En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > Culture
7e art
"Soumission" : le roman de Michel Houellebecq sera bientôt adapté au cinéma par le réalisateur Guillaume Nicloux
il y a 14 min 25 sec
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 1 heure 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 3 heures 17 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 3 heures 40 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 4 heures 35 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 5 heures 58 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 8 heures 30 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 9 heures 6 min
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 22 heures 35 min
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 1 heure 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 3 heures 25 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 4 heures 1 min
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 5 heures 39 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 6 heures 26 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 7 heures 54 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 48 min
© Reuters
© Reuters
Sondage exclusif IFOP pour Atlantico

36% des français souhaiteraient que DSK devienne ministre : les électeurs de droite semblent lui avoir davantage "pardonné" que ceux de gauche

Publié le 03 juillet 2015
"Sur la cote de popularité de DSK, sondage réalisé après le jugement favorable dans l’affaire Carlton de Lille, on constate qu’à quelques points près sa cote de popularité n’a pas franchement évolué depuis la dernière mesure de décembre 2011, après l’annonce des premières révélations".
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Sur la cote de popularité de DSK, sondage réalisé après le jugement favorable dans l’affaire Carlton de Lille, on constate qu’à quelques points près sa cote de popularité n’a pas franchement évolué depuis la dernière mesure de décembre 2011, après l’annonce des premières révélations".

Atlantico : Quel est l'état de la cote de popularité de DSK au sein de l'opinion française ?

Jérôme Fourquet : Sur la cote de popularité de DSK, sondage réalisé après le jugement favorable dans l’affaire Carlton de Lille, on constate qu’à quelques points près sa cote de popularité n’a pas franchement évolué depuis la dernière mesure de décembre 2011, après l’annonce des premières révélations. 32% des Français avaient une bonne opinion de lui, on est à 36% aujourd’hui. En quasiment 4 ans, après une issue favorable de ce procès, pour autant la cote de DSK qui avait énormément pâti de tous ces scandales à répétition depuis le mois de mai 2011 et en dépit du temps passé et des décisions rendues, souffre encore de ces événements. Le travail de reconquête de l’opinion ne s’est pas produit. Il s’agit en quelque sorte d’un divorce entre les Français et DSK.

Entre l'affaire du Sofitel et sa récente relaxe dans le cadre du Calton de Lille, comment ce divorce a-t-il eu lieu ?

 

Au mois de mai 2011, quelques jours avant l’affaire du Sofitel de New York, DSK qui se prépare vraisemblablement à la primaire socialiste afin de devenir candidat PS à la présidentielle, bénéficie d’une cote impressionnante : 71% des Français ont une bonne image de DSK, et 15% même une excellente opinion de cette personnalité. Un mois après à la mi-juin, la perspective est radicalement différente puisque 39% des Français ont une bonne opinion de lui et quasiment 60 , 59% précisément, une mauvaise opinion. A la suite de sa libération sur parole au début de l’été 2011, cette cote de popularité augmente un peu. Mais ce phénomène est de courte durée, puisque au début du mois de septembre, il est pris dans l’affaire Tristane Banon et on observe une baisse de popularité. Nouveau coup dur en novembre 2011, on est au plus bas avec les révélations du Carlton de Lille. On touche le fond avec 25% de bon opinion contre 74% qui ont une mauvaise opinion. En 6 mois le crédit a été lapidé. Ensuite petite remontée à 32% mais depuis les choses n’ont quasiment pas bougé. 

Les choses sont-elles figées en matière de popularité pour l'ancien président du FMI ?

On peut mesurer que son image reste très dégradée dans l’opinion et n’a pas évolué depuis Carlton. Le niveau est faible, plus faible qu’avant 2011. En revenant sur cette expression « Jack is back », si d’aventure il souhaite refaire parler de lui et reprendre rôle sur scène publique et politique française, en préalable un travail de reconstruction de popularité reste à mener. 

La sympathie est, certes, plus forte au PS, 51 points que chez les Républicains à 39 points. Mais quasiment 4 électeurs de droite sur 10 ont une bonne opinion de lui, ce qui n’était pas forcément attendu.

La clé d’entrée ne va pas forcément être politique (tableau politique). Les 12 points d’écart entre sympathisants PS et ex-UMP ne sont pas énormes. D’autres éléments entrent en ligne de compte dans le regard que chacun peut porter. La grille de lecture partisane ne va pas s’imposer, d’autres critères entrent en compte pour DSK contrairement à bien d’autres personnalités.
C’est le cas du différentiel homme-femme. 43% des hommes ont une bonne opinion de lui contre 31% des femmes seulement. Cela fonctionne aussi bien que le clivage politique.

Toutes ces affaires renvoient à la morale sexuelle, aux rapports hommes-femmes... Ainsi, dans leur généralité, les hommes apparaissent plus cléments à son égard. De la même façon un écart très marqué existe entre professions libérales et cadres sup qui sont 31% à l’apprécier et les CSP- employés ou ouvriers à 43%. On peut penser dans les catégories populaires peut-être qu’il a été victime d’un acharnement, voire d’un complot, et qu’il ne méritait pas la sévérité avec laquelle il a été attaqué.

Si au PS DSK bénéficie encore de soutiens parmi les électeurs, près d’un sympathisants PS sur 2 à une mauvaise image de lui.

 

 

Méthodologie 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lepaysan
- 29/06/2015 - 11:57
Avec un peu de vaseline
Il a bien mis profond les socialistes avec de la vaseline
Pourquoi pas la France, les francais sont habitués et de tous les bords ... politiques
winnie
- 29/06/2015 - 07:07
64% n'en veulent plus!
C'est plutôt comme cela qu'il faut dire les choses. Sans parler de ses moeurs, ce personnage est dans la même ligne que ses copains socialo : immigrationiste, libertaires, collabo avec l' islam , bref un incapable qui n'a qu 'une envie se gaver et sauter des gonzesses. Pas beaucoup dehauteur ce triste sire. 36% de gens qui veulent le revoir au gouvernement ? Il y a pas mal de masochiste en France !
Bulldozer
- 29/06/2015 - 06:20
Pourquoi pas.
Je le verrais bien ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes.