En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

06.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

07.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Attention danger ? Ce risque de violence qui émerge lorsque l’alternance dans une démocratie paraît bloquée

ça vient d'être publié
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 42 sec
pépites > Environnement
Total à la porte du campus
L'implantation de Total sur le campus de Polytechnique contestée au nom de l'environnement
il y a 1 heure 9 min
décryptage > Santé
La vérité (et le problème) sont ailleurs

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Economie
Erreur de calcul ?

Age pivot, travail des séniors…et si l'essentiel pour l’équilibre des retraitées était ailleurs ?

il y a 6 heures 1 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit guide des multiples moyens employés par Facebook pour vous traquer en ligne
il y a 10 heures 15 min
décryptage > Science
Evolution stellaire

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

il y a 10 heures 56 min
décryptage > Economie
Âge d'or

Voilà pourquoi l’âge d’or qu’ont représenté les années 2010 pour les riches ne devrait pas se poursuivre dans la décennie qui vient de s’ouvrir

il y a 11 heures 10 min
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 22 heures 43 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 1 jour 1 heure
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 1 jour 5 heures
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

il y a 29 min 58 sec
décryptage > Politique
Cachoteries parlementaires

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

il y a 5 heures 25 min
décryptage > Religion
Les imams comme les curés?

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

il y a 5 heures 56 min
décryptage > Economie
Bismarko Scanner

La France devrait-elle négocier avec l’Allemagne comme les Etats-Unis viennent de le faire avec la Chine?

il y a 6 heures 5 min
décryptage > Santé
Sans (aucun) risque ?

Retrait de médicaments : pourquoi la France ne devrait pas avoir peur de vivre une épidémie d'addiction aux opioïdes à l’américaine

il y a 10 heures 28 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

il y a 11 heures 5 min
décryptage > Société
Multi-facettes

Politique, sociale ou purement criminelle, la violence s’impose partout en France. Est-il encore possible d’échapper à la spirale infernale ?

il y a 11 heures 26 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 1 jour 14 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 1 jour 5 heures
© Pixabay
Le programme "Tout pour l'emploi" rate la cible des PME.
© Pixabay
Le programme "Tout pour l'emploi" rate la cible des PME.
"Rien pour l'emploi"

Le gouvernement veut tout faire pour l’emploi mais oublie complètement le coeur du réacteur : les PME-ETI

Publié le 13 juin 2015
Le programme "Tout pour l'emploi" publié le mardi 9 juin comprend 16 mesures dont l’impact sur l’embauche sera quasiment nul.
Pierre Haas, après avoir servi comme officier dans les Forces françaises libres du Général de Gaulle, a fait carrière de 1950 à 1965 comme directeur général de Continental Grain France, puis à partir de 1963 à la Banque Paribas comme directeur des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Haas
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Haas, après avoir servi comme officier dans les Forces françaises libres du Général de Gaulle, a fait carrière de 1950 à 1965 comme directeur général de Continental Grain France, puis à partir de 1963 à la Banque Paribas comme directeur des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le programme "Tout pour l'emploi" publié le mardi 9 juin comprend 16 mesures dont l’impact sur l’embauche sera quasiment nul.

Le Mardi 9 Juin, près de 37 mois après l’accès d’une majorité parlementaire socialiste aux affaires, en publiant le Programme « Tout Pour l’Emploi » le Gouvernement a découvert l’existence d’une inexorable progression du chômage.

Avant tout commentaire quelques chiffres donnent la mesure de l’étendue du problème.

L’addition des 3.500.000 inscrits à Pôle Emploi en catégorie A (aucun travail dans l’année), aux 2.800.000 ayant eu une activité réduite, porte le total des salariés privés d’emploi à plus de 6.300.000.

Au-delà de ces chiffres, l’inquiétant est de voir le marché du travail engagé dans une spirale ascensionniste

Spirale condamnant près de 10% de la population, il s’agit d’êtres humains, nos concitoyens, à vivre dans une misère matérielle, morale, sociale inacceptable.

Un Chef de l’Etat, dont le cheval de bataille est la justice sociale, n’a pas ressenti dès son accession à ses hautes fonctions, l’impérative obligation morale de faire de la réduction du chômage une priorité nationale.

Il aura fallu attendre le constat, par les médias et la majorité socialiste d’un décalage entre l’apparition d’une aurore économique et d’une hausse incessante de la demande d’emploi pour enfin mettre ce phénomène au premier plan des préoccupations du Gouvernement.

