En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

02.

Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

07.

Coronavirus : le cauchemar des restaurants américains condamnés à la faillite

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Alerte à l’aliénation idéologique : pire que les nouveaux extrémistes progressistes, les idiots utiles qui leur ouvrent les portes

02.

PMA pour toutes : le conservatisme sociétal est-il une cause définitivement perdue ?

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

05.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 7 min 43 sec
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 1 heure 10 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 1 heure 53 min
pépites > Economie
Vroum
Hausse des ventes de voitures neuves
il y a 16 heures 31 min
pépites > Economie
Crise aux Etats-Unis
Coronavirus : le cauchemar des restaurants américains condamnés à la faillite
il y a 17 heures 43 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol
il y a 22 heures 2 min
décryptage > Economie
Billet vert

Le Dollar est-il en crise?

il y a 22 heures 31 min
pépite vidéo > Santé
Chemin de traverse
La Suède toujours réticente à imposer le port du masque
il y a 23 heures 35 min
décryptage > France
Loi bioéthique

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

il y a 1 jour 27 min
décryptage > France
Récalcitrants au port du masque

Quelles mesures rapides pour stopper la multiplications des violences au quotidien ?

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 41 min 18 sec
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 1 heure 36 min
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 2 heures 7 min
pépites > Politique
Renouvellement
Important mouvement préfectoral
il y a 16 heures 46 min
pépites > International
A la mode
Coronavirus : des New Yorkais adoptent le scooter
il y a 18 heures 55 min
décryptage > International
Ennemi depuis toujours

Entre hyper-ouverture et « pression maximale », quelle sera la stratégie iranienne de Joe Biden ?

il y a 22 heures 18 min
décryptage > Politique
La famille Le Pen saison 3

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

il y a 22 heures 37 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Bug dans la politique environnementale : les leçons de la crise de la betterave
il y a 1 jour 9 min
décryptage > France
Litté-confiné

Joseph Macé-Scaron : « Avec le Coronavirus, la mort nous a rendu une part de nous-mêmes que nous avions perdue de vue »

il y a 1 jour 33 min
décryptage > Santé
Séquelles

Surdité : le Coronavirus générerait des problèmes d’audition chez un malade sur 8

il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
 Jean-Christophe Cambadélis.
© Reuters
 Jean-Christophe Cambadélis.
ABCD

Vote des motions : le PS évite l'éclatement... et se met en mode "veille" jusqu'en 2017

Publié le 22 mai 2015
La motion A, portée par l’actuel premier secrétaire du Parti socialiste (PS) et soutenue par le gouvernement, a remporté le premier tour du congrès de Poitiers jeudi 21 mai avec plus de 60% des voix, selon les premières estimations. Elle devance la motion B de Christian Paul (qui approche les 30%), qui rassemble les frondeurs et l’aile gauche du parti, la motion D de Karine Berger (autour de 10%) et la motion C de Florence Augier (environ 2%). Les Frondeurs ne feront donc pas trembler l'équipe de Manuel Valls voulue par François Hollande.
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La motion A, portée par l’actuel premier secrétaire du Parti socialiste (PS) et soutenue par le gouvernement, a remporté le premier tour du congrès de Poitiers jeudi 21 mai avec plus de 60% des voix, selon les premières estimations. Elle devance la motion B de Christian Paul (qui approche les 30%), qui rassemble les frondeurs et l’aile gauche du parti, la motion D de Karine Berger (autour de 10%) et la motion C de Florence Augier (environ 2%). Les Frondeurs ne feront donc pas trembler l'équipe de Manuel Valls voulue par François Hollande.

Le suspens n'aura pas duré très longtemps au siège parisien du Parti Socialiste jeudi soir. Les résultats du vote sur les motions, remontés via les téléphones portables,(nul besoin d'ordinateurs), ont très vite montré l'avance puis l'évidence de la victoire de la Motion A (avec environ 60% des voix), menée par l'actuel Premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis. Ce dernier a pu remercier les militants via Twitter avant minuit, en attendant les résultats officiels, communiqués à l'issue de la réunion de la Commission de recollement. Dans ce scrutin militant, le résultat le plus attendu était le score de la motion B, celle des Frondeurs associés à l'aile gauche du parti, motion emmenée par le député de la Nièvre, Christian Paul. Très présents à l'Assemblée et dans les médias, ils incarnent la contestation de la politique économique du gouvernement, jugée trop favorable aux entreprises et pas assez redistributive. Avec près de 30% des voix, les Frondeurs ne feront pas trembler l'équipe de Manuel Valls voulue par François Hollande.

La motion D de la députée des Hautes-Alpes Karine Berger, exprimant une ligne ni tout à fait pour, ni tout à fait contre la ligne majoritaire, ne devrait pas dépasser le cap des 10% des voix. Et enfin avec 2%, la motion C portée par la militant Florence Augier fait de la figuration. Les opérations de vote, souvent entachées de triche au PS, ne seront pas contestées comme ont pu l'être les résultats du congrès de Reims qui avait opposé Ségolène Royal et Martine Aubry en 2008.

