En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 8 min 50 sec
décryptage > Economie
Consensus

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

il y a 1 heure 30 sec
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 16 heures 48 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 17 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 20 heures 31 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 20 heures 53 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 22 heures 24 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 22 heures 59 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 23 heures 32 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 1 jour 8 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 12 min 8 sec
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 16 heures 29 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 17 heures 30 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 18 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 20 heures 41 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 22 heures 15 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 28 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 23 heures 6 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 23 heures 38 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 1 jour 12 min
© Reuters
Le mot "migrant" est désormais utilisé pour désigner les "immigrés".
© Reuters
Le mot "migrant" est désormais utilisé pour désigner les "immigrés".
Les immigrés, c’était avant

Ce que révèle l'irruption de l’emploi du mot “migrant”

Publié le 19 mai 2015
Les multiples expressions employées pour désigner une même réalité nuisent à la compréhension d'un phénomène et de ces enjeux. L'emploi abusif du mot "migrant" ne vient adoucir qu'en surface les crispations autour de l'afflux de clandestins en Europe, détournant notre attention du fond du problème.
Jean-Claude Barreau est essayiste. Il est conseiller de François Mitterrand sur les questions d'immigration, puis de Charles Pasqua. En 1989, il devient président de l’Office des migrations internationales et président du conseil d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Claude Barreau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Claude Barreau est essayiste. Il est conseiller de François Mitterrand sur les questions d'immigration, puis de Charles Pasqua. En 1989, il devient président de l’Office des migrations internationales et président du conseil d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les multiples expressions employées pour désigner une même réalité nuisent à la compréhension d'un phénomène et de ces enjeux. L'emploi abusif du mot "migrant" ne vient adoucir qu'en surface les crispations autour de l'afflux de clandestins en Europe, détournant notre attention du fond du problème.

Atlantico. Aujourd'hui les "immigrés" sont devenus des "migrants", en tout cas c'est comme ça qu'ils sont maintenant appelés, pourquoi ?

Jean-Claude Barreau : On essaie d’évacuer le problème. L'immigration, comme tous les faits humains a un bon et mauvais côté, aujourd'hui on optimise tout, les aveugles sont des malvoyants, et les immigrés des migrants. Immigrés c'est plus rude et vrai que migrants. Cest un phénomène d'euphémisme, répandu partout dans notre société. On appelle plus les gens par leur nom. Ce n'est pas faux, mais on emploie un mot qui ne choque pas "migrant". De même on a remplacé l'office qui s'occupe de l'immigration que j'ai dirigé longtemps, office national de l'immigration,  par office des migrations internationales, ça fait plus chic. C'est une question de ne pas choquer, il ne faut pas choquer.

Cela sous-entend donc que les "migrants" de la Méditerranée ne vont pas rester en Europe? Comment en être sûr?  

Il ya  deux choses, deux sortes de gens qui migrent. Il y a les réfugiés politique, ceux là, en général, retournent dans leurs pays une fois les conflits terminés. Par contre, les immigrants ne retournent jamais chez eux parce que l'exil est quelque chose de difficile : on ne change pas de pays deux fois dans sa vie. Les immigrants viennent définitivement. Ils gardent le rêve du retour, regardez les Portugais, 1 million de Portugais sont venus en France, ils ne rentreront pas. Maintenant qu'il y a des avions et que les voyages sont faciles, tous les immigrés retournent au bled pendant les vacances avec leurs enfants, et leurs enfants n'y retourneront plus : ils y sont déjà mal à l'aise. Les immigrés économiques n'y retournent pas, les réfugiés politiques eux, quand ils le peuvent, retournent dans leurs pays. Je pense que les réfugiés économiques resteront, immigrer c'est très difficile contrairement à ce que l'on croit, changer de pays, on fait ça une fois dans sa vie, d'ailleurs, pour les Grecs anciens, la peine capitale n'était pas la mort mais l'exil.

Ce changement de registre n'est-il pas une manière pour l'Union Européenne de se débarrasser du problème?

On ne se débarrasse pas d'un problèm,e il est toujours là, l'idée c'est de le cacher. Il y a une volonté de dissimulation.

Ce simple mot n'illustre-t-il pas la faiblesse de l'UE à se penser comme un tout politique avec une ligne claire?

C'est une tendance qui résulte de sa constitution. L'UE n'est pas un état, c'est une coalition qui a 6 pouvait fonctionner, mais pas à 28 évidemment. Les problèmes de la Finlande vis-à-vis de l'immigration ne sont pas les mêmes que ceux de la Grèce. L'UE ne peut se mettre d'accord sur rien d'important et préfère donc "euphémiser" le sujet. L'immigration est un phénomène humain universel, mais qui n'est pas mondial, il est régional. Par exemple, en Amérique, les Etats-Unis ont affaire à des gens d'Amérique Latine qui viennent chez eux, des hispaniques. Cela n'affecte pas l'Europe. l'Europe c'est l'Afrique, l'immigration africaine et le Proche-Orient. En Asie du Sud-est, ça sera l'immigration asiatique vers l'Australie. Ce sont des phénomènes régionaux, et évidemment les gens d'Amérique Latine ne viennent pas en Europe. Les Etats-Unis sont concernés par les hispanique, l'Europe par les Africains et le Proche-Orient, et l'Australie ou le Japon par l'immigration asiatique.

Le terme migrant ne reflète pas l'échec de l'UE, c'est hors de pouvoir de l'UE, l'UE est en fait une association de nations extrêmement différentes qui ont le pouvoir de police, le pouvoir militaire et le pouvoir de sureté, ce qui échappe complètement à l'Union. Ces nations n'ont absolument pas les mêmes idées sur le problème de l'immigration. Vous pensez bien que la Finlande n'est pas concernée par  l'immigration méditerranéenne. Essayez d'avoir une politique commune aujourd'hui sur ces sujets est absolument impossible. Quand nous étions 6 c'était encore possible, mais à 28 c'est impossible. Que peuvent penser les Lituaniens les Lettons ou les Polonais de ce problème?

Quel avenir pour ces migrants?

L'avenir pour les émigrés c'est de s'assimiler dans le pays qu'ils ont choisis. Ca me semble évident quand on réfléchit à l'Histoire. La seule solution de l'immigration, la seule solution paisible, c'est l'assimilation dans le pays d'arrivée. Quand on quitte son pays pour en choisir un autre, ses enfants seront citoyens de ce pays. Si on refuse l'assimilation ou si les pouvoirs publics comme c'est le cas en France la refusent, comme c est le cas en France, puisqu'en fait le droit à la différence c'est le refus d'assimiler et bien ça crée des kystes étrangers. Fonder des colonies d'étrangers qui ne respectent pas les lois du pays ce sont des problèmes graves qui aboutissent toujours à une forme de guerre civile, des émeutes, ou à des violences extraordinaires. Les pays multi ethniques comme le Liban ne fonctionnent jamais. La seule solution de l'immigration c'est de s'assimiler. Solution qui a fonctionné avec notre Premier ministre Manuel Valls, il a été naturalisé il y a 20 ans, c'est un immigré. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Xhishou
- 19/05/2015 - 13:44
Enfin un discours concret
Là on comprend mieux le problème de l'UE et les problèmes de pertes de souveraineté des pays membres. On est trop et trop différents pour arborder certaines problématiques locales. Oui à toutes les origines et à toutes les religions mais à la condition qu'ils s'intégrent et s'assimilent. Ce n'est ni du racisme, ni de l'anti europe c'est juste du bon sens. Mais ce n'est pas avec le discours de haine du FN qu'on peut avancer ni avec nos autruches UMPS.