En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Marine Le Pen doit-elle se lancer ?
Trop risqué pour 2017
Régionales : Marine Le Pen en plein doute sur sa candidature en Nord-Pas-de-Calais
Publié le 29 mai 2015
Après Marion Maréchal-Le Pen, Marine le Pen sera-t-elle candidate aux élections régionales ? La présidente du FN hésite, car l’opération est risquée. En cas de défaite, elle débuterait la campagne présidentielle avec un sérieux handicap, mais elle craint aussi d’être accusée d’avoir déserté le champ de bataille.
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste au service politique de Libération Christophe Forcari suit l’actualité du Front National depuis 1999. Il est l’auteur de Le Pen le dernier combat sorti en 2006 aux éditions Jacob Duvernet.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Voir la bio
Christophe Forcari
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste au service politique de Libération Christophe Forcari suit l’actualité du Front National depuis 1999. Il est l’auteur de Le Pen le dernier combat sorti en 2006 aux éditions Jacob Duvernet.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après Marion Maréchal-Le Pen, Marine le Pen sera-t-elle candidate aux élections régionales ? La présidente du FN hésite, car l’opération est risquée. En cas de défaite, elle débuterait la campagne présidentielle avec un sérieux handicap, mais elle craint aussi d’être accusée d’avoir déserté le champ de bataille.

Atlantico : Marion Maréchal Le Pen vient d’annoncer sa candidature pour les régionales en PACA, Marine Le Pen, elle, tarde à se déclarer en Nord Picardie, pour quelle raison hésite-t-elle ?

Christophe Forcari : Cela fait plusieurs mois que la question tarabuste Marine le Pen et son entourage, notamment Louis Alliot, son compagnon, qui est fermement opposé à ce qu’elle se présente dans la région Nord Pas de Calais Picardie où elle a de fortes chances de l’emporter et où ses concurrents redoutent fortement sa candidature. Il pense  qu’en tant que présidentiable, toute son énergie doit être tournée vers 2017. Elle ne doit pas se préoccuper d’une régionale où elle briguerait un poste qui serait inférieur à ses prétentions. D’autant que, même si elle est favorite, il y a toujours une risque de défaite. Or si elle perdait aux régionales de décembre prochain, ça entamerait beaucoup son image de favorite ou du moins de prétendante à l’accession au second tour de l’élection présidentielle.

Christelle Bertrand : Marine Le Pen hésite car elle sait qu’un échec romprait la dynamique présidentielle or elle a déjà un concurrent déclaré en la personne de l’ancien ministre Xavier Bertrand qui va axer toute sa campagne contre elle. Il veut faire de ce combat contre la présidente du FN un marchepied pour sa candidature à la primaire UMP, il veut être le tombeur de Marine le Pen. Il est d’ailleurs en train, notamment,  de concocter un programme économique sur mesure, pour ferrailler contre le FN. Exit le libéralisme traditionnellement de mise à l’UMP, il revoit sa partition qu’il veut plus sociale. La voie laissée à la présidente du FN s’amenuise donc dangereusement.

Mais peut-elle déserter ainsi le champ de bataille et priver le FN d’une possible victoire ?

Christophe Forcari : Ceux qui plaident pour sa candidature disent qu’une victoire pourrait être un formidable marche pied en vue de 2017 mais aussi une formidable occasion de démontrer sa capacité à gérer une région.

Christelle Bertrand : Cette désertion pourrait, en effet, lui être reprochée notamment par les habitants de la région qui constitue l’un de ses bastions. La présidente du FN pourrait être accusée d’avoir abandonné ses électeurs pour satisfaire ses ambitions nationales. Dans une région où la défiance envers Paris est très forte cela pourrait avoir un impact catastrophique. Marine Le Pen pourrait apparaitre comme trop stratège et carriériste, exactement ce qu’elle reproche aux cadres de l’UMP et du PS.

Une défaite serait-elle encore plus dommageable si Marion Maréchal Le Pen l’emportait, elle, en PACA ?

Christophe Forcari : De fait, si Marion Maréchal gagnait en PACA et que la présidente du FN perdait dans le Nord Picardie cela rebattrait une peu la donne. Il ne faut pas oublier que Marion Maréchal est arrivée première du comité central lors du dernier congrès à Strasbourg ce qui démontre une notoriété importante. Or, au sein du FN, la succession des générations s’accélère. Jean-Marie Le Pen est resté 46 ans à la tête du parti, en 2011 il a passé le flambeau à sa fille et en 2015 on a déjà une nouvelle génération qui donne l’impression de bousculer tout ce petit monde. Marion Maréchal Le Pen répond au désir de la base du FN qui ne se retrouve pas dans les positions colbertistes de Marine Le Pen, elle est plus libérale.

