En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

07.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 27 min 24 sec
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 2 heures 39 sec
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 3 heures 30 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 3 heures 45 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 4 heures 8 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 4 heures 29 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 5 heures 2 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 5 heures 26 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 5 heures 54 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 6 heures 49 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 57 min 29 sec
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 3 heures 19 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 3 heures 40 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 4 heures 4 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 4 heures 27 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 4 heures 44 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 5 heures 5 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 5 heures 51 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 6 heures 32 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 6 heures 55 min
Matière grise

Pourquoi, mais pourquoi, prenons-nous des décisions si peu rationnelles ?

Publié le 13 novembre 2011
Dans son dernier ouvrage, Thinking, Fast and Slow, Daniel Kahneman le père de l’économie comportementale déboulonne les derniers mythes de l’homo economicus rationnel et raisonnable. Et si la science nous montrait que nous n'étions pas si doués de raison...
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans son dernier ouvrage, Thinking, Fast and Slow, Daniel Kahneman le père de l’économie comportementale déboulonne les derniers mythes de l’homo economicus rationnel et raisonnable. Et si la science nous montrait que nous n'étions pas si doués de raison...

Non content d’être considéré comme l’un des pères de l’économie comportementale, avec son comparse Amos Tversky, et d’avoir reçu le prix de la banque de Suède en sciences économiques (l’équivalent d’un Nobel en économie) en 2002, Daniel Kahneman vient, à 77 ans, de publier un nouvel ouvrage : Thinking, Fast and Slow.

Et vous, êtes-vous plutôt du genre à penser vite, ou lentement ? Ne vous dépêchez pas pour donner la réponse. Car c’est bien comme ça que vous pourriez finir par vous tromper. L’ennui, c’est que nous avons deux façons de prendre une décision :

-        Le premier système, appelé heuristique, simplifie le processus. C’est un outil cognitif qui nous permet d’aller plus vite, en se fiant à notre intuition.
-        Le deuxième système, lui, nécessite du temps et de la concentration, mais évite les erreurs du premier système. 

Pour faire simple, si l’on vous demande de multiplier 2 par 2, c’est le premier système qui va se charger de vous fournir la réponse en quelques dixièmes de seconde. S’il s’agit de multiplier 17 par 24, vous feriez mieux de prendre votre temps, et laisser le deuxième système prendre le relais.

Toute leur vie, Daniel Kahneman et Amos Tversky ont étudié la façon dont l’homme prend des décisions, en se basant systématiquement sur des exemples tirés de leurs propres expériences. "Les gens pensaient que nous étudions la bêtise. Mais ce n’était pas le cas. Nous nous étudions nous même."

L’un des exemples que Daniel Kahneman raconte dans son dernier ouvrage provient d’ailleurs d’une conversation avec sa femme. L’enjeu était de décider de quitter ou non la Californie pour vivre dans le New Jersey, sur la côte Est. Sa femme, opposée au déménagement, arguait que les gens sont plus heureux en Californie. Pourquoi ? A cause du climat. L’essentiel des Américains pensent les Californiens plus heureux grâce au soleil. Mais les Californiens, eux, ne se disent pas plus heureux que le reste des Américains.

Pourquoi se focaliser sur le climat, alors ? Parce la femme de Daniel Kahneman a préféré se focaliser sur un détail (où le temps est-il le plus agréable ?) plutôt que de répondre à une question difficile (qu’est ce qui fait que la vie est belle, en Californie ou ailleurs ?) Manque de chance, plutôt que de laisser tomber la question, son psychologue de mari en a fait une étude. 

Si vous voulez découvrir vous aussi comment vous réfléchissez, faites le test proposé par Vanity Fair, inspiré des travaux de Daniel Kahneman.

