En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
ça vient d'être publié
light > Insolite
L'or sur
Voici un mystérieux masque d'or pour se protéger de la Covid-19
il y a 6 heures 54 min
pépites > Sport
Respect piloté
Des pilotes posent un genou à terre avant le départ du grand prix d'Autriche
il y a 8 heures 15 min
pépites > France
Un incendie pas encore éteint
Pour la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France la crise a été gérée sans prise en compte de principes fondamentaux
il y a 8 heures 54 min
pépites > Education
Médaille en chocolat
Dans certaines académies, on félicite les enseignants avec des badges
il y a 9 heures 56 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ce trou noir monstrueux dévore l'équivalent d'un Soleil par jour ; Pour coloniser Mars, il faudra au moins 110 personnes »
il y a 13 heures 17 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

il y a 13 heures 20 min
décryptage > Environnement
"Grandes villes vertes"

Ecologie et économie sont-ils compatibles ?

il y a 13 heures 38 min
décryptage > Politique
Un vélo nommé problème

Aurelien Véron : « La politique anti-voitures d’Anne Hidalgo est extrême et quasi sectaire »

il y a 13 heures 51 min
décryptage > Santé
Téléphonie addictive

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

il y a 14 heures 34 min
décryptage > International
De l'eau dans le gaz

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

il y a 15 heures 15 min
pépites > International
Il y a toujours pire ailleurs
L'Angleterre réouvre les pubs dans la cacophonie générale
il y a 7 heures 27 min
pépites > Politique
Speedy Castex
À peine arrivé à Matignon, Jean Castex veut "aller vite"
il y a 8 heures 34 min
light > Insolite
La revanche des singes
En Thaïlande, les singes font la loi dans la ville
il y a 9 heures 13 min
pépite vidéo > Media
ONPC c'est fini
ONPC touche à sa fin, voici le best-of des clashs de l'émission
il y a 12 heures 47 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les leçons du combat d’une urgentiste contre le coronavirus

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les femmes de" par Caterina Bonvicini

il y a 13 heures 22 min
décryptage > International
Retour Ottoman

L'expansionnisme turc aura-t-il raison de l'OTAN ?

il y a 13 heures 40 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19
il y a 14 heures 17 min
décryptage > Loisirs
À consommer avec modération

Moscow Mule et cocktails vegans : petite liste des long drinks tendances de l’été

il y a 14 heures 52 min
décryptage > France
Abandon de souveraineté

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

il y a 15 heures 35 min
© Reuters
"La haine des Juifs et de l’Occident s’avance sous le masque de l’antifascisme".
© Reuters
"La haine des Juifs et de l’Occident s’avance sous le masque de l’antifascisme".
Réquisitoire

Alexandra Laignel-Lavastine : "Quand la haine des Juifs et de l’Occident s’avance sous le masque de l’antifascisme"

Publié le 01 juin 2015
Dans son essai, "La Pensée égarée", la philosophe dénonce l’interminable aveuglement des prêtres du politiquement correct. À ses yeux, ces clercs obscurs continuent d’armer le bras des assassins et se font ainsi les meilleurs agents électoraux des nouveaux populismes européens.
Alexandra Laignel-Lavastine
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Docteur en philosophie, historienne, essayiste, longtemps critique au Monde, Alexandra Laignel-Lavastine a reçu le Prix de l’Essai européen en 2005, le Prix de la Licra en 2015 pour La Pensée égarée. Islamisme, populisme, antisémitisme : essai sur les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans son essai, "La Pensée égarée", la philosophe dénonce l’interminable aveuglement des prêtres du politiquement correct. À ses yeux, ces clercs obscurs continuent d’armer le bras des assassins et se font ainsi les meilleurs agents électoraux des nouveaux populismes européens.

Atlantico  : Vous dénoncez avec vigueur la complaisance de trop nombreux intellectuels à l’égard de l’islam radical ou "identitaire". Vous nous refaites La Trahison des clercs de Julien Benda ?

Alexandra Laignel-Lavastine : Lulien Benda fustigeait en 1927 l’étrange fascination de ses pairs pour le fascisme, leur « religion du particulier » et leur « mépris de l’universel ». Il se trouve que je suis une historienne du fascisme et j’observe une rhinocérisation analogue depuis le 11-Septembre, si ce n’est qu’elle se déploie désormais… au nom de l’« antifascisme » ! Consternant. Par crainte d’alimenter « l’islamophobie » et pour cause de substantif amalgamant, l’Europe pensante s’est illustrée dans le déni et l’art de se crever mentalement les yeux face à l’émergence du nouveau totalitarisme : l’islamisme. Après les massacres de janvier 2015, on aurait pu croire que ces esprits faux devenus fous se tapiraient dans la honte — décence minimale oblige. Et bien non ! Ils ont réussi à nous faire retomber dans « l’avant-Charlie » aussitôt après : voilà que le 11 janvier serait une « imposture » et qu’il ne s’agit déjà plus de combattre l’islam radical ou antisystème des banlieues et leurs compagnons de route, mais le Front national, le « Parti de l’ordre » et les « islamophobes »… Le président François Hollande vient d’en remettre une couche dans son discours au Panthéon en parlant, avec un pluriel hautement confusionniste, « de devoir de vigilance face aux haines de la démocratie » — trois poncifs en une proposition, un exploit ! Alors oui, nous assistons à une nouvelle et gravissime déraison des clercs.