Le deuxième round et dernier épisode avant le congrès des 6 et 7 juin se déroulera jeudi prochain avec l'élection du Premier secrétaire, autrement dit de Jean-Christophe Cambadélis qui se verra légitimé (il avait été nommé à la tête du parti après l'échec des municipales et l'exfiltration de Harlem Désir, nommé au gouvernement), à la tête d'un Parti socialiste qu'il rêve de rénover, mais qui est structurellement condamné à ronronner puisque telle est la condition d'un parti au pouvoir. Ces derniers jours, on a même vu naître une querelle picrocholine à propos de l'engagement des ministres sur le texte soumis aux militants. Le fait d'avoir apposé leur signature au bas de la motion les contraindrait à mettre strictement leurs actes en conformité avec les intentions exprimées. L'engagement en question vaudrait aussi pour ceux qui, à l'instar de Martine Aubry et d'autres élus Frondeurs, qui critiquaient l'action du gouvernement et se sont finalement rangés sous la bannière de leurs représentants, en l'occurrence Jean-Christophe Cambadélis. Eternel débat entre les principes et la réalité.

Et pourtant au cours des semaines à venir, les discours enflammés ne vont pas manquer de fleurir sur les ondes et les tribunes. Le Congrès de Poitiers en marquera l'apothéose. Et après ? Jean-Christophe Cambadélis, qui avait organisé les Etats Généraux du Parti et fixé l'objectif de 500 000 adhérents, va se (re)mettre à la tâche, pour tenter de faire renaître la flamme. Car avec un peu plus de 100 000 adhérents à ce jour, le PS se situe à un étiage historiquement bas, dû à la succession d'échecs électoraux, eux-mêmes imputables à l'échec de la politique de François Hollande pendant la première partie du quinquennat. La nomination de Manuel Valls à Matignon a encore aggravé cette désaffection, le Premier ministre incarnant une ligne "droitière" aux yeux des militants, simplement pragmatique pour les observateurs. Mais tout le monde socialiste est appelé à se retrouver pour oeuvrer à la réélection de François Hollande en 2017. Il le fera avec d'autant plus d'ardeur si la situation économique continue de s'améliorer et à produire des résultats perceptibles au-delà des statistiques.

Les contestataires, vent debout contre les aides aux entreprises et le pacte de responsabilité, obtiendront quelques réaménagements dans le dispositif, notamment au niveau de la conditionnalité de l'attribution des aides. Jean-Christophe Cambadélis a déjà clairement indiqué que la phase de "redistribution" va s'ouvrir, relayant ainsi le discours de François Hollande à Carcassonne. Il s'est également engagé à réclamer une réforme fiscale, avec prélèvement à la source. La question fait débat au sein même du gouvernement... Quoique désenchantés ou sceptiques, les militants feront contre mauvaise fortune, face à l'adversité. Mais le parti socialiste saura-t-il ouvrir les portes, attirer de nouveaux adhérents, créer une dynamique, voire se refonder, comme le fait régulièrement la droite ? C'est le challenge de Jean-Christophe Cambadélis : satisfaire une base qui s'impatiente sans gêner François Hollande et Manuel Valls.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Fredja
- 22/05/2015 - 16:52
Idéologie, quand tu nous tiens
Quand je vois que ce têtard de Cambadélis parle de redistribution alors que le chômage continue d'augmenter, et que les restructurations/fermetures d'entreprises battent des records, ça fait frémir... Mais on reste dans la pleine logique d'un parti de fonctionnaires et d'assistés, qui profitent de la manne publique sans avoir la moindre idée de comment créer les richesses... En clair : le gateau diminue, mais on continue à le partager au profit des "plus faibles". Ca promet si le gros Nain est ré-élu en 2017 !
Vincennes
- 22/05/2015 - 15:53
Je me rends compte que j'ai tapé (trop vite) deux fois la même
chose....mille excuses......ça s'arrêt donc à : 60% et ILS APPELLENT CA UNE VICTOIRE (pour eux)........ alors que 67% pour Sarko est une défaite !!(comme l'écrit Anguerrand)......... cherchez l'erreur
Vincennes
- 22/05/2015 - 15:20
30%+10%+2% = 42% reste donc à Cambadelis 58%
Christian Charles "frondeur" a raison de vouloir les chiffres exacts et une "battle" télévisée contre Cambadelis. Méfiance donc (idem pour nous comme on le comprend !) car, comment "y retrouver ses petits"? Hier, ils annonçaient pour 2012 = 172.000 militants pour 87.000 votants et 40.000 militants de moins en 2015 et cet article annonce 100.000 militants soit 72.000 militants en moins, par rapport à 2012 et ils appellent ça UNE VICTOIRE ????



d'après les chiffres énoncés hier soir : pour 2012 = 173.000 militants et 87.000 votants.....alors, qu'aujourd'hui, il y aurai à peine 65.000 votants (Christian Charles attend des chiffres précis) Quelle victoire, en effet, de PERDRE + de 40.000 militants et d'être élus dans ces conditions. Attendre, également, les chiffres de la 4ème mention dont personne ne parle......les résultats aussi rapides semblent "flous" et comme le disait Aubry "quand c'est flou il y a un loup"

Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/congres-ps-motion-jean-christophe-cambadelis-obtient-majorite-absolue-frondeurs-peine-2154976.html#5XxA5WSg0BDcUpTW.99