Tout aussi époustouflant sont les exemples donnés par Dan Ariely lors d’une conférence TED. Lui aussi spécialiste de l’économie comportementale, il raconte sa surprise un jour en découvrant une offre d’abonnement au journal The Economist :

-        un abonnement à la version web pour un an coutait 59 $
-        un abonnement à la version papier coutait 125$
-        un abonnement aux deux versions coutait lui aussi 125$

Qui pourrait bien décider de s’offrir un abonnement uniquement papier quand pour le même prix, on peut aussi obtenir l’accès au web ? Curieux, il pose la question à des étudiants. Évidemment, personne ne choisit la deuxième réponse. Mais le plus surprenant est à venir…

En effet, la majorité des étudiants décident de prendre la troisième offre, celle qui combine le web et le papier pour 125$. Dan Ariely décide alors de leur poser à nouveau la question, en enlevant la deuxième offre : ne restent plus que le web pour 59$ ou l’offre web et papier pour 125$. Cette fois, la majorité des étudiants décident de se contenter de l’offre à 59$. Pourquoi ? Parce que nous sommes influençables, tout simplement. Quand elle est inclut dans la liste, l’offre "papier" à 125$ met l’offre "papier+web" en valeur et incite les étudiants qui, sinon, n’auraient choisi que l’offre web, moins chère. "Nous ne sommes mêmes pas sûrs de nos propres préférences", en conclut Dan Ariely.

Regardez la conférence : l'exemple de The Economist arrive à 12'30, mais le reste de la conférence (en anglais) vaut lui aussi le détour.

Pourquoi se fait-on manipuler si facilement ? Pourquoi fait-on des choix si peu rationnels sans même s’en rendre compte ? Pour l’illustrer, Dan Ariely utilise des illusions d’optiques. Nous avons beau comprendre comment elles fonctionnent, notre œil se fait piéger à chaque fois. "On se sert de nos yeux en permanence, voir est ce pour quoi nous sommes le  plus doué. Si on peut faire des erreurs de vision, on fait forcement des erreurs dans les domaines où nous sommes moins doués… comme la prise de décision financière."

C’est ce que montre d’ailleurs un article de Daniel B. Klein, intitulé "J'avais tort, vous aussi". Cet économiste, qui se décrit comme conservateur et libéral, a publié en 2010 un article dans le Wall Street Journal intitulé "Êtes-vous plus malin qu’un enfant de 10 ans ?". Il se basait sur les résultats d’une étude montrant que les gens se disant de gauche comprenaient moins bien l’économie que ceux de droite : soumis aux mêmes questions factuelles, ceux de gauche se trompaient bien plus souvent que ceux de droite.

Mais l’étude en question comportait un biais de taille : toutes les questions auxquels les candidats avaient dû répondre remettaient en cause des positions de gauche, sur l’Etat-providence, le salaire minimum ou l’immigration. Daniel Klein et Zeljka Buturovi, les auteurs de la première étude, se rendent compte de leur erreur et établissent une nouvelle série de questions, qui cette fois remettent en cause les positions de droite (la légalisation de l’avortement, le contrôle des armes, ou la législation sur les drogues). Daniel Klein admet alors avoir espéré que les conservateurs et les libéraux (« mon propre camp ! ») feraient mieux. Pas de chance, « ils sont tout aussi stupides quand leurs positions sont remises en question. »

Conclusion : nos choix, nos certitudes sont souvent erronées parce que trop rapides, trop biaisés, trop facilement influençables. Est-ce forcément une mauvaise chose ? Dans de nombreuses situations, fonctionner à l’instinct se révèle un gain de temps précieux. Mais comment ne pas être troublé par cette étude : des juges allemands à qui l’on a demandé de lancer un dé avant de prononcer une peine, ont spontanément ajusté la durée de la peine sur le résultat du dé…

Pour Dan Ariely, la conclusion est simple : si l'homme se perçoit comme un être doué de raison, un homo economicus rationnel, les spécialistes de l'économie comportementale eux le voit de cette manière :

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ann O'nymous
- 14/11/2011 - 05:38
Donc
Dans le commentaire supprimé, je suggérai de lire le "Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens" de Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois.
Monkeyman
- 13/11/2011 - 14:39
Il serait trop dangereux de crever l'abcès !
Cet article a le mérite d’avouer que l’homo sapiens n’est pas rationnel !
Il aurait été si simple de parler de la méconnaissance des rôles fondamentaux des 3 composantes principales du cerveau ! ! !
Mais il aurait fallu admettre que le ressort de la société de consommation est l’exploitation des manques ressentis par le cerveau des émotions !
(Un autre effet : la mésaventure de DSK !)
Ann O'nymous
- 13/11/2011 - 04:58
Encore un de mes commentaires effacé...
J'aimerais bien comprendre pourquoi. Comme ce n'est que le quatrième, difficile d'être sûr. Mais je commence à avoir une petite idée. Et je commence à faire des copies d'écran, au cas où...