En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 1 heure 13 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 2 heures 28 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 3 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 6 heures 53 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 9 heures 3 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 12 heures 5 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 13 heures 2 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 13 heures 56 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 14 heures 46 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 15 heures 39 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 1 heure 47 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 3 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 6 heures 43 min
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 8 heures 22 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 11 heures 9 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 12 heures 38 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 13 heures 38 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 14 heures 29 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 15 heures 5 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 15 heures 57 min
© Reuters
La politique antiterroriste française est efficace.
© Reuters
La politique antiterroriste française est efficace.
Élève modèle

Mesures anti-terroristes : les mérites méconnus de la méthode française

Publié le 02 juin 2015
Alors que le rapport de la commission d'enquête parlementaire sur la surveillance des filières et des individus djihadistes a été présenté par les députés Eric Ciotti (UMP) et Patrick Mennucci (PS), la lutte contre le terrorisme semble être déjà particulièrement efficace en France. Et le fruit d'une longue histoire.
Eric Denécé, docteur ès Science Politique, habilité à diriger des recherches, est directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Denécé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Denécé, docteur ès Science Politique, habilité à diriger des recherches, est directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le rapport de la commission d'enquête parlementaire sur la surveillance des filières et des individus djihadistes a été présenté par les députés Eric Ciotti (UMP) et Patrick Mennucci (PS), la lutte contre le terrorisme semble être déjà particulièrement efficace en France. Et le fruit d'une longue histoire.

Atlantico : En quoi  peut-on dire que la politique antiterroriste française est-elle efficace ? Quels sont les mérites de la méthode française en termes de lutte contre le terrorisme ?

Eric Denécé : Tout d’abord on peut le dire tout simplement en raison du faible nombre de victimes que nous constatons depuis 2001. Parmi les pays les plus visés par le terrorisme, la France est celui qui a à déplorer le moins de morts. Il s’agit de bien sûr ici de se comparer aux Britanniques, aux Américains et à un moindre degré aux Espagnols qui ont connu des attentats en 2004. Derrière, nous n’avons pas la même menace que les Italiens ou que les Allemands mais en proportion nous ne sommes pas beaucoup plus touchés. Je rappelle les chiffres des victimes françaises du terrorisme : 102 morts depuis le 11 septembre 2001, à peu près 50% en France et 50% à l’étranger. Alors certes ce chiffre est énorme mais cela fait une moyenne un peu plus de 7 morts par an ce qui montre bien que le terrorisme islamiste n’arrive pas à frapper la France. Il faut d’ailleurs comparer ce chiffre aux 25 500 morts violentes et aux 20 000 victimes de la cigarette comptabilisées chaque année en France. L’impact du terrorisme sur la mortalité est absolument infime.

Il y a une deuxième explication c’est que depuis les années 50, nos services sont organisés pour lutter contre le terrorisme arable au sens large. En France, il y a une longue histoire de guerre contre les terroristes. Dans l’après-guerre, nous étions contre le FLN au moment de la guerre d’indépendance algérienne que ce soit en Algérie ou sur notre territoire. Ensuite au cours des années 70, nous avons commencé à lutter contre le terrorisme palestinien puis dans les années 80 comme nous soutenions l’Irak dans sa guerre contre l’Iran, nous étions confrontés au terrorisme d’origine syrienne et iranienne. Dans les années 90, c’était le terrorisme algérien parce que lorsque le GIA a tenté de renverser le gouvernement d’Alger, il avait des réseaux sur notre territoire. Il y a eu des attentats comme l’on s’en souvient dans les années 1986 et 1995. Et enfin à partir du début des années 2000, la France a été confrontée au terrorisme d’Al Qaïda. En définitive, nous avons une expérience beaucoup plus grande que celle de nos alliés en termes de lutte contre le terrorisme.

En parallèle de cette histoire, la France a très tôt mis en place un système juridique et judiciaire qui nous permet de traiter la menace terroriste. Dès les années 80, il y a eu une évolution de la justice française avec la suppression de la cours de sureté de l’Etat rapidement remplacée par la quatorzième section qui est devenue le parquet antiterroriste. Nous avons donc un dispositif juridique en France qui nous permet vraiment de traiter le terrorisme. Nous avons été les premiers à créer cette association de malfaiteurs en vue d’action terroriste. Et puis avec la LOPPSI 2 (la loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure) adoptée en 2001, nous avons conçu un dispositif qui nous permet d’arrêter les gens avant qu’ils ne commettent un attentat.   

Dernier point, la France a pour des raisons historiques un système de renseignement qui est beaucoup plus efficace sur le territoire national que celui de nos partenaires. On nous a longtemps reproché d’avoir et les renseignements généraux et la sécurité du territoire qui sont deux services intérieurs. Les RG ont longtemps été soupçonnés, pas totalement à tort, de faire de la police politique mais derrière ces critiques, nous avons des services qui quadrillent le territoire et qui sont fonctionnent assez bien. Leur fusion en 2008 n’a pas eu que des aspects positifs mais globalement, la France à un système de renseignement qui marche. On est en particulier très bien placé quand on fait le rapport dépenses-efficacité. Les Américains, à titre d’exemple, ont  à peu près dix fois plus de personne que nous dans le renseignement et leurs budgets sont 70 fois supérieurs aux nôtres. Or ils ne sont pas 70 fois plus efficaces que nous.

