En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Alexis Tsipras et Angela Merkel
Greek Bashing
Orage anti-grec : ce qui se passe vraiment en Allemagne
Publié le 21 juin 2015
En Allemagne, le cas grec fait constamment la Une des journaux. Et c'est d'autant plus vrai depuis que Syriza est arrivé au pouvoir. Plus récemment, le journal Die Welt a publié une tribune résolument agressive à l'encontre de la Grèce. Une campagne médiatique qui vise surtout à ternir l'image du pays auprès des Allemands.
Journaliste médias & société pour la TAZ-Die Tageszeitung 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fatma Aydemir
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste médias & société pour la TAZ-Die Tageszeitung 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En Allemagne, le cas grec fait constamment la Une des journaux. Et c'est d'autant plus vrai depuis que Syriza est arrivé au pouvoir. Plus récemment, le journal Die Welt a publié une tribune résolument agressive à l'encontre de la Grèce. Une campagne médiatique qui vise surtout à ternir l'image du pays auprès des Allemands.

Atlantico : Le cas grec est omniprésent dans la presse allemande, et pas seulement dans les tribunes d'opinion, telle que celle publiée par Die Welt dans laquelle on pouvait lire que la composition ethnique de la Grèce moderne la disqualifiait pour entrer dans l'Union européenne. Cette obsession est-elle cantonnée aux médias ou bien est-elle le reflet de l'opinion ?

Fatma Aydemir : C’est forcément compliqué de parler de l’opinion publique allemande, comme il existe énormément d’avis différents et intelligents sur la question du cas grec, aussi est-ce compliqué de généraliser. Ce qui est sûr, en revanche, c’est qu’il existe un sentiment anti-grec, qui est attisé par des journaux comme Die Welt ou Bild, très présent dans les couches conservatives de la société allemande. Dans ces cas- là, il n’est pas uniquement question de considérations "ethniques". Le cliché du grec fainéant, qui part à la retraite trop tôt en ne payant pas ses impôts a commencé à voir le jour au début de la crise, pour ensuite s’installer durablement dans les esprits. C’est là une explication très simple à un problème bien plus complexe.

Dans quoi cette obsession s'enracine-t-elle ?

Je pense qu’il n’existe pas d’explications rationnelles. C’est avant tout une peur irrationnelle du contribuable allemand de perdre de la richesse, qui serait partagée avec des gens qui sont dans la misère à cause de leurs propres malversations. Ce n’est bien entendu pas correct. L’Allemagne ne connait aucune perte à cause de cette crise. C’est même l’inverse qui se produit : la politique de la dette de Merkel en devient rentable. C’est aussi un des éléments qui explique le fait que l’Union européenne tienne autant à ses conditions. Malheureusement, le citoyen allemand lambda n’a pas envie de se préoccuper d’interactions économiques complexes, préférant se faire un avis sur la question via des gros titres unidimensionnels, dans la mesure où le journal Bild attise le sentiment anti-grec et surtout les politiques allemands qui se montrent "impatients" vis-à-vis du gouvernement grec. Le journal Bild suggère que la Grèce veut de l’argent mais n’est prête à aucune contrepartie. La réalité est pourtant différente : la Grèce cherche des moyens alternatifs pour s’épargner, à elle, et surtout à l’Union européenne, davantage de problèmes. C’est assez époustouflant de voir à quel point ceci est peu relayé dans les médias allemands de masse.

 

La Grèce est-elle la seule cible ou d'autres pays européens sont visés ? Qu'en est-il de la France ?

Tout est différent tant sur le fond comme sur la forme pour le cas grec. Aucun autre pays en crise n’a été visé de la sorte par les médias allemands. D’autres pays en crise, comme l’Espagne ou le Portugal n’ont jamais été la cible d’une telle rhétorique.

S'agit-il d'une tendance qui se serait développée avec le retour de la puissance allemande ?

Ce n’est pas mon avis. Cela à plus à voir avec la propagande qui est véhiculée par les médias allemands. Cela surtout depuis la prise de pouvoir du gouvernement Syriza. Maintenant les Allemands protestent contre tout ce que les hommes politiques grecs disent à propos de la crise. La défiance envers Syriza accompagne inévitablement la défiance des néo-libéraux allemands vis-à-vis des politiques de gauche. Les medias allemands ne parlent pas du fait que le gouvernement grec précédent était corrompu, et que c’est uniquement pour cela qu’il se pliait aux exigences de la politique de la dette de l’Union européenne, se remplissant ses propres poches par la suite. C’est un exemple d’élément qui n’est pas véhiculé dans les médias allemands. A la place, les médias parlent de la maison cossue de Varoufakis ou bien des chaussures de Tsipras pour détourner l’attention de l’opposition de la gauche. C’est une stratégie très classique mais surtout très improductive, qui détourne l’attention des problèmes de fond. Cela ne mène à rien, mais cela occupe le lecteur, car cela donne un aspect émotionnel au thème, et tout à coup chacun a un avis sans rien y comprendre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
05.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
07.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
06.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 21/06/2015 - 21:09
Ce que craint Angela Merkel
c'est que la Grèce prouve qu'il y a une vie après l'Euro !
Ganesha
- 21/06/2015 - 13:55
Délires de l'Idéologie Libérale
En fait, cette folie bureaucratique, ce ''Délire de l'Idéologie Libérale'', a consisté à ''appauvrir encore les pauvres'', accroître le taux de pauvreté, sans toucher aux privilèges des riches et des puissants : le Clergé Orthodoxe et les Armateurs ! La Grèce a besoin d'une réforme fiscale, mais pas d'une hausse de la TVA sur les besoins de base, comme l'électricité. Au niveau des retraites, il faut certainement débusquer les tricheurs et les profiteurs. Mais il ne faut surtout pas baisser uniformément le montant des petites retraites ! Quant à faire tourner l'économie avec des vieillards de 67 ans : voyez plutôt le niveau intellectuel des commentateurs de ce site !
Ganesha
- 21/06/2015 - 13:48
Les Merveilleux ''Plans d'Ajustement'' du FMI
Au sujet de la Grèce, soyons clairs : personne, absolument personne, ne dit ''Ce pays est parfait, ne nécessite aucune réforme'' ! Mais quel est le programme proposé ? Ce que semblent indiquer les articles que l'on peut lire, notamment sur Atlantico, c'est que les exigences de la Troïka sont absurdes, injustes et inefficaces.
Il semble manifestement prouvé que, jusqu'à présent, le ''Plan d'Ajustement'' qui a été imposé par la Troika du FMI, la Banque Européenne, etc, a été un échec total, qui a considérablement aggravé la situation de ce pays, après beaucoup d'autres.