Christelle Bertrand : En effet, une victoire de l’une et une défaite de l’autre pourrait signifier que les militants du FN valident la ligne Marion plus libérale en matière économique et plus conservatrice en matière sociale, plus proche du père fondateur, au détriment de la ligne Marine plus sociale et plus interventionniste. C’est exactement ce que cherche à éviter la présidente du FN. Elle veut absolument conserver un équilibre entre les deux lignes du FN afin de ratisser large en vue de la présidentielle.

Le FN traverse une période de turbulence depuis l’exclusion de Jean-Marie Le Pen, Marien Le Pen peut-elle se permettre d’abandonner la gestion du parti pour mener campagne ?

Christophe Forcari : Cela fait partie des arguments que les opposants à une candidature de Marine Le Pen dans le Nord Picardie posent sur la table, ils expliquent qu’en plus du risque de défaite, la campagne va être extrêmement exigeante en terme de temps, ce qui pourrait empêcher Marine de gérer le parti et de se consacrer à ce qui est le plus important pour elle : la présidentielle de 2017. Après, il y a une autre question qui se pose, c’est celle de son remplaçant. Si elle n’y va pas, qui portera les couleurs du FN ? Il n’y a pas beaucoup de candidats. Celui qui aurait le plus de notoriété c’est Steeve Briois mais il ne veut pas se présenter.

Christelle Bertrand : Marine Le Pen  a, en effet, besoin d’être présente pour ressouder le parti après l’exclusion de son fondateur. Elle doit panser les plaies, retisser les liens. Elle doit aussi penser à 2017 et commencer à travailler ses réseaux, en France et à l’étranger, à réfléchir à un programme.

Jusqu’à quand, Marine Le Pen, peut-elle repousser sa décision ?

Christophe Forcari : Tous les autres partis sont en train de se mettre en branle, elle peut repousser jusqu’au mois de septembre grand maximum.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
05.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
07.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
01.
Japon : des ONG renoncent
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bjorn borg
- 29/05/2015 - 07:57
Marine est déjà foutue !
A cause de son coach le Philippot, l'énarque gauchiste !
vangog
- 29/05/2015 - 00:46
@Hugues001001 vous avez construit les "râteliers"
que vous semblez critiquer aujourd'hui, multiples échelons impuissants du mille-feuille indigeste que vous imposez aux peuples européens!
Vous me paraissez bien aigri de reprocher aux rares politiciens patriotes qui ont vaincu le terrorisme de la pensée unique, de profiter des faibles financements que leur offrent les postes de votre mille-feuille... Mais n'ayez crainte! Car vos partis archaïques préférés continuent à se gaver... PPE : 3 354 754 € et PSE : 3 027 647 €, soit 70% du subventionnement politique européen qui va vers vos copains...sans parler des autres échelons locaux...il devient facile pour ceux qui ont profité abusivement de ce système outrageusement corrupteur et clientéliste, de reprocher leurs ambitions politiques aux nouveaux-venus, vierges de toute corruption ou collusion avec ce systeme dépassé, qu'ils se nomment patriotes, indignés ou syriza...pourquoi ne brigueraient-ils pas plusieurs mandats? Vous avez peur qu'ils grignotent la grosse part du gâteau que vous vous êtes réservés? Ou peut-être avez vous peur qu'ils mettent à bas ce système clientéliste, lorsqu'ils auront rendu son pouvoir au peuple? Peut-être même craignez-vous cette double menace pour vous?...
Hugues001001
- 28/05/2015 - 18:20
Tiens donc
Il me semble que Mme Le Pen est déjà députée européenne. N'a-t-elle pas suffisamment à faire à Strasbourg et Bruxelles, elle la pourfendeur de l'Europe apatride et soi-disant ultra-libérale ? Faut-elle qu'elle ajoute à ce mandat qui doit lui prendre une partie TRÈS substantielle de son temps, un second mandat ? Sans doute, même, lors de la campagne des européennes, a-t-elle dû déclarer, comme il est de coutume, qu'elle s'y consacrerait "à 100"... En veut-elle même un troisième, comme son conjoint Louis Aliot ? Comme tous les autres partis et politiciens qu'ils pourfendent à longueur de diatribes qui ne convainquent plus que les gogos prêts à croire que tous leurs problèmes viennent des autres sauf d'eux-mêmes, le FN et ses dirigeants ne sont désormais rien d'autre que des membres du fameux "establishment" cher à papy, qui bouffent à tous les râteliers possibles. Même la petite chérie, Marion, s'y met. Déjà députée, bientôt conseillère régionale. On apprend et on applique vite les tares du système au FN...