En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

02.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

03.

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

04.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

05.

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

07.

Marxiste dedans, ultralibérale dehors, la Chine fait perdre ses moyens à l'Europe

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

L’intelligence artificielle avait abîmé la beauté des échecs, voilà comment elle pourrait la renouveler

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
pépites > International
Menace
Les Etats-Unis accusent le Hezbollah de stocker du nitrate d'ammonium en Europe
il y a 14 heures 4 min
pépites > France
Prudence
Inondations : le Gard en alerte rouge, la Lozère et l'Hérault en vigilance orange
il y a 15 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le théorème du parapluie" : Le spectacle est permanent, émerveillons-nous !

il y a 17 heures 12 min
pépite vidéo > Insolite
Spiderman
Paris : un homme interpellé après avoir escaladé la tour Montparnasse à mains nues
il y a 17 heures 59 min
décryptage > Politique
Politisation de la justice

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

il y a 19 heures 22 min
décryptage > France
Gouverner, c'est prévoir

Les leçons de notre impréparation face au Covid ont-elles été tirées face aux autres risques majeurs identifiés par les livres blancs ?

il y a 20 heures 46 min
décryptage > International
Rival systémique

Marxiste dedans, ultralibérale dehors, la Chine fait perdre ses moyens à l'Europe

il y a 21 heures 23 min
décryptage > Politique
Le pelé, le galeux c’est lui

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

il y a 21 heures 42 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : de la guerre nucléaire à la paix en passant par la peur

il y a 21 heures 46 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’ère des victimes : le règne de la tyrannie des minorités et de la privatisation de la censure

il y a 21 heures 46 min
pépites > Economie
Blacklist
Interdiction de TikTok aux Etats-Unis : la Chine annonce des mesures de rétorsion
il y a 14 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La bombe" : une histoire explosive

il y a 17 heures 9 min
pépite vidéo > Religion
Débat pas simple
Voile à l'Assemblée : pour Jean-Sébastien Ferjou, "le voile a une double nature, privée et politique"
il y a 17 heures 18 min
pépites > International
Disparition
États-Unis : Ruth Bader Ginsburg, juge à la Cour Suprême, est décédée
il y a 18 heures 32 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette
il y a 20 heures 27 min
décryptage > Société
La vérité est ailleurs

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

il y a 21 heures 7 min
décryptage > Economie
Dépenses à crédit

Jusqu’à quand pourrons-nous financer nos dépenses de santé par la dette ?

il y a 21 heures 33 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Comment les chiffres transforment les algorithmes en véritables menaces

il y a 21 heures 46 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

il y a 21 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Turner – Peintures et Aquarelles- Collection de la Tate : la fascinante exposition d’un “Voyageur de Lumière”

il y a 1 jour 6 heures
© Reuters
Seuls les marchés orientaux pourront réinvestir dans les circuits économiques de l'Occident.
© Reuters
Seuls les marchés orientaux pourront réinvestir dans les circuits économiques de l'Occident.
(Not) bankable

Les banques ne font pas face à une crise de liquidité mais à une crise de confiance

Publié le 18 novembre 2011
Depuis la crise de 2008, le monde a connu une création monétaire massive. Problème : cet argent ne vient pas consolider le système bancaire européen.
Franck Margain
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franck Margain est vice-Président du Parti Chrétien Démocrate et conseiller régional UMP en Ile-de-France.Après des études en finances, il est devenu cadre dans une grande banque internationale. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis la crise de 2008, le monde a connu une création monétaire massive. Problème : cet argent ne vient pas consolider le système bancaire européen.

La crise que nous traversons a débuté en 2007. Elle est caractérisée entre autres par les premières difficultés des banques pour financer les engagements de leur bilan.

Le métier des banques consiste bien à prêter des fonds déposés par leurs clients et à emprunter des liquidités afin de financer les besoins des entreprises, des ménages, des collectivités. Mais la crise rend chaque jour cet exercice plus compliqué pour le système bancaire : il sera demain plus difficile qu'hier.

Souvenons-nous que la crise a fait disparaître de nombreux grands groupes bancaires, causé quelques faillites et beaucoup d'adossements. Aux États-Unis, la banque Lehman Brothers a ainsi disparu, Merill Lynch et JP Morgan sont adossés. Du côté de l'Europe, Fortis, Dexia, ABN AMRO, Northern Rock, RBS, les Landesbank allemandes ou Dresdner ont soit disparu soit sont sous perfusion étatique. Voilà donc l'ampleur du risque réel auquel les politiques vont devoir trouver des solutions !

Les difficultés d'accès au financement se sont amplifiées quotidiennement et inexorablement depuis 2007. La crise grecque couplée à la détérioration générale des dettes souveraines accentue cette fragilité en détériorant significativement la valeur des actifs détenus par les banques.

Que pouvons nous constater  ? Depuis 2007, les taux d'épargne des ménages se sont fortement accrus, les banques centrales des grands pays commerciaux engrangent des réserves toujours plus importantes et les fonds souverains disposent aujourd'hui de 30% de disponibilités de plus qu'en 2007. Dans le même ordre d'idée, les banques centrales américaines comme anglaises monétisent massivement les dettes et créent par la même occasion une abondante liquidité.

Il ne s'agit donc pas d'une crise de liquidité, au sens où la presse le rapporte quotidiennement, mais d'une crise de confiance structurelle dans laquelle les énormes liquidités à disposition dans le monde ne s'investissent pas dans le système bancaire de l'Occident. Les banques ne peuvent donc pas faire l'augmentation de capital nécessaire au renforcement de leur solidité. Par ailleurs, les États ne peuvent plus les garantir car ils sont trop pauvres et très dépendants des dispositions temporaires mises en place par les banques centrales.

Alors, regardons à l'Est, mais loin à l'Est, tel que le Président Nicolas Sarkozy et la chancelière Angela Merkel l'ont clairement identifié : seule l'abondante richesse de l'Orient sera capable de réinvestir les circuits économiques de l'Occident. N'ayons pas peur : les créanciers ont toujours besoin de leurs débiteurs. Il appartient simplement à nos dirigeants d'être des politiques ambitieux, stricts, visionnaires et surtout transparents vis à vis de leurs électeurs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
DEL
- 19/11/2011 - 23:55
Mélange des genres
Les républiques ( "choses publiques" ) doivent cesser d'emprunter au privé comme le privé doit cesser de s'adosser aux états. Arrêtons le mélange des genres.
bdnono
- 18/11/2011 - 17:10
Crise de confiance
Si il y a de la liquidité pourquoi Mr Draghi a baissé le tx directeur de la BCE??? Est-ce que ce manque de confiance est justifié? Que faut-il faire pour redonner confiance pour que le prêt interbancaire redémarre? Les économistes se sont peut-être aperçu qu'il y allait avoir récession à cause de l'inflation en chine et autres pays émergents non? Les investisseurs veulent trop de marge!
MartinSèvres
- 18/11/2011 - 14:31
pétro-dollars
Vous faites référence à un mécanisme comparable à dont l'Europe a bénéficié il y a + de 30 ans : le recyclage des pétro-dollars. Cela donne quelques raisons d'espérer qu'il n'y aura pas de crise de trésorerie.
Pourtant, le financement de la vie quotidienne par la dette n'est pas soutenable et des règles budgétaires contraignantes reste nécessaires.