En direct
Best of
Best Of
En direct
© Pixabay
Réveil douloureux
Retraites : le déficit va déraper, mais le gouvernement le cache
Publié le 17 juillet 2015
Un avis du comité de suivi des retraites a été remis au Premier ministre Manuel Valls, le 13 juillet. Faute de retour à la croissance et faute d'une réforme drastique des retraites complémentaires, on y apprend que le retour à l'équilibre du régime en 2020 est totalement illusoire. Mais le gouvernement omet sciemment de parler cette état de fait.
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un avis du comité de suivi des retraites a été remis au Premier ministre Manuel Valls, le 13 juillet. Faute de retour à la croissance et faute d'une réforme drastique des retraites complémentaires, on y apprend que le retour à l'équilibre du régime en 2020 est totalement illusoire. Mais le gouvernement omet sciemment de parler cette état de fait.

Le comité de suivi des retraites, énième comité théodule inventé pour dissoudre la réforme nécessaire dans un bain de miel anti-oxydant, a rendu la semaine dernière, au Premier ministre, son deuxième avis sur l'avenir des retraites. En voici le texte:

On y lira quelques passages qui valent leur pesant d'or, comme celui-ci:

 

"Le comité souligne que tant pour le court terme que pour la trajectoire de long terme, les résultats de la négociation en cours sur les régimes complémentaires sont déterminants pour l’appréciation qui peut être portée sur la pérennité financière du système. Le comité constate que, pour les régimes obligatoires de base et le FSV, le retour à l’équilibre financier en 2018 ne paraît pas possible, sauf mesures nouvelles, du fait de la révision à la baisse des hypothèses macro-économiques intervenue en 2015. A long terme, dans des scénarios économiques favorables (1,5% d’augmentation de la productivité ou plus, scénario de référence retenu par la loi du 20 janvier 2014), et compte non tenu des négociations en cours sur l’AGIRC et l’ARRCO, l’équilibre financier du système dans son ensemble serait atteint à compter du milieu ou de la fin des années 2020. Avec des hypothèses de croissance plus faibles (moins de 1,5% pour la productivité), l’équilibre ne serait pas atteint sans mesure complémentaire."

 

Les lecteurs basiques comprennent que, faute de retour à la croissance et faute d'une réforme drastique des retraites complémentaires, le retour à l'équilibre du régime en 2020 est totalement illusoire. Le bon sens voudrait donc que le gouvernement mette en chantier une nouvelle réforme des retraites. Dans la perspective d'une candidature de François Hollande en 2017, cette annonce ne serait évidemment pas la plus porteuse. 

 

Le gouvernement en a donc tiré les informations suivantes:  

"Le Comité estime que les objectifs définis par la loi sont tenus. Il ne propose donc pas de mesure corrective pour l’année en cours. Il souligne combien le système français de retraites apparaît d’un bon niveau dans les comparaisons internationales. S’il appelle à ce qu’une vigilance particulière soit accordée à l’évolution des pensions les plus modestes, le Comité indique que notre système permet aujourd’hui de répondre à nos objectifs quant au niveau de vie des retraités. Ils ont en effet dans une large mesure été préservés des effets de la crise économique." 

Certains réveils seront douloureux pour l'opinion publique française...

Article également publié sur Tripalio

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
07.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 17/07/2015 - 15:32
Hidalgo retraitée a 51 ans
et cumularde avec la mairie de Paris. Sa retraite provient de son rôle de syndicaliste au sein de la belle profession de contrôleurs du travail. En gros en retraite pour n'avoir jamais rien foutu. Son rôle actuel étant d'em.... Les parisiens, les voitures grâce à ses amis les verts et fêter le début et la fin du Ramadan. Quel média a parlé de son retrait de permis; 140 sur le périphérique qu'elle a elle même limité à 70 ? De plus elle a engueulé les policiers.
lepaysan
- 17/07/2015 - 12:54
C'est le tour des fonctionnaires
pas d'autre choix que de réformer le système de retraites et avantages des fonctionnaires.
Inéluctable.
Anguerrand
- 17/07/2015 - 11:16
Égalité intégrale public- privé 20 milliards par an
De gagné, une seule caisse de retraites nationale, les mêmes cotisations, 3 jours de carences donc même absentéisme, même cotisations, même âge de départ à la retraite, même niveau de retraite, et pas de retraites augmentées si la retraite se fait dans les DOM, même productivité, etc. Égalité totale, mais l'égalité ne semble pas être socialiste.