures 50 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 18 heures 13 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 18 heures 37 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 18 heures 53 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 19 heures 14 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 10 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 12 heures 50 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 14 heures 36 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 16 heures 9 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 17 heures 39 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 17 heures 54 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 18 heures 17 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 18 heures 38 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 19 heures 11 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 19 heures 35 min
© Reuters
© Reuters
Tant va la cruche à l’eau

Israël pris au piège de ses extrémistes religieux ?

Publié le 02 août 2015
Dans la nuit de jeudi à vendredi, des colons vivant en Cisjordanie occupée ont incendié une maison de Palestiniens, provoquant la mort d'un bébé. Le Premier ministre israélien a dénoncé un "acte de terrorisme", un terme très rarement utilisé à l'encontre de colons.
David Elkaïm
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
David Elkaïm est fonctionnaire détaché au ministère des Affaires étrangères, chargé de conférences à Sciences Po Paris et chercheur au CF2R. Il est notamment l'auteur aux côtés de Eric Dénécé de l'ouvrage Les Services secrets israéliens ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans la nuit de jeudi à vendredi, des colons vivant en Cisjordanie occupée ont incendié une maison de Palestiniens, provoquant la mort d'un bébé. Le Premier ministre israélien a dénoncé un "acte de terrorisme", un terme très rarement utilisé à l'encontre de colons.

Atlantico : Cette semaine, à Jérusalem, un ultra-orthodoxe a poignardé plusieurs personnes à la Gay Pride et le lendemain à peine, dans les territoires palestiniens occupés, des colons ont incendié une maison provoquant la mort d'un bébé. L'extrême droite religieuse israélienne est-elle en train de prendre un tour plus virulent et d'exercer une pression grandissante à la fois sur les Palestiniens et sur la société israélienne ? 

David Elkaïm : Les faits que vous rappelez ne sont que les derniers d’une série qui commence à être longue : l’assassinat d’un jeune arabe israélien en 2014 en "représailles" de l’enlèvement de trois jeunes juifs israéliens (prélude à la guerre de Gaza de l’été dernier), une dizaine de mosquées et d’églises vandalisées, une école mixte juifs-arabes brulée à Jérusalem, des synagogues vandalisées dans tout le pays. Cela démontre qu’Israël et plus largement le judaïsme, comme tous les autres Etats et comme toutes les autres religions, sont travaillés par une forme d’extrémisme. D’une certaine façon, cela démontre la "normalité" d’Israël : le populisme, l’extrême-droite, le racisme, le fanatisme religieux sont des phénomènes observables dans beaucoup de démocraties. 

 

Benyamin Netanyahu a condamné fermement l'incendie de Naplouse en le qualifiant d'acte de terrorisme mais pour l'Autorité palestinienne, le gouvernement israélien, en soutenant la colonisation, se rend responsable de ce type d'agressions. Quelle est effectivement la part de responsabilité du gouvernement israélien ? 

Bien sûr, le gouvernement israélien n’est pas directement responsable de ces crimes. Il n’a d’ailleurs pas intérêt à ce que la situation dégénère parce que cela attirerait inévitablement l’attention de la communauté internationale sur la situation en Cisjordanie, ce qu’Israël veut à tout prix éviter. 

 

Mais il est difficile de ne pas voir une forme de continuité entre les positions prises par certains membres du gouvernement actuel, y compris le Premier ministre lui-même dans les derniers temps de la campagne électorale, sur les Arabes, la délégitimation des revendications palestiniennes, le grignotage systématique de la Cisjordanie par la construction d’implantations et les violences à l’encontre des arabes israéliens et des Palestiniens. En effet, les premiers sont de plus en plus souvent regardés avec méfiance et les seconds carrément comme des ennemis irréconciliables. Dès lors, il n’est pas étonnant que les plus fanatiques s’estiment autorisés à recourir à la violence contre eux, d’autant plus que l’armée et la justice sont souvent plus indulgentes envers les juifs israéliens, habitants des implantations ou pas.

 

Heureusement, des intellectuels, des associations mais aussi des personnalités politiques, dont le président d’Israël Reuven Rivlin, qui n’est pourtant pas issu du "camp de la paix", ont tiré la sonnette d’alarme.

 

Quel est le poids des extrémistes religieux aujourd'hui en Israël ?

Leur poids démographique s’accroît puisqu’ils font toujours plus d’enfants que les autres israéliens. Et politiquement, leur poids s’accroit aussi sous l’effet de deux facteurs : d’une part, ils sont très organisés et très mobilisés lors des élections et, d’autre part, le Bloc de la foi, le mouvement Gush Emunim, véritable lobby de l’occupation, dispose de puissants relais dans les instances politiques, administratives et militaires d’Israël.  

 

Parmi ces extrémistes, des mouvements nationalistes-religieux, comme Lehava ou Tag Mehir ("Prix à payer"), s’organisent pour instaurer un climat de terreur en Israël comme en Cisjordanie. 

 

Heureusement, ces mouvements, quoique dangereux parce que violents, restent pour l’instant minoritaires et la grande majorité des Israéliens condamnent leurs actes. Ron Ben-Yishai parle même de « jihad juif ». Des ONG luttant contre le racisme et pour une résolution pacifique du conflit avec les Palestiniens, comme Tag Meir (à ne pas confondre avec la précédente !), Shalom Arshav (La Paix Maintenant) ou encore Women wage peace mènent au quotidien des actions en direction des arabes israéliens et des Palestiniens. 

 

Bref, des menaces pèsent sur le système démocratique israélien, c’est très clair, et en cela que la poursuite de l’occupation est contraire aux valeurs et aux intérêts d’Israël. 

 

La société et la démocratie israéliennes ont les moyens de faire face à ces menaces mais le combat sera long. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hmrmon
- 02/08/2015 - 15:36
Israël et l'extrémisme religieux.
Entre juifs extrémistes et Palestiniens, c'est démographiquement et stratégiquement à qui noiera l'autre sous le nombre, dans un tel contexte où l'espace nécessaire à l'établissement futur d'une progéniture démesurée devient vital, imaginer une cohabitation pacifique relève du voeux pieux.
Pourquoi-pas31
- 02/08/2015 - 11:40
il y a bien longtemps que
Netanyahou a laissé passer l'occasion d'amener la paix en Israël, lors de sa première accession au poste de premier ministre. A cette époque les tensions étaient retombées et les bases d'un accord pour vivre ensemble étaient posées. Il a fait le mauvais choix et à terme, Israël ne survivra pas, car l'unité arabe se fera sur son dos tôt ou tard. Dans tous les cas, les extrémistes religieux ne peuvent amener que la violence et la mort.