En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

04.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

07.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran : le soleil se lève à l'est

il y a 1 heure 8 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand coulent les heures de bronze et quand roulent les nanobilles dorées : c’est l’actualité des montres à la veille de l’hiver
il y a 1 heure 52 min
décryptage > Social
Réforme protéiforme

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

il y a 2 heures 29 min
pépites > France
Agression
Un homme qui menaçait des policiers avec une arme blanche a été "neutralisé" à la Défense
il y a 3 heures 33 min
décryptage > International
Vote

Elections algériennes : manifestations et abstention record, le peuple algérien plus déterminé que jamais à en finir avec les années Bouteflika

il y a 4 heures 19 min
décryptage > Santé
Activité physique

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

il y a 5 heures 38 min
décryptage > France
Clownerie généralisée

Retraites : le jeu des 7 erreurs

il y a 6 heures 36 min
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 1 jour 30 min
pépite vidéo > Politique
Cohue
Grève : couloirs bondés et scènes improbables dans les transports parisiens
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Politique
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 11 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Trois femmes (l'échappée)" de Catherine Anne : une interprétation séduisante

il y a 1 heure 32 min
décryptage > France
Réforme

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

il y a 2 heures 15 min
pépites > International
Algérie
Présidentielle algérienne : Abdelmadjid Tebboune, l'ancien Premier ministre de Bouteflika, est élu dès le premier tour avec 58,15% des voix
il y a 2 heures 49 min
décryptage > Culture
Check news

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

il y a 3 heures 59 min
décryptage > Science
Art préhistorique

La première œuvre figurative de l’histoire vient d’être découverte. Elle date d’il y a 44 000 ans

il y a 4 heures 47 min
décryptage > Europe
Brexit

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Politique
La grande illusion

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

il y a 6 heures 57 min
décryptage > Société
Ville de demain

Bâtiment, immobilier, transports : ces vraies initiatives pour une ville plus durable

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Economie
Nouvelle ère ?

Première réunion de l’ère Lagarde : la BCE peut-elle se saisir des problèmes structurels qui minent la zone euro ?

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Politique
1979 all over again

Royaume-Uni : des législatives parties pour marquer l’histoire

il y a 1 jour 5 heures
© Reuters
© Reuters
L'arbre qui cache la forêt

Dernière ligne droite pour l’accord sur le nucléaire iranien : qui tente d’obtenir quoi

Publié le 03 juillet 2015
Les négociations sur le nucléaire iranien qui vont s'achever le 30 juin devraient aboutir sur un accord historique. Pourtant, il n'est pas acquis que les Occidentaux en soient les grands gagnants.
Alain Chouet est un ancien officier de renseignement français.Il a été chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE de 2000 à 2002.Alain Chouet est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l’islam et le terrorisme. Son dernier livre, "Au coeur des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Chouet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Chouet est un ancien officier de renseignement français.Il a été chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE de 2000 à 2002.Alain Chouet est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l’islam et le terrorisme. Son dernier livre, "Au coeur des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les négociations sur le nucléaire iranien qui vont s'achever le 30 juin devraient aboutir sur un accord historique. Pourtant, il n'est pas acquis que les Occidentaux en soient les grands gagnants.

Atlantico. Les négociations entre l'Iran et les Occidentaux arrivent dans leur dernière ligne droite. Qui actuellement entre l'Iran et les Occidentaux a actuellement plus intérêt à un accord ? 

Alain Chouet : Il n’est pas évident que cette ligne droite soit la dernière…. La situation est en effet très ambiguë tant du côté des Iraniens que des Occidentaux. Ce sont certainement les Iraniens qui ont le plus intérêt à la conclusion d’un accord dans la perspective d’obtenir une levée, même partielle des sanctions économiques qui les frappent. L’embargo contre la circulation des biens ne les gêne pas trop car ils ont appris depuis longtemps à le contourner. En revanche l’embargo financier et bancaire est dramatique pour le pays qui se voit privé de toute capacité d’investissement et de développement dont sa population, exténuée par plusieurs décennies de restrictions en tous genres, a pourtant le plus grand besoin.

La classe politique et la population iranienne sont cependant très divisées sur les concessions à consentir pour parvenir à un accord. Si l’immense majorité de la population iranienne – y compris les opposants au régime - est favorable à l’accession du pays à la capacité nucléaire civile et même militaire, les opinions divergent largement sur l’agenda et la stratégie pour y parvenir. Et ces divergences s’inscrivent dans un jeu complexe de rapports de pouvoir internes qui compliquent beaucoup le déroulement des négociations et interfèrent avec la marge de manoeuvre des négociateurs iraniens.

Côté occidental, le flou et les divergences entre les différents acteurs en Europe, de part et d’autre de l’Atlantique sont également compliqués par les pressions directes ou indirectes exercées dans un sens par le cabinet Netanyahou et dans l’autre par les manœuvres russes. Toutes ces incertitudes pèsent lourdement sur le déroulement des négociations et chacun tente d’user les nerfs de l’autre jusqu’au dernier moment – au risque d’aller trop loin – pour tenter d’obtenir l’arrangement le plus favorable possible à ses intérêts. Et il faut reconnaître qu’à ce jeu de marchandage, les Iraniens sont particulièrement doués.

