En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

03.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

04.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

05.

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

06.

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

07.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

03.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

04.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

05.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
pépites > International
Jeter l'éponge
Liban : le Premier ministre désigné renonce à former un gouvernement et démissionne
il y a 3 heures 37 min
pépite vidéo > Insolite
Les joies du télétravail
Argentine : un député embrasse le sein nu de sa femme en pleine visioconférence
il y a 4 heures 17 min
pépite vidéo > International
Tragédie
26 morts dans le crash d’un avion militaire en Ukraine
il y a 5 heures 42 min
pépites > Politique
Polémique
Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine
il y a 6 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une bête aux aguets" : un roman dément et addictif

il y a 7 heures 53 min
décryptage > Europe
Crier au loup

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

il y a 11 heures 29 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces acteurs clés du quotidien auprès des plus fragiles face à l'explosion de la dépendance

il y a 11 heures 41 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

OPA sur la droite : le pari risqué de Marion Maréchal

il y a 11 heures 41 min
décryptage > International
Accord global

Derrière aujourd'hui, il y a demain (Proverbe Libyen)

il y a 11 heures 43 min
décryptage > Société
Urgence

10 000 morts dans les Ehpad dans une quasi indifférence générale : voilà pourquoi les racines de notre manque d'empathie envers les seniors sont profondes

il y a 11 heures 44 min
pépites > France
Enquête
Attaque à Paris : le suspect "assume son acte" et pensait attaquer Charlie Hebdo
il y a 4 heures 5 min
pépite vidéo > Politique
Pathétique
"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé
il y a 5 heures 28 min
light > Culture
Figure de la droite
L'écrivain et polémiste Denis Tillinac est décédé
il y a 6 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les 100 plus belles planches de la bande dessinée" : La BD est un art qui vaut le détour !

il y a 7 heures 47 min
décryptage > Terrorisme
Menace diffuse

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

il y a 10 heures 9 min
décryptage > Société
Et Dieu (Jupiter) créa l’homme

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

il y a 11 heures 38 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment le chef de l'Etat Emmanuel Macron a jonglé avec les libertés fondamentales lors de son quinquennat

il y a 11 heures 41 min
décryptage > International
Influence des activités humaines

Incendies en Californie : ce dérèglement climatique qui a décidément bon dos...

il y a 11 heures 41 min
décryptage > International
Urgence énergétique

Liban : aussi une urgence énergétique géopolitique

il y a 11 heures 43 min
décryptage > Environnement
Rendement

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

il y a 11 heures 44 min
© Viadeo
Dan Serfaty.
© Viadeo
Dan Serfaty.
Série de l'été : ces échecs qui mènent au succès

Dan Serfaty - Viadeo : "Notre échec en Inde nous a incité à repenser notre stratégie d'implantation"

Publié le 19 août 2015
À la tête du réseau social professionnel qui compte aujourd'hui plus de 65 millions d'utilisateurs dans le monde, Dan Serfaty a pourtant commis des erreurs stratégiques qui l'ont amené à redéfinir la manière dont il devait développer Viadeo hors des frontières françaises.
Dan Serfaty
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Co-fondateur et actuel PDG de Viadeo, réseau social professionnel comptant plus de 65 millions de membres à travers le monde
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
À la tête du réseau social professionnel qui compte aujourd'hui plus de 65 millions d'utilisateurs dans le monde, Dan Serfaty a pourtant commis des erreurs stratégiques qui l'ont amené à redéfinir la manière dont il devait développer Viadeo hors des frontières françaises.

Suite à l’explosion de Viadeo en France, deux ans après sa création, nous décidons de nous ouvrir sur les marchés étrangers. Or à l’époque, nous sommes de petits Français, face à un géant américain, LinkedIn, beaucoup plus riche que nous. Nous réfléchissions donc aux zones où s’implanter, ainsi qu’à la meilleure stratégie à adopter. La ligne qui s’est vite imposée est celle de la logique locale : être perçu, dans chaque nouveau pays, comme étant un acteur local. L’idée à l'époque, c'est de s’adapter aux cultures, mentalités et spécifiés locales, en proposant un produit qui mette en relation avant tout les personnes proches géographiquement. Voulant décliner un concept qui avait bien fonctionné en France sur ce principe, nous nous sommes donc attaqués conjointement à l’Inde et à la Chine.

"Ce marché était en réalité très ouvert sur l’extérieur"

Trois ans plus tard, alors que notre branche chinoise est un véritable succès, l’Inde ne fonctionne pas et sommes contraints d’y fermer notre site. La raison ? L’analyse que nous avions faite de ce marché s’est révélée être bien trop opportuniste et superficielle. En effet, sur 1,2 milliards d’habitants, il n’y avait que 70 millions d’internautes, contre 600 millions en Chine. Ces 70 millions d’internautes indiens n’étaient principalement que des earlyadopters, des avant-gardistes, qui, pour la plupart travaillaient dans de grandes boîtes dont les premiers partenaires étaient les Etats-Unis.

 

Ce marché que l'on pensait être à forte connotation locale était en réalité très américanisé et ouvert sur l’extérieur. Donc des fonctionnalités comme l’accès depuis notre plateforme à l’horoscope, outil indispensable avant tout entretien d’embauche en Inde, devaient en fait bien les faire sourire. On comprend surtout pourquoi notre stratégie ne pouvait pas fonctionner. 

 

"Notre échec en Inde nous a incité à repenser cette logique"

Ce décalage entre notre analyse et la réalité du marché nous a forcé à beaucoup mieux rationaliser notre approche dans les pays où l’on voulait s’ouvrir et mieux redéfinir ce que voulait dire "être une acteur local". Tout d’abord, pour trouver de nouveaux marchés, nous cherchons aujourd'hui une forte dimension locale, culturelle, en ce qui concerne Internet : nous ciblons plus particulièrement des pays dans lesquels les contenus web seront en langue locale, avec des spécificités propres, plutôt que des pays où tout est anglais et globalisé. Par ailleurs, nous recherchons désormais nos zones en fonction d’un climat politique, culturel et social qui doit être le moins favorable possible aux Américains.

 

Enfin, dernier critère de choix : le potentiel économique. C’est pourquoi les pays en développement suscitent notre plus grand intérêt. Nos trois principaux marchés aujourd’hui témoignent de cette nouvelle stratégie : la Russie, l’Afrique du Nord et la Chine, où nous sommes numéro 1, loin devant LinkedIn. Et je peux dire que c’est en grande partie notre échec en Inde qui nous a incité à repenser cette logique d’implantation qui maintenant porte ses fruits.

Viadeo en chiffre :

  • Plus de 300 collaborateurs dans le monde.
  • Leader en France avec 10 millions de membres.
  • 52% du trafic logué provient d'un terminal mobile.

[RETOUR AU DOSSIER DE LA SÉRIE]

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires