En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 1 heure 6 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 3 heures 53 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 5 heures 22 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 7 heures 13 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 7 heures 49 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 8 heures 41 min
décryptage > Economie
Conclusions hâtives

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

il y a 9 heures 23 min
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 22 heures 37 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 23 heures 33 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 1 heure 47 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 4 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 5 heures 46 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 6 heures 40 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 7 heures 30 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 8 heures 23 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

il y a 9 heures 3 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’ultragauche tentée par le terrorisme ?; L’équipe Villani en plein doute; LREM : Stanislas Guerini veut refonder le parti; GPA : le gouvernement ne veut pas (maintenant) de la jurisprudence de la Cour de Cassation
il y a 9 heures 43 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 23 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 1 jour 2 heures
© Reuters
Les bienfaits des politiques monétaires non conventionnelles sur les inégalités l’emportent largement.
© Reuters
Les bienfaits des politiques monétaires non conventionnelles sur les inégalités l’emportent largement.
Economies en péril

Grande dépression de 2008 : les méthodes de sauvetage employées par les Anglo-saxons ont-elles aggravé les inégalités ?

Publié le 11 juin 2015
7 années après le déclenchement de la crise de 2008, les rapports académiques se multiplient pour évoquer la question des conséquences des politiques monétaires non conventionnelles sur les inégalités. Le résultat est sans appel, les bienfaits l’emportent largement.
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
7 années après le déclenchement de la crise de 2008, les rapports académiques se multiplient pour évoquer la question des conséquences des politiques monétaires non conventionnelles sur les inégalités. Le résultat est sans appel, les bienfaits l’emportent largement.

Au cours des années qui ont suivi le déclenchement de la crise de 2008, de nombreuses Banques centrales à travers le monde, la Réserve fédérale des Etats-Unis en tête,  se sont lancées dans des politiques dites "non conventionnelles" afin de soutenir la croissance et l’emploi. Consécutivement à la mise en place de ces mesures de création monétaire, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer un système de soutien artificiel à l’économie et ayant des conséquences néfastes sur les inégalités de revenus au sein de la population. La politique monétaire ne serait qu’un outil au service des plus riches.

La première logique soutenant cette vision repose sur l’apparence du mécanisme. Une banque centrale crée de la monnaie électroniquement, puis, procède à l’achat de titres de dette auprès d’établissements bancaires. La façade se prête donc parfaitement à la confusion : les banques centrales créent de la monnaie pour la transférer aux banques qui "s’enrichissent" mais en oubliant un peu rapidement la réalité. Il ne s’agit pas d’un don mais d’une vente. L’impact arithmétique sur le bilan de la banque vendeuse est donc nul.  Mais d’autres arguments sont plus sérieux.

Le plus important d’entre eux est boursier, et a pu être mis en évidence par une récente étude menée par la Réserve fédérale de Philadelphie.  L’impact de la politique monétaire a été massif sur les cours des bourses. Les détenteurs de titres ont ainsi pu profiter de ce soutien pour faire fructifier leurs portefeuilles. Or, les bénéficiaires de cette conséquence se retrouvent plus parmi les grands patrimoines que chez les ouvriers. Le déséquilibre est ici réel. Mais si l’indice phare de l’économie américaine, le SP500, a été multiplié par trois depuis 2009, il n’a fait que retrouver le chemin de sa tendance pré-crise. Comme a pu l’indiquer l’ancien Président de la Fed, Ben Bernanke, dans une tribune publiée le 1er juin dernier.

"Depuis la fin de la récession de 2001 jusqu’au pic du cycle économique alors en cours (2007), le SP 500 a progressé d’environ 1,2% par trimestre. Si cet indice avait cru au même rythme depuis la fin 2007, il s’afficherait à un niveau moyen de 2123 au premier trimestre de cette année."

Or, le niveau actuel de l’indice est de 2080, ce qui revient à dire que la politique monétaire a bel et bien permis d’effacer les conséquences boursières de la crise, mais pas davantage. Afin de mesurer l’égalité de la situation, il convient alors de savoir quelles ont été les conséquences de la politique monétaire sur l’emploi, et de juger si le bénéfice économique a été équitablement partagé entre travail et capital.

Total emplois non agricole. Etats Unis. En milliers.


(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Entre 2008 et la fin 2009, les Etats-Unis ont détruit près de 9 millions d’emplois, pour en créer 12 millions au cours des cinq années suivantes, c’est-à-dire depuis que la politique monétaire de la Fed a commencé à produire ses effets. De 10% à la fin 2009, le taux de chômage a aujourd’hui atteint le seuil de 5.5% de la population active. De la même façon, la progression des salaires américains revient aujourd’hui à un niveau de 2,1%.

Ainsi, il peut être admis que la mise en place de la politique monétaire non conventionnelle a d’abord agi sur la valeur des actifs financiers avant d’entrainer les roues de l’économie réelle, mais  pour un résultat positif dans l’ensemble.

Mais la véritable question concernant le préjugé inégalitaire de la politique monétaire américaine est la prise en compte de son contre-argument. Les inégalités auraient-elles été maitrisées si la Fed n’était pas intervenue ? Pour répondre à cette question, il suffit de regarder le résultat de la politique économique européenne jusqu’au début de l’année 2015, c’est-à-dire avant la mise en place de la réplique de la politique de le Fed par la BCE. Et ce résultat est sans appel : une croissance zéro depuis l’entrée en crise et un niveau de chômage de 11,5%, ce qui peut se définir comme un désastre économique ayant pour conséquence directe le sacrifice d’une génération entière. En termes de lutte contre la pauvreté, le chômage ou les inégalités, le schéma américain est supérieur, cela est sans équivoque.

Plus largement, une politique monétaire n’a pas vocation à agir directement sur la distribution des revenus, c’est-à-dire sur les inégalités de revenus. Cette fonction est au-delà de ses capacités, car le rôle d’une politique monétaire est de contrôler le niveau d’activité économique. C’est à la politique budgétaire qu’il appartient d’intervenir, notamment par la voie de la fiscalité, afin d’instaurer une distribution égalitaire de la croissance économique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 13/06/2015 - 00:02
A Quand la Prochaine Bulle ?
Comme, même avant de rédiger un commentaire, la plupart des contributeurs ne lisent même pas l'article, se contentant de déposer, comme une ''petite crotte quotidienne'', un copié-collé de leurs obsessions favorites, je vous fais ici un résumé de ce que j'ai cru comprendre de la prose de mr Goetzmann : le ''Quantitative Easing'', la ''Planche à Billet'', cela a fini par fonctionner aux USA. Simplement, il faut d'abord attendre que les riches, les banquiers, les financiers ''s'en mettent plein les poches, jusqu'à ne plus savoir qu'en faire'' et après...après effectivement,la création d'emploi repart ! Mais pour ensuite s'effondrer à nouveau, lors de l'éclatement de la bulle induite ?