En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

06.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > France
Attaque
Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle ; l'assaillant en fuite
il y a 5 heures 46 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 9 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 11 heures 31 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 12 heures 32 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 13 heures 35 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 14 heures 26 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 14 heures 57 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 15 heures 6 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 15 heures 8 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 15 heures 8 min
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 8 heures 13 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 10 heures 43 sec
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 12 heures 12 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 12 heures 53 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 14 heures 20 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 14 heures 37 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 15 heures 6 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 15 heures 6 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 15 heures 8 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 15 heures 10 min
© Reuters
Nicolas Sarkozy sera présent ce weekend à la Fête de la Violette.
© Reuters
Nicolas Sarkozy sera présent ce weekend à la Fête de la Violette.
Je t’aime moi non plus

Fête de la violette : Sarkozy et la droite forte, une histoire d’amour intéressée

Publié le 10 juillet 2015
Après avoir pris ses distances, l’ancien président se rapproche à nouveau de Guillaume Peltier et Geoffroy Didier. Il fait un discours aujourd’hui à l’occasion de la fête de la Violette que les deux leaders organisent chaque année. Ces derniers, de leur côté, ont déclaré qu’ils ne soutiendraient plus aveuglement le président des Républicains.
Christelle Bertrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir pris ses distances, l’ancien président se rapproche à nouveau de Guillaume Peltier et Geoffroy Didier. Il fait un discours aujourd’hui à l’occasion de la fête de la Violette que les deux leaders organisent chaque année. Ces derniers, de leur côté, ont déclaré qu’ils ne soutiendraient plus aveuglement le président des Républicains.

« Il revient pour de mauvaises raisons, il revient parce qu’il a peur de disparaître, parce qu'il a peur de la mort. Or pour lui la fin de la politique c'est la mort. » En janvier dernier, sous couvert d’anonymat, l’un des leaders de la Droite Forte ne mâchait pas ses mots à l’égard de Nicolas Sarkozy. Les relations entre ce courant de l'UMP, qui organise aujourd’hui la Fête de La Violette, dans le Loir-et-Cher, et l'ancien Chef de l’État ont pourtant longtemps été au beau fixe. Après la défaite de  2012, Guillaume Peltier et Geoffroy Didier s’essaient même au rôle de porte-parole officieux d’un président en cure de silence médiatique. Reclus dans ses bureaux de la rue de Miromesnil, l’ancien locataire de l’Élysée reçoit régulièrement les deux hommes qui, ensuite, dispensent la bonne parole de déjeuners de journalistes en réunions d’élus. « Nicolas Sarkozy a dit que… , Nicolas Sarkozy pense que… »  Ce travail de porte-parole est même l’une des vocations du mouvement créé par Guillaume Peltier en mai 2012, juste après la défaite. La Droite Forte, parrainée par Brice Hortefeux, a alors pour vocation d’assurer la pérennité des idées de l'ancien Président. Mais très vite, à l’instar de l’association des Amis de Nicolas Sarkozy, les deux hérauts et leur courant sont fortement critiqués par les autres composantes de l’UMP et par une partie des proches de l’ex Chef de l’État qui craignent que leur protégé ne se trouve résumé à ce segment électoral restreint. Ils l’incitent à prendre ses distances, celui-ci fait alors dire aux deux hommes de ne plus parler en son nom. C’est la fin d’une époque.

Nicolas Sarkozy, qui prend en même temps ses distances avec Patrick Buisson, semble, à ce moment-là, réaliser que sa défaite de 2012 est peut-être due au retournement du centre en faveur de François Hollande.  Dans son entourage, ceux qui défendent l'idée que sa droitisation lui a coûté des voix, prennent le dessus. C'est l'époque où l'ex Chef de l’État adresse des messages subliminaux aux centristes. L'époque de son discours en hommage à Jacques Chaban-Delmas, de son soutien  appuyé à Nathalie Kosciusko-Morizet dans la bataille pour la Mairie de Paris, et de ses déplacements médiatiques avec François Baroin.