En définitive, que ce soit le dispositif policier ou le dispositif juridique, La France a été précurseur par rapport à ses alliés et son modèle marche bien. Pourtant, deux aspects nous desservent potentiellement aujourd’hui. Il s’agit tout d’abord des accords Schengen qui sont positifs pour les circulations des biens, des personnes et des idées mais qui sont aujourd’hui préoccupants en matière de lutte contre le terrorisme. Par ailleurs, il faut rappeler que la moitié des musulmans de l’Union européenne sont en France. Cela ne veut absolument pas dire que les musulmans sont des terroristes mais les djihadistes sont recrutés dans cette catégorie de la population. Le fait que nous ayons une proportion de musulmans plus importantes que nos voisins montre bien à quel point notre système fonctionne.

Pour les individus les moins dangereux, le rapport des députés Éric Ciotti et Patrick Mennucci propose de s’inspirer de la « méthode danoise ». Il s’agit de mettre en place un système de tutorat avec des « mentors » qui permettraient de prévenir la radicalisation djihadiste. Quel peut-être l’efficacité d’un tel système ? 

Je pense qu’il faut regarder tout ce qui se fait à l’étranger pare qu’il y a toujours des idées à prendre. Mais prendre des initiatives dans un pays qui compte quatre millions et demi d’habitants et qui a une proportion infime de sa population musulmane ne me semble pas pertinent. J’irais plus loin, toutes les tentatives de déradicalisation qui ont été faites ces dernières années dans l’Europe occidentale, à quelques exceptions près ne fonctionnent pas. Je pense qu’il faut les essayer au cas où mais à mon avis elles ne marchent pas. Sur ce sujet, on est en train de se bercer d’illusion avec ces méthodes de contre-radicalisation ou de déradicalisation quand les personnes reviennent. Il faut mettre l’accent sur le renseignement et le judiciaire, Il ne faut pas négliger la communication mais les phénomènes de déradicalisations sont un processus difficilement contrôlable. De la même façon qu’on n’a pas su empêcher des gens dans les années 30 de rejoindre la Cagoule et l’extrême droite, on n’a pas su empêcher des individus dans les années 50 et 60 de rejoindre l’idéologie communiste, aujourd’hui on ne sait pas empêcher un jeune de devenir islamiste et je crois qu’il n’y a pas de solution miracle. Quand une jeune a entre 18 et 25 ans et qu’il est en recherche d’idéal et d’action, il trouvera toujours une idéologie dans laquelle s’intégrer et on ne pourra pas lui barrer le chemin. L’histoire montre depuis le 11 septembre 2001 que des individus passés par des programmes de déradicalisation sont repassés à l’action ensuite.

Quelles sont malgré tout les marges de progression qui subsistent ? 

Il y a deux points sur lesquels la France peut encore s’améliorer. Tout d’abord la coordination des services est déjà très bonne mais elle n’est pas encore aussi optimale qu’elle pourrait l’être. Mais avant tout, la grande marge de progression c’est le changement de politique française. Le fait qu’aujourd’hui nous soutenions l’opposition à Bachar el Assad alors qu’elle est composée de Daech et d’Al Qaïda alors qu’en même temps on essaie de lutter contre ces mouvements-là, nous sommes dans une contradiction totale. Cette situation empêche nos services de sécurité d’établir des relations avec les services syriens pour avoir des informations sur nos ressortissants qui sont partis faire le djihad. Le fait que nous continuons d’avoir des relations diplomatiques normales avec l’Arabie Saoudite et le Qatar entre aussi en contradiction avec la logique de lutte contre le terrorisme. Et si nous n’étions pas intervenus en Libye, nous n’aurions pas provoqué le chaos avec des groupes terroristes qui s’entrainent au Sahel. Selon moi notre politique créé les problèmes dans lesquels nous sommes et représente la plus grande marge de progression de la France en matière de lutte contre le terrorisme.

      

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 02/06/2015 - 20:13
Le nombril
Dites... on ne se regarde pas un peu trop le nombril ? La France est visée... peut-être, c'est sûr même, mais, finalement, est-elle en soi une cible véritable, ou plutôt principale, comme peuvent l'être les Etats-Unis ? lesquels sont LA véritable puissance avec laquelle il faut compter sur le terrain ... La France ne doit pas être plus qu'une cible secondaire, ce qui n'empêche pas du tout la nécessité d'une vigilance.
Le gorille
- 02/06/2015 - 20:07
Chiffres
Vos citez le nombre de 102 morts, dont 50% sur le sol métropolitain, à rapprocher à la fois de la surface de la France et de la taille de sa population... Aucune comparaison chiffrée n'est proposée pour les pays dits, au sens de l'article, comparables... Difficile alors de juger de l'efficacité...
Le gorille
- 02/06/2015 - 19:59
Arable
Ma foi : la culture a bon dos ! mais vous avez raison, Atlantico : il y a bien de la semence dans la société. Dur pour l'en extirper...