En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
La nicotine n'est pas la composante la plus dangereuse du tabac.
Sevrage

Pourquoi la nicotine n'est pas le grand méchant loup du tabagisme mais pourquoi il faut quand même s'en méfier

Publié le 21 mai 2015
La nicotine n'est pas la composante la plus dangereuse du tabac, contrairement aux idées reçues. Selon certains scientifiques, elle aurait des effets aussi mineurs que ceux de la caféine.
Gérard Dubois est membre de l’Académie nationale de médecine, où il occupe la fonction de président de la Commission Addictions. Il est le co-auteur du rapport des "Cinq sages" au ministre des Affaires sociales sur la Santé Publique à l'origine de la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur du Respadd, réseau de prévention des addictions
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Dubois
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Dubois est membre de l’Académie nationale de médecine, où il occupe la fonction de président de la Commission Addictions. Il est le co-auteur du rapport des "Cinq sages" au ministre des Affaires sociales sur la Santé Publique à l'origine de la...
Voir la bio
Nicolas Bonnet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur du Respadd, réseau de prévention des addictions
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La nicotine n'est pas la composante la plus dangereuse du tabac, contrairement aux idées reçues. Selon certains scientifiques, elle aurait des effets aussi mineurs que ceux de la caféine.

Atlantico. Dans le fait de fumer, qu'est ce qui tue, la nicotine ou les autres composants du tabac ?

Gérard Dubois : Le goudron cause les cancers, le gaz carbonique l’infarctus, la nicotine la dépendance. C’est très simplifié, mais très proche de la vérité. Le tout se retrouve dans la fumée de tabac qui finit par tuer la moitié de ses fidèles consommateurs. Ce produit est si dangereux, que même après 60 ans on a encore intérêt à arrêter de fumer, que l’arrêt du tabac chez ceux qui ont un cancer du poumon augmente la survie !

Nicolas Bonnet : Dans la cigarette, ce qui tue ce sont d'abord les produits issus du tabac. Tous les produits carbonés, notamment le goudron sont cancérigènes. C'est là le  premier aspect. Le deuxième élément c'est le monoxyde de carbone, qui est responsable de maladies cardiovasculaires comme l'infarctus du myocarde, ou des problèmes  de circulation sanguine. Le monoxyde de carbone est donc responsable des problèmes cardiovasculaires et les produits carbonés sont quant à eux cancérigènes. La nicotine est un produit addictif qui est relativement sûr d'utilisation qui est par exemple utilisé dans des traitements depuis de nombreuses années, on en connait la toxicité. Il est indiqué dans beaucoup de traitements médicaux par exemple. Mais dans le cadre d'une utilisation chronique avec la cigarette notamment, cela peut amener à une dépendance.

Pourquoi s'acharne-t-on à mettre en avant la nicotine comme le mal absolu ? 

Gérard Dubois : La nicotine seule, chez le fumeur, est sans danger car il ne parvient pas aux doses délivrées par la cigarette, ni en quantité, ni en rapidité. La cigarette est, et reste le moyen le plus rapide et le plus efficace de faire parvenir des pics de nicotine au cerveau.

Nicolas Bonnet : Le premier aspect c'est une confusion  entretenue par les pouvoirs publics entre cigarette, nicotine, mortalité, cancer et dépendance. On a très rarement un discours clair sur qui fait quoi et quoi fait quoi justement. Qu'est ce qui est toxique, les produits cancérigènes ou la nicotine ?

Deuxième aspect de ma réponse c'est la communication faite par les cigarettiers autour de la nicotine comme n'étant pas un produit toxique. Les cigarettiers ont pendant longtemps entretenu le flou sur ce que contenaient les cigarettes. Aujourd'hui encore ils savent que le gros de leur marché ne sera bientôt plus celui de la cigarette mais de la dépendance à la nicotine sous d'autres formes.

Troisième point très important c'est l'aspect moralisant de la dépendance que l'on peut avoir en France. Pour beaucoup de personne, être dépendant signifie être malade. On peut être dépendant à la nicotine ou à beaucoup de choses sans pour autant être malade et qu'il y ait des complications. 