Mais malgré tout, la Droite Forte est toujours là. En août 2014, le courant de Guillaume Peltier et Geoffroy Didier, appelle au retour du grand homme. «C'est le moment! En remplissant ce parrainage, dites à Nicolas Sarkozy: ‘nous avons besoin de vous'». La Droite forte prend ainsi les devants d'une éventuelle candidature de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP. Les relations entre l'ex chef de l’État et les deux jeunes hommes semblent se réchauffer. D’autant que la prise  de l'UMP se joue à droite. Oublié le recentrage, Nicolas Sarkozy tape fort pour laisser le moins de voix possible à son adversaire. Devant le mouvement Sens Commun, proche de La Manif pour Tous, il va jusqu'à promettre d'abroger la loi Taubira. Nicolas Sarkozy avait pourtant confié, quelques mois plus tôt, à certains de ses visiteurs comme Benoist Apparu être favorable au mariage pour tous.

Une fois élu, nouveau glissement idéologique, cette fois il faut rassembler la famille. Faire de la place à tout le monde et surtout aux soutiens des futurs adversaires à la primaire histoire de les bâillonner un peu.  Lors de la répartition des postes représentants les instances dirigeantes du parti, les sarkozystes ne sont pas particulièrement bien traités. Nadine Morano donne de la voix pour exprimer sa déception. Les deux fondateurs de la Droite Forte font sentir leur dépit mezza voce, au départ. Puis plus franchement. En mars, Geoffroy Didier explique, à propos des conférences données par l'ancien chef de l’État : «Peut-être que ça ne l'aide pas dans sa popularité. Je le reconnais. Je suis partagé, forcément. Partagé sur le fait que c'est une bonne chose d'être sollicité dans le monde entier, que Nicolas Sarkozy n'est pas un président de parti comme un autre. Et puis de l'autre côté, je constate que beaucoup de Français sont choqués. » En avril, c'est au tour de Guillaume Peltier d’afficher publiquement ses distances : « J'ai été l'un des porte-parole de Nicolas Sarkozy en 2012. [...] J'ai beaucoup rencontré Alain Juppé, Bruno Le Maire, Xavier Bertrand et tant d'autres. Nicolas Sarkozy comme les autres auront à me convaincre de leur volonté farouche de réformer la France. Nicolas Sarkozy fut un grand homme d'État entre 2007 et 2012, mais on a manqué collectivement, et lui aussi puisqu'il était notre leader, d'audace et de courage pour aller encore plus loin dans les réformes ».  Les deux hommes, en réalité, n’apprécient guère de ne pas être remercié de leur solidarité indéfectible envers leur mentor.

Pas sa présence aujourd’hui à la Fête de la Violette, Nicolas Sarkozy semble avoir compris le message. Un message d’autant plus audible que le discours de l'ex président c'est à nouveau droitisé depuis plusieurs semaines. Ses déclarations remettant en question le droit du sol, qualifiant l'immigration de fuite d'eau, le rapprochent à nouveau des positions idéologiques de la Droite forte au grand dam d'une autre partie de l'entourage du président des Républicains qui estime que la chute dans les sondages de leur poulain est sans doute dû à cette radicalisation. Ils sont quelques-uns, rue de Vaugirard, à défendre l'idée d'une nouveau recentrage, mais cette fois ils ne semblent pas être entendus par l'intéressé.  « Ces propos clivants le font baisser dans les sondages, moi je suis du parti de la modération », confiait mercredi un dirigeant des Républicains. Pas sûr que le discours de Nicolas Sarkozy à La Ferté Imbault soit de nature à le rassurer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cadi67
- 05/07/2015 - 18:39
un grand chef d'Etat
Complètement grotesque. A 20 h 45 le soir de son élection on savait déjà à quoi s'en tenir. En fait nous venons d'avoir coup les deux pires présidents de la Vème. En fait, depuis 1974, aucun n'a eu la stature nécessaire.
Vincennes
- 04/07/2015 - 19:42
Ils ont tellement peur de perdre leur NICHE FISCALE généreusemen
attribuée par la "barbotteuse" (dixit G.Depardieu).....dès son arrivée aux manettes pour mieux les avoir à sa botte....... qu'ils en deviennent odieux. Allez NICO comme le dit VV "c'est cela qui te rendra plus fort"
VV1792
- 04/07/2015 - 17:14
Allez Nico. Ils veulent tous
Allez Nico. Ils veulent tous te descendre, et c' est cela qui te rendra plus fort..