En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Sondage exclusif IFOP pour Atlantico

36% des français souhaiteraient que DSK devienne ministre : les électeurs de droite semblent lui avoir davantage "pardonné" que ceux de gauche

Publié le 03 juillet 2015
"Sur la cote de popularité de DSK, sondage réalisé après le jugement favorable dans l’affaire Carlton de Lille, on constate qu’à quelques points près sa cote de popularité n’a pas franchement évolué depuis la dernière mesure de décembre 2011, après l’annonce des premières révélations".
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Sur la cote de popularité de DSK, sondage réalisé après le jugement favorable dans l’affaire Carlton de Lille, on constate qu’à quelques points près sa cote de popularité n’a pas franchement évolué depuis la dernière mesure de décembre 2011, après l’annonce des premières révélations".

Atlantico : Quel est l'état de la cote de popularité de DSK au sein de l'opinion française ?

Jérôme Fourquet : Sur la cote de popularité de DSK, sondage réalisé après le jugement favorable dans l’affaire Carlton de Lille, on constate qu’à quelques points près sa cote de popularité n’a pas franchement évolué depuis la dernière mesure de décembre 2011, après l’annonce des premières révélations. 32% des Français avaient une bonne opinion de lui, on est à 36% aujourd’hui. En quasiment 4 ans, après une issue favorable de ce procès, pour autant la cote de DSK qui avait énormément pâti de tous ces scandales à répétition depuis le mois de mai 2011 et en dépit du temps passé et des décisions rendues, souffre encore de ces événements. Le travail de reconquête de l’opinion ne s’est pas produit. Il s’agit en quelque sorte d’un divorce entre les Français et DSK.

Entre l'affaire du Sofitel et sa récente relaxe dans le cadre du Calton de Lille, comment ce divorce a-t-il eu lieu ?

 

Au mois de mai 2011, quelques jours avant l’affaire du Sofitel de New York, DSK qui se prépare vraisemblablement à la primaire socialiste afin de devenir candidat PS à la présidentielle, bénéficie d’une cote impressionnante : 71% des Français ont une bonne image de DSK, et 15% même une excellente opinion de cette personnalité. Un mois après à la mi-juin, la perspective est radicalement différente puisque 39% des Français ont une bonne opinion de lui et quasiment 60 , 59% précisément, une mauvaise opinion. A la suite de sa libération sur parole au début de l’été 2011, cette cote de popularité augmente un peu. Mais ce phénomène est de courte durée, puisque au début du mois de septembre, il est pris dans l’affaire Tristane Banon et on observe une baisse de popularité. Nouveau coup dur en novembre 2011, on est au plus bas avec les révélations du Carlton de Lille. On touche le fond avec 25% de bon opinion contre 74% qui ont une mauvaise opinion. En 6 mois le crédit a été lapidé. Ensuite petite remontée à 32% mais depuis les choses n’ont quasiment pas bougé. 

Les choses sont-elles figées en matière de popularité pour l'ancien président du FMI ?

On peut mesurer que son image reste très dégradée dans l’opinion et n’a pas évolué depuis Carlton. Le niveau est faible, plus faible qu’avant 2011. En revenant sur cette expression « Jack is back », si d’aventure il souhaite refaire parler de lui et reprendre rôle sur scène publique et politique française, en préalable un travail de reconstruction de popularité reste à mener. 

La sympathie est, certes, plus forte au PS, 51 points que chez les Républicains à 39 points. Mais quasiment 4 électeurs de droite sur 10 ont une bonne opinion de lui, ce qui n’était pas forcément attendu.

La clé d’entrée ne va pas forcément être politique (tableau politique). Les 12 points d’écart entre sympathisants PS et ex-UMP ne sont pas énormes. D’autres éléments entrent en ligne de compte dans le regard que chacun peut porter. La grille de lecture partisane ne va pas s’imposer, d’autres critères entrent en compte pour DSK contrairement à bien d’autres personnalités.
C’est le cas du différentiel homme-femme. 43% des hommes ont une bonne opinion de lui contre 31% des femmes seulement. Cela fonctionne aussi bien que le clivage politique.

Toutes ces affaires renvoient à la morale sexuelle, aux rapports hommes-femmes... Ainsi, dans leur généralité, les hommes apparaissent plus cléments à son égard. De la même façon un écart très marqué existe entre professions libérales et cadres sup qui sont 31% à l’apprécier et les CSP- employés ou ouvriers à 43%. On peut penser dans les catégories populaires peut-être qu’il a été victime d’un acharnement, voire d’un complot, et qu’il ne méritait pas la sévérité avec laquelle il a été attaqué.

Si au PS DSK bénéficie encore de soutiens parmi les électeurs, près d’un sympathisants PS sur 2 à une mauvaise image de lui.

 

 

Méthodologie 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

03.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

04.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

05.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

06.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

07.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lepaysan
- 29/06/2015 - 11:57
Avec un peu de vaseline
Il a bien mis profond les socialistes avec de la vaseline
Pourquoi pas la France, les francais sont habitués et de tous les bords ... politiques
winnie
- 29/06/2015 - 07:07
64% n'en veulent plus!
C'est plutôt comme cela qu'il faut dire les choses. Sans parler de ses moeurs, ce personnage est dans la même ligne que ses copains socialo : immigrationiste, libertaires, collabo avec l' islam , bref un incapable qui n'a qu 'une envie se gaver et sauter des gonzesses. Pas beaucoup dehauteur ce triste sire. 36% de gens qui veulent le revoir au gouvernement ? Il y a pas mal de masochiste en France !
Bulldozer
- 29/06/2015 - 06:20
Pourquoi pas.
Je le verrais bien ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes.