En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 13 heures 18 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 14 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 15 heures 20 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 16 heures 25 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 17 heures 32 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 18 heures 17 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 18 heures 42 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 21 heures 9 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 21 heures 44 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 22 heures 13 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 13 heures 44 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 14 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 16 heures 11 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 16 heures 59 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 17 heures 48 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 18 heures 32 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 41 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 21 heures 33 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 21 heures 56 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 22 heures 43 min
© Reuters
Charles Pasqua s'est éteint ce lundi 29 juin.
© Reuters
Charles Pasqua s'est éteint ce lundi 29 juin.
Confessions intimes

Jean-Charles Marchiani : "Charles était au bout du rouleau en raison de la mort de son fils..."

Publié le 06 juillet 2015
Jean-Charles Marchiani, principal conseiller de l'ancien ministre de l'Intérieur de 1986 à 1988 et de 1993 à 1995, revient sur l'histoire de ce personnage hors-norme de la Ve République, qui avait notamment perdu son fils unique trois mois avant sa propre mort, ce lundi 29 juin.
Antoine de Tournemire est journaliste, entrepreneur et éditeur français.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Charles Marchiani est un homme politique. Ancien officier du SDECE (devenu DGSE), il a représenté le gouvernement français lors de négociations pour la libération d'otages au Liban, en Algérie et en Bosnie. Il a aussi été préfet du Var de 1995...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine de Tournemire
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine de Tournemire est journaliste, entrepreneur et éditeur français.
Voir la bio
Jean-Charles Marchiani
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Charles Marchiani est un homme politique. Ancien officier du SDECE (devenu DGSE), il a représenté le gouvernement français lors de négociations pour la libération d'otages au Liban, en Algérie et en Bosnie. Il a aussi été préfet du Var de 1995...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Charles Marchiani, principal conseiller de l'ancien ministre de l'Intérieur de 1986 à 1988 et de 1993 à 1995, revient sur l'histoire de ce personnage hors-norme de la Ve République, qui avait notamment perdu son fils unique trois mois avant sa propre mort, ce lundi 29 juin.

Antoine de Tournemire : Que ne sait-on pas de Charles Pasqua et qui gagnerait à l'éclairer un peu ?

Jean-Charles Marchiani : On sait peu que sa vie personnelle était d'une extrême simplicité. La même épouse depuis 67 ans. Un appartement de location à Suresnes. Pas de chalet, pas de yacht ni de voiture rutilante. Après près de 70 ans de vie politique, c'est quand même à signaler !

Quand l'avez-vous vu la dernière fois ?

Il y a 10 jours. Il était au bout du rouleau. Il était affecté par la mort de son fils unique – il y a trois mois.

Comment l'aviez vous rencontré ?

En 1968, au moment de l'organisation de la manifestation du 30 mai. Avec René Tomasini et Alexandre Sanguinetti. Au moment où les gaullistes ont fait l' « armistice » avec les partisans de l'Algérie française – dont j'étais.

Des rencontres déjà très corses... C'est important ?

Il se trouve que traditionnellement, les Corses sous la IVe République étaient plutôt gaullistes. La Corse est le seul département qui ait basculé du côté des Insurgés du 13 mai 1958 - et ce dès le 23 mai. Les parachutistes ont alors fondé des Comité de Salut public à Bastia et Ajaccio. Alors qu'il n'y en avait, jusque là, qu'à Paris.

Il y avait une communauté corse qui traditionnellement s'entraidait ou était un peu plus unie que les autres. Comme il y avait un réseau breton ou auvergnat. A l'époque cela comptait beaucoup ! Aujourd'hui, on se serre moins les coudes car les distances n'existent plus car on se déplace plus souvent et plus rapidement.

Le réseau corse vous a aidé lors de vos missions ?

Au Moyen-Orient, non. Mais en Afrique, oui. Il ne faut pas prendre le terme de « réseau corse » avec sa connotation péjorative. On parlait à l'ensemble des connaissances – sans plus. C'était parfois un atout. Parfois, un handicap car tous les Corses n'étaient pas des carmélites... Mais pour négocier les otages, par exemple, mes réseaux étaient Iraniens ou Arabes. La Corse n'était pas dans le coup !

Est-il vrai que vous parliez corse entre vous ou c'est du folklore ?

C'est notre langue maternelle. Quand on est entre nous on parle corse. Et en français pour les dossiers administratifs, qu'on évoquait peu en était tête-à-tête, mais en réunion plénière du cabinet.

Était-ce aussi par soucis de discrétion ?

Non (NDLR : large sourire), par habitude. Comme j'imagine que les enfants d’immigrés algériens parlent arabe entre eux...

La France subit actuellement des attaques terroristes islamistes, comme jadis sous Charles Pasqua qui voulait « terroriser les terroristes ». Ses successeurs sont ils à la hauteur ?

Ce qu'ils font actuellement se base sur des outils mis en place par Pasqua dans la police ou sur le plan judiciaire. La création du Parquet anti-terroriste : c'est lui. La mise sur pied opérationnelle du RAID et du GIPN, c'est encore lui. La mise en place de postes de renseignements (DST) à l'extérieur, dépendants du Ministère de l'Intérieur, c'est toujours lui.

Pasqua n'aurait-il pas eu plus de poigne ?

Honnêtement, ils font le boulot dans le cadre de la loi. A l'époque, on avait affaire à des organisations. C'était plus facile. On utilisait des techniques classiques de filature ou d'écoute. Aujourd'hui, on se bat contre une nébuleuse qui communique via les réseaux sociaux depuis le fin fond de la Syrie et dont les membres disparaissent dans la nature en trois heures !

Sans oublier que, à l'époque de Charles Pasqua, il n'y avait de contre-pouvoir aussi puissant politiquement et médiatiquement que celui de la garde des sceaux.

Ce qu'il manque enfin, c'est la cohérence dans la diplomatie et dans les relations notamment vis-à-vis de Bachar El-Assad et d'un certain nombre de gouvernements ou de groupes... On doit s'appuyer Assad, il protège les chrétiens. C'est le dernier rempart contre les islamistes. Le problème est que tout cela est tenu par un membre de l'Otan, la Turquie, et financé par deux pays alliés, l'Arabie saoudite et le Qatar... Le vrai problème est là !

Que pensez-vous de la loi sur le renseignement présentée en ce moment ?

A l'époque, la question ne se posait naturellement pas. Aujourd'hui, je la soutiens à 100%.

Cette loi n'est-elle pas un peu intrusive...

Intrusive ? Et décapiter son patron, n'est-ce pas aussi intrusif ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JG
- 03/07/2015 - 02:05
La gauche et la droite molle sont lamentables
Et Chirac en était un représentant particulièrement zélé.
Ils ne pensent que "repentance", "fautes de la colonisation", "culpabilité de l'homme blanc", "principe de précaution"
Ces lavettes qui nous servent d'hommes politiques - et leurs larbins qui nous servent de journalistes...ou de futurs journalistes- 100% des éléves des 3 principales écoles françaises de journalisme auraient vôté Hollande en 2012-bonjour le pluralisme politique- ont besoin de psychiatres pour les aider à comprendre leur tendance à l'autoflagellation....
Et nous aurions besoin de bien plus d'hommes comme Charles Pasqua en ces temps de danger majeur pour l'identité future de notre pays....Paix à votre noble âme cher Monsieur Pasqua et honte à tous vos détracteurs passés ou présents. Vous étiez un vrai patriote et il n'y en a plus beaucoup à droite comme à gauche ces temps-ci.
Marie-E
- 02/07/2015 - 23:53
Charles Pasqua
et Jean Charles Marchiani, le vol d'Alger, les otages du Liban et tant d'autres choses
J'aime ceux qui restent fidèles. Marchiani en fait partie quand il parle de Charles Pasqua.
Sinon il y a une chose certaine c'est que depuis qu'on est fâché avec Assad nous n'avons plus les infos sur les réseaux terroristes qui nous étaient données de Syrie.
von straffenberg
- 02/07/2015 - 17:17
choisir se amis
Je rejoins totalement cette analyse chose que j'avais déjà exprimée et j'ajouterais reconnaître ses ennemis ; Bachar est incontournable et il faut le soutenir .