Le réflexe initial a, bien sûr, mis en cause les chefs d’entreprises. Ces ingrats, comblés de cadeaux par le Pacte de Responsabilité, aujourd’hui remis en cause, par le CICE, dont l’opacité et la complexité défient toute appréciation de son impact sur la croissance et, enfin, par la loi Macron en cours de désossement.

Depuis ces critiques absurdes, Matignon a compris qu’il était temps de donner l’impression d’agir et a produit le Programme « Tout Pour l’Emploi » comportant 16 mesures.

16 mesures dont l’impact sur l’embauche sera quasiment nul puisque la 5ème, pompeusement intitulée « Simplifier et réduire les effets de seuil », se borne à autoriser les très Petites Entreprises (TPE) à passer de 10 à 11 employés et à ne geler que pour 3 ans les prélèvements fiscaux et sociaux que jusqu’au seuil de 50 salariés.

Seuil dont le franchissement est le seul capable de contribuer à une hausse perceptible, à court terme, de l’emploi.

Sur ce point les chiffres disponibles prouvent qu’il ne s’agit  pas d’une hypothèse mais d’une certitude si l’on en juge par le nombre d’entreprises, occupant 49 salariés, qui est le quadruple de celles en ayant 51.

Les TPE, de surcroit, n’emploient qu’environ 2.200.000 travailleurs (2112) dont 1.000.000 sont représentés par un spécialiste (plombiers, électriciens, dépanneurs, etc.) agissant seul.

En revanche, les PME occupaient, en 2112 plus de 2.000.000 de salariés et celles dépassant 50, les Entreprises dites de Taille Internationale (ETI) 4.800.000.

Mettre PME et ETI en position d’embaucher représente l’unique moyen de stopper le processus de désindustrialisation en cours. Processus traduit dans les faits pas la contraction de l’emploi.

L’exemple de l’Allemagne est, à cet égard, significatif. Sa force industrielle et le volume de ses exportations, hors zone euro, sont dus à l’existence d’une masse d’entreprises, le plus souvent familiales, de 500/600 salariés, le Middlestand.

Tout effort, de notre part, dans cette direction continue d’être quasi impossible du fait du refus du Gouvernement de supprimer le seuil sacrosaint des 50, pourtant envisagé il y a quelques temps.

En d’autres termes, les chômeurs demeureront ignorés, sauf par les statistiques, jusqu’en 2017.

D’ici là, le premier souci de nos plus hautes autorités est de rassurer la gauche de la gauche afin de ne perdre ses voix.

Or, il est patent que celle-ci, animée par une idéologie périmée depuis plus d’un siècle, n’accepte pas l’économie de marché. D’où son hostilité aux avancées minuscules proposées par Macron.

Toujours dans la perspective de 2017, il parait utile à nos deux grands dirigeants de composer avec les Syndicats. Les travailleurs n’ont rien à y gagner du fait de leur manque évident de représentativité dans le secteur privé et d’une singularité française.

Les Centrales Syndicales sont les mêmes pour le secteur public et privé. 95% de leurs cotisants appartiennent à la Fonction Publique où la défense de l’emploi n’a pas lieu d’être.

Il s’ensuit une culture centrée sur la défense des intérêts des fonctionnaires, catégorie dépourvue de toute crainte sur l’avenir de son emploi.

D’où une absence de compétence de la part des représentants des Centrales Syndicales, s’occupant des salariés du secteur marchands, source d’une approche conflictuelle de la négociation, inappropriée face aux menaces pesant sur l’emploi dans ce secteur.

Ce contexte créé une situation paradoxale où un pouvoir socialiste par nature interventionniste dans l’économie perd le contrôle de celle-ci en s’opposant à la moindre réforme structurelle.

Les entrepreneurs ayant perdu l’espoir d’obtenir la bouffée d’oxygène indispensable au succès de leur affrontement avec la concurrence internationale, ne vont pas prendre le risque d’embaucher.

Il est curieux de voir un Président ayant subordonné sa candidature en 2017 à une hausse du chômage, refuser la mise en œuvre des réformes permettant d’atteindre cet objectif.
 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

06.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

07.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Attention danger ? Ce risque de violence qui émerge lorsque l’alternance dans une démocratie paraît bloquée

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cremone
- 14/06/2015 - 19:13
Baisse ?
"un Président ayant subordonné sa candidature en 2017 à une HAUSSE du chômage" : voilà l'explication !