En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

03.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

04.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

07.

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Campagne des municipales
Agnès Buzyn regrette le terme de "mascarade" et confirme sa volonté de ne "pas laisser à Anne Hidalgo les pleins pouvoirs" à Paris
il y a 4 heures 45 min
pépites > High-tech
Outil numérique
Assemblée nationale : les députés votent en faveur de l'application de traçage StopCovid
il y a 6 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

La Révolution et l’Empire dans le cinéma français : plusieurs bons films pour cette période historique agitée ! Humour et délectation

il y a 8 heures 5 min
light > Science
Cratère de Chicxulub
L'astéroïde à l’origine de l’extinction des dinosaures aurait suivi la trajectoire la plus dangereuse possible
il y a 10 heures 4 min
décryptage > Société
Lutte contre le virus

StopCovid : les dangers d’un mirage

il y a 11 heures 18 min
pépites > Justice
Justice
Fraude fiscale : Patrick Balkany est condamné en appel à cinq ans de prison, son épouse Isabelle à quatre ans d’emprisonnement
il y a 12 heures 30 min
décryptage > Economie
Plan de relance

Le gouvernement contaminé par le virus du micro-management

il y a 15 heures 7 min
décryptage > Economie
Soutien face à la crise

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

il y a 16 heures 11 min
décryptage > Economie
Crise économique

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

il y a 16 heures 44 min
décryptage > France
Polarisation du débat

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

il y a 17 heures 25 min
light > Politique
Bras de fer avec Twitter
Donald Trump menace de "fermer" les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
il y a 5 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Autre qu’on adorait" de Catherine Cusset : superbe graine de Prix

il y a 7 heures 53 min
décryptage > Economie
Leçons du confinement

Dépendance et pertes d’exploitation : les assureurs battus sur tous les fronts face à la crise du coronavirus…

il y a 9 heures 51 min
pépites > Politique
Soutien
Deuil après la mort d’un enfant : l’Assemblée nationale approuve enfin et à l’unanimité le congé de 15 jours
il y a 11 heures 17 min
pépites > Europe
Solidarité
Covid-19 : la Commission européenne propose un fonds de relance de 750 milliards d'euros pour sortir de la crise
il y a 12 heures 3 min
pépite vidéo > Science
Bond de géant pour l’humanité
Plus que quelques heures avant le premier vol habité de SpaceX
il y a 12 heures 58 min
décryptage > France
Hexagone

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

il y a 15 heures 24 min
décryptage > Société
Univers cauchemardesques

Pourquoi les oeuvres dystopiques déprimantes attirent tant de gens par temps de pandémie ?

il y a 16 heures 32 min
décryptage > Politique
Des hommes, des vrais !

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

il y a 17 heures 5 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron se réinvente en ministre de l’Industrie très gaullien… dans un environnement concurrentiel totalement différent

il y a 17 heures 44 min
© Reuters
Le député de l'Eure Bruno Le Maire a devancé Nicolas Sarkozy et Alain Juppé sur le sujet de la réforme des collèges.
© Reuters
Le député de l'Eure Bruno Le Maire a devancé Nicolas Sarkozy et Alain Juppé sur le sujet de la réforme des collèges.
Preum's

L’offensive Bruno Le Maire sur l’Education fait grincer les dents à l’UMP

Publié le 15 juin 2015
Il s'y est pris très tôt et ça ne plait pas à tout le monde à l'UMP. La semaine dernière, le député de l'Eure Bruno Le Maire a rassemblé 248 parlementaires de droite et du centre pour envoyer une lettre à François Hollande demandant le retrait du projet de la réforme du collège.
Carole Barjon est rédactrice en chef adjointe à la rubrique politique, chargée de l’Elysée et de la droite au Nouvel Observateur.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Carole Barjon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Carole Barjon est rédactrice en chef adjointe à la rubrique politique, chargée de l’Elysée et de la droite au Nouvel Observateur.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il s'y est pris très tôt et ça ne plait pas à tout le monde à l'UMP. La semaine dernière, le député de l'Eure Bruno Le Maire a rassemblé 248 parlementaires de droite et du centre pour envoyer une lettre à François Hollande demandant le retrait du projet de la réforme du collège.

Atlantico : Est-ce une bonne opération réalisée par Bruno Le Maire ? Pourquoi fait-elle grincer des dents le clan Sarkozy et Juppé ?

Carole Barjon : Je pense que Bruno Le Maire a incontestablement marqué des points. Il a été le premier à réagir, sur un sujet qui intéresse beaucoup les Français. Aujourd’hui, avec le niveau du chômage que l’on connaît, les parents sont très inquiets. Bruno Lemaire a bien senti le terrain. Il est normalien et il s’intéresse naturellement à ce sujet. Il a non seulement été le premier, mais il a fait des propositions, assez précises, ce qui prouve qu’il pense le sujet de manière approfondie.