Où risque de nous emmener cette pente régressive ?

Droit dans le mur, ou plutôt vers une Europe submergée par la vague nationale-populiste qui monte partout. Magnifique « première » : ce sont cette fois nos élites somnambules et enivrées par leur politiquement correct qui risquent de porter l’extrême droite au pouvoir et de faire ainsi advenir le politiquement abject. Il est suicidaire de continuer à ne pas prendre en charge les angoisses identitaires, l’insécurité culturelle et les inquiétudes qu’inspire l’islam à plus de la moitié des Européens. Ces derniers sont déjà désemparés par une mondialisation qui les détrône et les déprime tant ils ont le sentiment d’y avoir perdu la maîtrise de leur destin. Cette conjoncture est très dangereuse. Les gens — à commencer par les musulmans éclairés qu’on méprise —, voient bien que des discordances opposent souvent le corpus de valeurs européen à celui porté par une partie de l’immigration musulmane — sur la laïcité, l’égalité des sexes, le droit d’être différent de sa différence, le primat de l’individu autonome sur le groupe culturel d’origine, le blasphème, un délit abrogé en France depuis 1791. Un seul exemple parmi beaucoup d’autres de ce clivage dérangeant : dans les années 2000, quand les caricatures de Mahomet enflammaient déjà le monde arabe, huit musulmans sur dix en Europe de l’Ouest incriminaient le non-respect de leur religion. Proportion inversée chez les non-musulmans qui pointaient au contraire l’intolérance des fidèles du Prophète. Nous avons perdu une bonne décennie de rattrapage pédagogique. Depuis, le bébé est tombé dans le bain. À se demander si les aveugles n’espèrent pas secrètement le retour de la bonne vieille « bête immonde » pour s’épargner d’épuisantes contorsions devant cet islamo-fascime qui ne cadre pas avec leur catéchisme binaire et rance : d’un côté une Europe ontologiquement coupable, de l’autre des « damnés de la terre » forcément innocents. On ne saurait en tout cas mieux s’y prendre. Le Mal surgit de ce qu’ils croyaient être le « camp du Bien » ? Ils répondent en interdisant aux faits toute incursion dans l’univers de leurs croyances idéologiques. C’est le règne de la pensée magique. Ces antiracistes égarés sont presque aussi effrayants que les islamistes enragés.

Vous vous estimez encore de gauche ? Vous êtes sûre qu’elle ne vous a pas perdu, vous aussi ?

e n’ai jamais abandonné l’héritage universaliste de la gauche : c’est elle qui m’a abandonné avec beaucoup d’autres intellectuels qualifiés de « néo-réactionnaires » (traduction : des défenseurs de l’héritage des Lumières) — un comble ! La vérité, c’est que la gauche a rompu avec elle-même en délaissant le combat pour la liberté et l’égalité des droits individuels au profit de la théologie multiculturaliste, du culte des particularismes et de la relativité des valeurs. Bref, elle nous fait du lepénisme à rebours. Religion du particulier, mépris de l’universel, disait Benda… Nous y sommes derechef. Du coup, j’avoue que la droite républicaine modérée me semble plutôt mieux armée pour traiter les grands problèmes du jour. Parce que l’accès à la réalité du fondamentalisme lui est facilité par l’absence de surmoi tiers-mondiste, d’où sa lucidité face à la recrudescence de la haine des Juifs et de l’Occident quand elle émane de prétendus « déshérités ». Et parce qu’en valorisant davantage la responsabilité, elle évite cette rhétorique de l’excuse qui commence à friser l’indécence : Merah était un enfant des cités, mais les trois soldats d’origine musulmane qu’il a assassiné — des hommes debout et des Français exemplaires —, l’étaient aussi.

• La Pensée égarée. Islamisme, populisme, antisémitisme. Essai sur les penchants suicidaires de l’Europe, Grasset, 220 pages, 18 €.

Prix de la Licra 2015.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
La science
- 23/11/2015 - 16:28
Merah ne savait pas que 2 des 3 soldats etaient musulmans,
Merah ne savait pas que 2 des 3 soldats etaient musulmans, il avait repondu une annonce pour des militaires. C4est des militaires qu'il visait.
vangog
- 02/06/2015 - 00:32
L'extrême-droite....politiquement abjecte???....
Je me suis arrêté de lire à ce grand moment de littérature primaire...je n'avais d'ailleurs rien appris des premières lignes!
Deudeuche
- 01/06/2015 - 20:29
Les 3 soldats n'étaient pas tous musulmans
l'un était chrétien, arabe, mais chrétien.