En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Emmanuel Macron, le Gorbatchev de la technostructure française ?

ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 4 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 5 heures 7 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 6 heures 47 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 7 heures 54 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 10 heures 32 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 10 heures 52 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 11 heures 33 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 12 heures 42 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 13 heures 16 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 14 heures 40 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 4 heures 51 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 5 heures 58 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 7 heures 22 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 9 heures 55 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 10 heures 45 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 11 heures 5 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 11 heures 58 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 12 heures 56 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 13 heures 40 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 14 heures 17 min
Le burn-out est en passe d'être reconnu comme une maladie professionnelle.
Le burn-out est en passe d'être reconnu comme une maladie professionnelle.
Vivement le week-end

Mister All Good atteint par le burn-out

Publié le 27 mai 2015
Benoît Hamon profite actuellement de la réforme du dialogue social pour mettre le burn-out sur la table des discussions. Une démarche qui rappelle que la loi Toubon sur l'utilisation de l'anglais ne s'applique apparemment pas au jargon politico-administratif.
Sophie de Menthon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Hamon profite actuellement de la réforme du dialogue social pour mettre le burn-out sur la table des discussions. Une démarche qui rappelle que la loi Toubon sur l'utilisation de l'anglais ne s'applique apparemment pas au jargon politico-administratif.

Le BURN-OUT est en passe de faire l'objet d'une loi le reconnaissant parmi les maladies professionnelles, à la demande de Benoît Hamon et de certains syndicats. Précisons que, d’après l’Académie française, "ce terme anglais, emprunté au vocabulaire des techniques spatiales, a dans ce domaine très spécialisé des équivalents français. […] Le "syndrome d’épuisement professionnel", une sensation d’avoir perdu toute énergie auxquels font allusion les commentateurs sportifs lorsqu’ils disent familièrement qu’un joueur ou un athlète est "carbonisé", "vidé", etc." L’Académie française recommande que "dans tous les cas, on aura recours aux termes français et on évitera de faire usage de ce mot anglais" !

Les entrepreneurs en particulier, au-delà du fond qui les soucie fort légitimement peuvent donc s'étonner de cette appellation anglo-saxonne. Depuis 1994, la loi dite "Loi Toubon" du nom de l'ex-ministre de la Culture Jacques Toubon, fixe des limites à l'utilisation de l'anglais en entreprise. Rappelons que la Loi d’août 1994 interdit l'utilisation de mots anglais dans les documents issus des entreprises, allant même jusqu'à prohiber l'usage de l'anglais dans les entreprises françaises ! Depuis cette date, les offres d'emploi, contrats, accords et convention, règlements intérieurs, et plus largement tout document "dont la connaissance est nécessaire (au salarié) pour l'exécution de son travail", doivent être rédigés en français. La loi punit d’une peine d’amende de 4e classe (soit 750 euros d’amende) le fait de ne pas mettre à la disposition d'un salarié une version en langue française d'un document comportant des obligations à son égard. Il va donc falloir taxer le burn-out ?

En 2004, le Député UMP Philippe Marini dépose un amendement visant à renforcer la législation. Heureusement l’amendement s’est arrêté au stade de son adoption au Sénat. En février 2013, 6 Députés communistes demandent la création d'une commission d'enquête sur les "dérives linguistiques actuelles en France" : une commission ! Mais c’est bien sûr, rappelons-les vite…

Si cette loi Toubon n'est pas respectée même par un Ministre du Gouvernement pour en nommer une autre à l'Assemblée Nationale : il est temps de l'abroger ! Ainsi d’ailleurs que toutes ces lois qui ne font que polluer l'environnement économique et le moral des chefs d'entreprise.

Évoquons celle sur le CV anonyme, fer de lance de certains parlementaires au nom de la protection contre la discrimination à l'embauche, promulguée en mai 2008 et qui vient de sauter, personne ne l’ayant jamais appliquée !

Les mots ont non seulement un sens mais une connotation : De la même façon la "salle de SHOOT" devrait se nommer "salle d'injection de drogue" plutôt que cette expression "cool", qui rendrait presque sympathique le local en question ; frime d’aller dans une salle de shoot, moins frime d’aller se faire injecter de la drogue par intraveineuse. Une appellation plus sérieuse serait moins attractive et moins banalisée.

Le jargon politico administratif est une autre langue à part entière qui mériterait d’être interdite au même titre que le franglais. Par ailleurs, les Lois ne s’appliquent pas à ceux qui les rédigent… et le bon sens a disparu pour laisser place au burn-out de la classe politique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zen aztec
- 27/05/2015 - 15:13
Hamon burn out ?
C'est ceux à qui ça risque le moins d'arriver qui en parlent le plus