Certains craignent qu'au lieu de freiner le développement du programme nucléaire de l'Iran, cela ne fera que renforcer les capacités du pays. Est-ce crédible ?  De plus, beaucoup affirment que les concessions faites par Obama n'ont fait que renforcer l'intransigeance de l'Iran, que faut-il en penser ? 

Dans toute négociation, les concessions d’une partie renforcent évidemment la détermination de l’autre. Cela étant, de quelles concessions parle-t-on ? Il n’apparaît pas que Obama ait fait des concessions substantielles. A moins que l’on appelle « concession » le fait de ne pas claquer la porte au nez de l’interlocuteur, ce que souhaiteraient vivement certaines pétromonarchies de la Péninsule arabique, de l’administration Netanyahou et des milieux néo-conservateurs US.

La Maison Blanche a entrepris de revoir, ou plutôt de rééquilibrer partiellement son système d’alliances au Moyen Orient en prenant quelques distances avec les pétromonarchies qui ne sont tout de même pas des modèles de démocratie et qui ont clairement alimenté et soutenu le fondamentalisme violent. Une telle politique débouche nécessairement sur la prise en compte de la vraie grande puissance régionale qu’est l’Iran avec ses 80 millions d’habitants, ses ressources hydrocarbure importantes, ses capacités de développement considérables, une population majoritairement jeune et éduquée et une place stratégique centrale dans la région.

C’est un choix qui ne manque pas de logique d’autant que de nombreux think tanks américains estiment que l’intransigeance occidentale sur ce dossier ne fait que renforcer par réflexe de fierté nationale le pouvoir des intégristes iraniens alors qu’ils sont très affaiblis en interne.

Est ce que l'Iran peut profiter cette dernière ligne droite pour tenter de faire valoir ses intérêts ?

En premier lieu, l’Iran n’a pas les moyens de faire passer des choses en force face à des interlocuteurs occidentaux sans doute divisés sur les détails mais unanimes sur un socle minimum commun. Ensuite on distingue mal ce que l’Iran pourrait vouloir faire « passer en force ». En agitant le chiffon rouge d’une accession à l’arme nucléaire tout en ne refusant pas d’y renoncer, Téhéran veut trois choses : 1/ obtenir la levée des sanctions internationales ; 2/ obtenir un accord international garanti à son accession sans restriction au nucléaire civil ; 3/ devenir ce que l’on appelle un « pays du seuil », c'est-à-dire un pays susceptible d’accéder à la capacité nucléaire militaire dans un délai de six mois à un an s’il s’estime menacé comme il l’a été pendant les dix ans de la guerre Irak-Iran qui ont profondément et durablement traumatisé le pays.

C’est évidemment sur ce dernier point que va se jouer le dernier round des négociations. Le problème étant de savoir si les Occidentaux ont une position commune sur ce point, ce qui ne paraît pas être évident.

Les Occidentaux ne pêchent-ils pas un peu par naïveté en sous-estimant ainsi l'Iran ? 

Je ne pense pas que les Occidentaux, et en particulier ceux qui négocient cette question délicate, sous-estiment l’Iran. L’Iran est un pays qui a 5000 ans d’histoire, une culture riche et raffinée, à la charnière de toutes les grandes civilisations de l’antiquité et du monde moderne, habitué bien avant nous aux finesses des tractations politiques et commerciales. L’obscurantisme et le côté provocateur du régime islamique actuel ne doit pas faire oublier toutes ces qualités du peuple et du personnel politique et diplomatique iranien.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

04.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

07.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie-E
- 27/06/2015 - 17:43
comme d'habitude
depuis 1979 après les froncements de sourcils, les atermoiements, ce sont les ayatollahs qui vont remporter la mise. Et les imbéciles qui croient toujours que c'est pour Israël que cela va chauffer se trompent également. C'est le monde entier qui souffrira de la politique de ayatollahs qui pourront une fois les sanctions levées continuer à soutenir les organisations terroristes financièrement
Texas
- 27/06/2015 - 14:12
Si des Accords venaient...
...à être signés sans que les Occidentaux n' aient un accès au contrôle des sites militaires Iraniens ( ce que les Iraniens refusent ) , la partie serait perdue pour l' Occident . Les Etas-Unis sont dans ce moment de bascule incertain entre Petromonarchies et Iran . L' existence de Daesch n' est là que pour inflechir cette bascule et accroitre la pression sur l' Iran tout en conservant un équilibre d' influence dans le Golfe Persique ( malgré les divergences entre Frères Musulmans et Wahhabites ) .
zouk
- 27/06/2015 - 13:06
Iran
Oui, il faut arriver à un accord. Sans l'appui de l'Iran (et de la Syrie) nous n'arriverons pas à arrêter Daesh, surtout si les Etats Unis révisent l' appui inconditionnel actuellement fourni à l'Arabie Saoudite et autres pétromonarchies bloquées dans une conception moyenâgeuse de l'Islam. Alors que l'Iran a gardé de sa période pre-Khomeiny une économie et surtout un système d'éducation moderne. Ne nous bloquons pas sur leur désir de la bombe atomique, ce serait les encourager à la construire au plus vite. N'oublions pas le Pakistan, clone de l'Arabie Saoudite, il a la bombe atomique: s'en est-il servi, même contre l'Inde? Et la Chine, autrement puissante...? Concluons donc le meilleur accord possible avec l'Iran, même si les occidentaux n'obtiennent pas tout ce dont ils rêveraient. A l'expérience, Nétayahu même ne pourra plus rien objecter.