On n’a pas exactement le même sentiment quand on regarde de plus près les réactions de Sarkozy ou Juppé. Le premier est intervenu assez vite, mais après Le Maire, et sur un terrain plus politique, moins technique. Sarkozy n’est pas entré dans le détail comme l’a fait Bruno Le Maire. Quant à Juppé, il a réagi tard. Je pense d’ailleurs que la prudence, ou le manque de réactivité de la part d’Alain Juppé s’explique aussi par sa volonté d’évaluer d’abord l’ampleur de la mobilisation des professeurs hier, avant d’adopter une position définitive. C’est sans doute pour cette raison qu’il ne s’est exprimé qu’hier. Par ailleurs, il ne rentre pas vraiment dans le cœur du dossier de cette réforme du collège. Il annonce qu’il travaille beaucoup sur le sujet de l’Education, et qu’il publiera ses propositions à la rentrée prochaine.

Le Maire a ainsi pris un avantage sur cette question pour le moment. D’où un certain agacement des autres. Le Maire, sur ce dossier-là, joue le chef de file de l’opposition. Ce qui est davantage le rôle du chef de file de l’opposition.

La capacité de mobilisation de Bruno Le Maire auprès des élus et des électeurs de droite a-t-elle surpris Nicolas Sarkozy et Alain Juppé ? Est-ce qu'ils s'y attendaient ? 

C’est difficile à dire. Je crois que l’Education est un sujet que Nicolas Sarkozy a mal traité. Et ceci, depuis assez longtemps. Dans sa première campagne présidentielle, en 2007, le sujet était très présent. Mais c’est un dossier dont il s’est par la suite peu occupé, qui ne semblait pas vraiment l’intéresser. Plusieurs erreurs ont été commises pendant son quinquennat, ou tout simplement des oublis comme la formation des enseignants. Il est certain que sur cette question, il a du retard, qu’il devra absolument combler avant la primaire de 2016.

Quel est le gain politique de Bruno Le Maire grâce à cette opération ?

C’est difficilement quantifiable. Je pense qu’il aura marqué des points auprès du monde intellectuel, des catégories socio-professionnelles supérieures (CSP+), de l’élite. Sans doute moins auprès des catégories populaires. Il a adopté une position très élitiste.

Ses propositions, avancées dans Libération, reviennent à rétablir une orientation professionnelle dès la classe de sixième. Ce n’est pas du tout "l’élitisme pour tous", comme le proposait François Bayrou, par exemple. Le Maire pense manifestement, tout en affirmant vouloir revaloriser les filières manuelles, techniques et l’apprentissage, qu’il faut orienter un certain nombre d’élèves assez tôt dans la scolarité. Il sera intéressant de savoir comment réagiront les milieux défavorisés à ces mesures. Il sera tout aussi intéressant d’analyser en profondeur l’impact de ses prises de position sur l’électorat catholique et plus largement de l’électorat conservateur traditionnel. Car, la direction de l’enseignement catholique, malgré quelques réserves,  a approuvé la réforme du collège. Elle se prononce donc dans un sens inverse de celui défendu par l’ancien ministre de l’Agriculture et futur candidat à la primaire UMP. Or, Bruno Le Maire puise une bonne partie de ses soutiens dans cet électorat traditionnel. Ce peut-être l’une des limites de sa "guerre éclair".

Comment Sarkozy et Juppé peuvent-ils rattraper le coup ?

Je pense que rien n’est encore acquis. Il est trop tôt pour tirer des conclusions définitives. Il reste plus d’un an avant la primaire. Chaque candidat a le temps d’étudier le dossier plus à fond et d’affiner ses propositions. La réaction de l’opinion a été très forte à cause du cumul de deux éléments : la réforme du collège, et celle du contenu des programmes par ailleurs. Maintenant que les problèmes sont bien identifiés, chacun va avoir à cœur d’y travailler. Attendons donc de voir ce que donneront les programmes des uns et des autres.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

03.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

04.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

07.

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 24/05/2015 - 15:41
Lemaire un candidat très présentable
Lemaire a de vraies conviction, il est de droite, et oui, il y en a au moins un! Les autres et en particulier le FN qui était le plus à droite à viré sa casaque pour la gauche sous la férule de Philippot. Lemaire a eu le courage de démissionner de ses hautes fonctions de fonctionnaires pas comme " MOI- JE" qui cumule sans vergogne les retraites de tous ses postes, tous aussi inutile les uns que les autres, Villepin a " travaillé" une journée pour avoir tous ses droits après 30 ans d'absence à son poste de fonctionnaire.
Orchidee31
- 21/05/2015 - 18:04
Que d'emballement...
A lire les interventions on dirait que c'est le dernier qui a parlé qui a raison, bon en l'occurrence c'est le premier qui aurait parlé - attendons pour voir, car il va encore en couler de l'eau sous les ponts -
ClauZ
- 21/05/2015 - 17:19
Enfin...
Pour une fois qu'un type bosse à l'UMP.
Juppé attend de voir dans quel sens va souffler le vent!
Sarkozy est trop occupé à donner des conférences! Donc il n'a pas le temps de réfléchir aux problèmes de la France qu'il n'a d'ailleurs pas su régler pendant sa présidence.