En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Le contexte actuel pèse-t-il sur la sexualité des Français ?
Les temps sont durs...

La crise s'invite dans la sexualité des Français

Publié le 15 novembre 2011
La sexualité de Français est complètement chamboulée par la crise économique. Ralentie dans certains cas de dépression, l'activité sexuelle devient souvent un exutoire, et prend des formes plus agressives à cause de la résurgence de l'instinct de survie animal.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La sexualité de Français est complètement chamboulée par la crise économique. Ralentie dans certains cas de dépression, l'activité sexuelle devient souvent un exutoire, et prend des formes plus agressives à cause de la résurgence de l'instinct de survie animal.

Atlantico : Le contexte actuel (crise, dépression économique, peur...) pèse-t-il sur la sexualité des Français ?

Erick Dietrich : Oui et non. Face à un traumatisme ou une agression comme la crise économique actuelle, l’individu a trois façons de réagir : la sidération, la dépression ou l’agression.

Dans le cas d’une attitude dépressive, le retentissement sur la sexualité va être négatif : angoisses de performance chez les hommes entrainant éjaculation précoce, érections instables, mais aussi chute du désir, etc. Chez les femmes, chute du désir sexuel, anorgasmie, perte de la fonction érotique.

Dans le cas d’une attitude agressive : la sexualité va être investie par cette énergie agressive avec des comportements qui vont pousser les femmes et les hommes vers des besoins sexuels plus importants. La sexualité, dans certains cas, va donc servir d’antidépresseur, d’anxiolytique  et augmenter certaines conduites sexuelles comme l’échangisme, le triolisme, les petits jeux sadomasochistes, la prostitution…

Si l’agressivité n’est pas trop élevée mais suffisamment présente pour éviter la dépression ou le marasme, que l’environnement n’entraîne pas la nécessité d’enjeux de pouvoir ou d’argent, étonnamment, c’est la sexualité qui résiste le mieux à la crise économique, car c’est ce qui coute le moins cher (les orgasmes ne sont pas encore fiscalement imposés). La sexualité devient une activité, qui occupe, permet de ne pas trop penser et va produire des hormones du plaisir en quantité importante.

 

Constate-t-on une différence de comportement entre les hommes et les femmes ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, face à la crise, c’est l’homme qui se met à faire l’amour pour se reproduire. Certains scientifiques expliquent que quand homo sapiens est menacé, il est encore et toujours biologiquement programmé pour que sa sexualité devienne plus productive, avec des partenaires différentes, pour perpétuer l’espèce.

Les démographes sont surpris par le maintien de la fécondité française malgré la crise économique qui sévit. Se reproduire est un loisir à la portée de tous, qui permet de se faire plaisir ou de se consoler avec des enfants, surtout dans des pays comme la France qui ont mis en place une politique familiale et un système de sécurité sociale assurant une certaine protection en matière de reproduction.


L'intensification de l'activité sexuelle rend-elle pour autant les gens plus heureux ?

Les périodes de crise économique ne sont pas favorables à la recherche d’une harmonie sexuelle épanouissante. La répression sexuelle mise en place par la crise, faisant de la sexualité une forme de bouc-émissaire, n’endiguera pas la violence ; bien au contraire, elle catalyse le cercle vicieux sexe/argent/pouvoir. Il est donc indispensable, non pas de réprimer, mais d’apprivoiser la violence qui puise son énergie dans les frustrations sexuelles pour que nous puissions vivre ensemble.

Lorsque le vernis social craque, en situation de crise économique, ce sont les pulsions sous-jacentes qui s'expriment. Il n’est pas rare en effet de voir, en temps de crise, un déferlement de conduites sexuelles déviantes et violentes, comme en tant de guerre on voit apparaitre des conduites telles que les meurtres, les tortures, les viols et les pillages généralisés. 

La vie du peuple s’inscrit dans le vide et la désespérance liés à la crise économique, les symptômes surgissent, le mal-être psychoaffectif est de plus en plus fort, les jeunes ne trouvent plus de sens à leur vie et à leur avenir. Les femmes et les hommes perdent le sens de leur existence, face à l’inertie et à l’injustice ambiante. Ils ressentent de plus en plus d’impuissance, qui génère désœuvrement, doutes, angoisses et solitude. Il en résulte détresse, dépression, suicide, rage et colère, ainsi que des formes de sexualités « déviantes ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Finale de la CAN : 48% des Français pensent qu'il est normal pour des personnes d'origine algérienne de manifester leur joie et leur attachement à leur pays lors des victoires de l'Algérie en football

03.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

04.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

05.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

06.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

07.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

François de Rugy a démissionné

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ANKOU
- 08/11/2011 - 07:46
« la fécondité française »

Ne serait-ce pas plutôt celle des habitants de la France ?
Il y a une différence, qui a le plus d'enfants, les Français OU les populations sur son sol ?
Quel est le prénom le plus donné en dans la Seine-Saint-Denis ?
@SimK - 07/11/2011
Je préfère LA que LE, chacun ses goûts ! ;)
Nico Pedia
- 07/11/2011 - 23:07
Rien compris
"La répression sexuelle mise en place par la crise" avec ses petites mains???
"Il n’est pas rare (...) un déferlement" avec des chiffres, des lieux, des dates ou autrement dit des exemples ce serait sans doute plus parlant je crois.
"Certains scientifiques" Qui?
Je n'ai pas entendu aux dernières nouvelles que M. Dietrich était parole d'Évangile et vous?
bobocleaner
- 07/11/2011 - 17:53
Absolument DSK est un visionnaire !
c'est pour ca que ce si grand économiste ( ca veut dire plein de fric ) est devenu un érotomane.
il avait vu la crise systémique venir depuis 20 ans, d' ou sa dérive de plus en plus hardcore , gangbang et fétichiste ou viol ....

Tout SEXEplique.