En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
Gay divers
Le triple meurtre qui embarrasse encore le Vatican 13 ans après
Publié le 20 novembre 2011
En 1998, trois personnes ont été retrouvées mortes au Vatican. Un jeune garde suisse aurait tué son chef et la femme de celui-ci avant de se suicider. La version officielle n'a jamais convaincu et les théories alternatives se multiplient. Treize ans après, la mère du tueur présumé à demandé à Benoit XVI la réouverture de l'enquête.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En 1998, trois personnes ont été retrouvées mortes au Vatican. Un jeune garde suisse aurait tué son chef et la femme de celui-ci avant de se suicider. La version officielle n'a jamais convaincu et les théories alternatives se multiplient. Treize ans après, la mère du tueur présumé à demandé à Benoit XVI la réouverture de l'enquête.

L'affaire a tout du scénario d'un bon polar. Jusqu'au titre tout trouvé : "Triple meurtre au Vatican". Le 4 mai 1998, trois personnes sont retrouvées mortes dans les murs de la cité épiscopale : Aloïs Estermann, le chef des gardes suisses, nommé la veille, son épouse et un jeune vice-caporal de la garde. L'enquête, menée en interne par un juge du Vatican, aboutit très vite. Cédric Tornay, le jeune garde suisse, a laissé derrière lui une lettre de suicide adressée à sa mère et expliquant son geste :

"J'espère que tu me pardonneras car ce que j'ai fait, ce sont eux qui m'ont pousser (sic). Cette année, je devais recevoir la Benemerenti [une décoration] et le lieutenant-colonel [Aloïs Estermann] me l'a refuser (sic). Après trois ans, six mois et six jours passer (sic) à supporter toutes les injustices, la seule chose que je voulais, ils me l'ont refusée (...). J'ai juré de donner ma vie au pape et c'est ce que je fais. Je m'excuse de vous laisser tout seul (sic), mais mon devoir m'appelle. Dit (sic) à Sarah, Melinda et papa que je vous aime. Gros bisous à la plus grande maman du monde. Ton fils qui t'aime".

Mais Muguette Baudat, la mère de Cédric Tornay, refuse d'accepter cette version des faits. Pour elle, la thèse du coup de folie ne tient pas. Elle soutient que son fils ne s'est pas suicidé, mais a été victime d'un meurtre et avance pour preuve la conviction que cette lettre non-signée n’a pas été écrite par le jeune homme.

Depuis quinze ans, elle ne cesse de demander au Vatican de reprendre l'enquête. Sans succès. Ses courriers à Jean-Paul II sont pour la plupart restés lettre-morte. Début novembre, elle a tout de même écrit à Benoit XVI, qui était à l'époque l'un des administrateurs du Vatican, espérant qu'il "souhaite soulager sa conscience".

Fleurissant sur certains éléments troublants - les démissions inexpliquées de nombreux gardes suisses après les meurtres, les témoins jamais interrogés, les autopsies bâclées, la trajectoire et le calibre de la balle qui a tué Tornay, ou encore le "J'ai toujours su que ça finirait comme ça..." lâché par la mère d'Estermann - les théories alternatives sur le triple meurtre sont légion. Certaines sont bien plus embarrassantes pour le Vatican que la version officielle.

On murmure ainsi que les protagonistes étaient liés aux services secrets, allemands pour Aloïs Estermann, américains pour son épouse. Le confesseur de Cédric Tornay aurait, lui, appartenu aux renseignements du Vatican. C'est cette thèse qui a inspiré l’un des romans SAS de Gérard de Villiers, L’espion du Vatican. Dans cette fiction, les meurtres sont en fait maquillés pour faire accuser Tornay, alors que le coupable est le confesseur.

Pour d'autres, Estermann était au cœur d'une lutte de pouvoir entre l'Opus Dei et une secte maçonnique. C'est sa nomination à la tête de la garde suisse qui aurait causé sa perte. Cette version aussi a fait l'objet d'un livre, Blood Lies in the Vatican. Selon le ou les auteurs anonymes, mais qui pourraient être des prêtres du Vatican, Tornay a été tué dans une cave et amené plus tard dans l'appartement d'Estermann, ce qui expliquerait que personne n'ait entendu les coups de feu tirés ce soir là. Deux versions possibles aux yeux de Muguette Baudat, qui explique que son fils faisait trop facilement confiance et aurait pu être abusé.

Pourtant toutes les théories alternatives qui circulent sur le triple meurtre ne soutiennent pas l’innocence du jeune homme. De notoriété publique, Aloïs Estermann, le chef de la garde suisse, était bisexuel et entretenait des relations avec ses jeunes subordonnés. Selon Massimo Lacchei, auteur d'un livre sur le Vatican intitulé Verbum dei et verbum dei ("Le mot de Dieu, le mot gay"), la jalousie aurait poussé Tornay à s'en prendre à Estermann et à son épouse, après leur rupture.

Benoît XVI n'a pas encore rendu sa décision, mais près de quinze ans après les faits, il est difficile d'envisager la réouverture d'une enquête.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Hausse des salaires : Jeff Bezos peut-il révolutionner le capitalisme américain ?
06.
Près d'un milliard d'euros de dons pour Notre-Dame : une occasion en or pour repenser le lien entre sens de la dépense publique et consentement à l'impôt
07.
Le blues des gendarmes de Matignon ne faiblit pas
01.
Alliot-Marie : scandale ou acharnement ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
porticcio
- 20/11/2011 - 19:30
Tu la sens bien ma grosse hallebarde ?
Incroyable, pour le moment DSK ne serait pas cité dans cette affaire.
Une explication possible : les suites du Vatican sont quand même beaucoup moins cotées que ses caves (d'après le Gide dd d'aujourd'hui).