Quels sont précisément les effets de la nicotine sur la santé ?

Gérard Dubois : Il faut distinguer les effets aigus de la nicotine (voir sur internet: augmentation du rythme cardiaque, de la tension artérielle, voire la mort à haute dose) de l’effet chez le fumeur qui “maitrise” l’absorption. La demie-vie de la nicotine dans le sang est courte, environ 2 heures, ce qui oblige le fumeur à se “recharger” fréquemment. C’est la dépendance à la nicotine (sans doute associée à d’autres substances trouvées dans la fumée de tabac, voir ici)

N’oublions pas que la nicotine seule est recommandée chez la femme enceinte fumeuse qui ne parvient à cesser de fumer seule.

Nicolas Bonnet : La nicotine a très peu d'effets délétères sur la santé c'est un produit qui est sûr. Par contre c'est un facteur  de risques d'augmentation du rythme cardiaque, facteur de risque d'apparition d'ulcère c'est un produit coupe faim également. 

Son addiction est-elle dangereuse pour la santé?

Gérard Dubois : Rien, ce serait mieux, mais rien n’est pire que la cigarette. L’addiction à la nicotine est dangereuse en maintenant l’exposition à la fumée de tabac. Il est bon de savoir que la dépendance est d’autant plus forte que le sujet est jeune. C’est la raison pour laquelle l’industrie du tabac a visé plus particulièrement les enfants et les adolescents.

Nicolas Bonnet : L'addiction à la nicotine est une addiction avec un comportement de dépendance qui inclut une période de sevrage à la fin. Il y a une très bonne prise en charge aujourd'hui. L'addiction à la nicotine  n'est pas un problème de santé publique, c'est un problème social, citoyen. 

Peut-on vivre dépendant à la nicotine toute sa vie ? Si oui, quels effets sure l'organisme ?

Nicolas Bonnet : On peut vivre dépendant à la nicotine toute sa vie. Certains individus consomment de la nicotine depuis 10-20 ans sans aucun problème en dehors de toute prise de cigarette. Si c'est une forme de gomme, il y a en revanche des conséquences locales sur les dents. Mais ça ce n'est pas dû à la nicotine. Chez une personne déjà en surpoids cela peut augmenter le risque de l'hypertension artérielle entre autres. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

02.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

03.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

04.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

05.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

06.

Psychogénéalogie : comment les générations familiales qui nous précèdent laissent leur empreinte sur notre identité

07.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

01.

Les dinosaures avaient froid

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
DrJulo
- 22/05/2015 - 14:30
Cigarette Electronique
Vive la e-cig ... De la nicotine oui, sans les cancérigènes et autres toxines de la bonne vieille clope.

5 ans que je l'utilise et jamais retombé malade depuis.
Dr Guy-André Pelouze
- 21/05/2015 - 13:06
Attention au simplisme!
La fumée de cigarette, du cigare ou bien du cannabis est le résultat d'une pyrolyse d'un végétal. Elle contient environ 5000 substances soit déjà présentes soit nées de la combustion.
Il faut séparer les goudrons et la phase gazeuse.
Les deux sont à l'origine des lésions athéromateuses. Les deux sont impliquées dans l'évolution de l'athérome vers la thrombose.
Il est inexact de faire croire que le CO serait l'agent de l'infarctus.Il serait très incomplet de ne citer que l'infarctus.
Pour qu'il y ait athérothrombose au niveau des artères (coronaires-attaque cardiaque-, cérébrales-AVC-, viscérales-infarctus mésentérique-, membres inférieurs-Artérite-) il faut plusieurs facteurs mais les goudrons et les gaz accélèrent tous les processus impliqués depuis l'atteinte initiale de la surface des artères jusqu'à l'occlusion complète lors de la rupture de la plaque d'athérome plusieurs décennies après.
Les deux fractions goudrons et gaz contiennent surtout des radicaux libres qui sont très agressifs pour les parois artérielles:
10 puissance 17 /g pour les goudrons et 10 puissance 15/g pour les gaz...
C'est pourquoi tous les composants de la fumée de cigarette sont proathérogènes.