En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 25 min 3 sec
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 1 heure 13 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 2 heures 43 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 4 heures 52 sec
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 6 heures 21 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 8 heures 30 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 9 heures 27 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 10 heures 29 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 10 heures 52 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 11 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 49 min 12 sec
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 1 heure 59 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 3 heures 19 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 5 heures 44 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 7 heures 56 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 9 heures 1 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 10 heures 2 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 10 heures 42 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 11 heures 13 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 12 heures 34 min
© DR
Marc Simoncini.
© DR
Marc Simoncini.
Série de l'été : ces échecs qui mènent au succès

Marc Simoncini : "La plus belle chance de ma vie a été de perdre tout mon argent"

Publié le 03 août 2015
Pour lancer le site de rencontre Meetic, Marc Simoncini finance son projet par un emprunt gagé sur des actions issues de la vente de sa précédente affaire. Mais quand un matin la bourse s’effondre, il faut trouver une solution rapide pour sortir du cauchemar.
Informaticien et entrepreneur, Marc Simoncini est le fondateur et ancien propriétaire du site de rencontre Meetic. Depuis 2010, il dirige le fond Jaïna Capital qu'il a créé et finance de nombreux projets entrepreneuriaux. Marc Simoncini est...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Simoncini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Informaticien et entrepreneur, Marc Simoncini est le fondateur et ancien propriétaire du site de rencontre Meetic. Depuis 2010, il dirige le fond Jaïna Capital qu'il a créé et finance de nombreux projets entrepreneuriaux. Marc Simoncini est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour lancer le site de rencontre Meetic, Marc Simoncini finance son projet par un emprunt gagé sur des actions issues de la vente de sa précédente affaire. Mais quand un matin la bourse s’effondre, il faut trouver une solution rapide pour sortir du cauchemar.

J’avais développé à la fin des années 1990 une première société dans l’Internet, iFrance, que j’ai revendue à Vivendi. De cette somme, j’ai touché un premier tiers en cash, les deux autres en actions. J’avais tellement travaillé sur le développement de iFrance que je m’étais mis en tête de créer Meetic, mais d’en faire juste un petit business sympa en France "pour m’amuser". Je ne voulais pas bosser autant que sur la précédente boite, juste une petite affaire pour m’occuper. J’ai donc payé mes impôts sur ce que j’ai gagné avec le premier tiers et les banquiers m’ont conseillé de garder mes actions qui allaient grimper, j’ai donc emprunté pour financer le développement de Meetic, un emprunt gagé sur ces actions Vivendi.

Je suis parti d’un métier où je bossais 15 heures par jours à, un matin, un job où il ne se passait plus grand-chose. Je vivais cela très mal dans ma vie personnelle, j’avais un côté un peu dépressif même. Et puis, un beau jour, l’action Vivendi passe de 70€ à 8€ ! C’était un cataclysme je passais de quelqu’un "qui avait beaucoup" d’argent à quelqu’un "qui devait beaucoup d’argent" ! Deux jours plus tard, je reçois un courrier de la banque m’indiquant que j’avais seulement quelques jours pour lui rembourser ces millions d’euros : j’avais des dettes pour le restant de mes jours. La seule chance de me sortir de ce cauchemar, c’était d’arriver à développer une entreprise capable de rembourser les dettes que j’avais accumulées avec la chute de l’action.

"Meetic est passé d'un hobby à une planche de salut"

La plus belle chance de ma vie, ça été de perdre tout cet argent gagné. Je me suis remis à travailler énormément pour faire passer Meetic d’un petit site français à un leader européen. C’était ma seule chance, et puis finalement j’en ai fait le co-leader mondial. Meetic est passé d’un hobby que j’avais pour m’occuper à une planche de salut. Je n’aurais jamais travaillé comme j’ai travaillé si je n’avais pas tout perdu et Meetic n’en serait pas là aujourd’hui.

Le plus surprenant, c’est que j’avais négocié avec les banques, à l’époque, un contrat qui me garantissait le cours de l’action Vivendi. Si je l’avais signé je n’aurais rien perdu.. mais j’ai oublié de le signer ! Aujourd’hui, je suis convaincu que c’est un acte manqué et, qu’au fond de moi, je voulais "perdre" cet argent parce que je savais que cela me poserait des problèmes et m’obligerait à un moment à me bouger pour sortir du trou.

"Ne pas se retrouver un matin à compter les canards au bord du lac Léman"

Le conseil que je donne souvent à des entrepreneurs qui ont la chance de vendre leur boite, c’est qu’il faut toujours prévoir ce qu’il va se passer après. Il faut se trouver une activité tout de suite pour ne pas se retrouver un matin à compter les canards au bord du lac Léman. Tous les entrepreneurs qui vendent leur boite ne savent pas ce qu’ils vont faire. Ils bossent toute leur vie pour que ça marche et quand ils s’en séparent ils sont paniqués parce qu’ils ne savent pas quoi faire. Les gens qui sont de vrais entrepreneurs ne supportent pas l’oisiveté. Prévoyez-vous un après, même si ce n’est pas business, mais vous devez avoir une activité.

[RETOUR AU DOSSIER DE LA SÉRIE]

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires