En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

05.

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

06.

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

07.

La République En Mutation : de juppéo-bayrouiste, le gouvernement devient crypto-sarkozyste

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Cour de justice de la République
Coronavirus : l'enquête judiciaire de la CJR contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn est ouverte
il y a 34 min 53 sec
décryptage > Environnement
Wiki Agri

Julien Denormandie : un proche d'Emmanuel Macron devient ministre de l'Agriculture

il y a 2 heures 12 min
décryptage > Environnement
Politique climatique

Le Pacte vert : le bon, la brute et le truand

il y a 2 heures 48 min
décryptage > France
Raison garder

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

il y a 3 heures 34 min
décryptage > High-tech
Espionnage chinois ?

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Politique
Castex 1

Un nouveau gouvernement qui envoie moult signaux... mais y aura-t-il des Français pour les détecter ?

il y a 5 heures 41 min
décryptage > Politique
Changement de parrain

La République En Mutation : de juppéo-bayrouiste, le gouvernement devient crypto-sarkozyste

il y a 6 heures 11 min
pépite vidéo > Politique
Ministres
Remaniement : retrouvez l’annonce de la composition du gouvernement de Jean Castex
il y a 17 heures 11 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 20 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La vie mensongère des adultes" de Elena Ferrante : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 22 heures 51 min
pépite vidéo > Justice
Ministre de la Justice
Eric Dupond-Moretti : "Mon ministère sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme"
il y a 1 heure 10 min
décryptage > Environnement
Bonne méthode

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

il y a 2 heures 29 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

L'impérialisme turc à l'assaut de la Libye

il y a 3 heures 9 min
décryptage > Sport
Activité physique

Et les sports les plus tendances de l’été 2020 sont...

il y a 3 heures 56 min
décryptage > France
Ordre Public

Sécurité : maîtriser la spirale de violences dans laquelle s’enfonce la France est-il vraiment hors de portée ?

il y a 4 heures 54 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Environnement
Innovation et évolution

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

il y a 6 heures 28 min
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 20 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cottage aux oiseaux" de Eva Meijer : en pleine vague verte, c’est le moment ou jamais de déguster ce bijou !

il y a 22 heures 38 min
pépites > Santé
Bayannur
Chine : un cas de peste bubonique a été découvert en Mongolie intérieure
il y a 23 heures 10 min
© Reuters
Le mot "migrant" est désormais utilisé pour désigner les "immigrés".
© Reuters
Le mot "migrant" est désormais utilisé pour désigner les "immigrés".
Les immigrés, c’était avant

Ce que révèle l'irruption de l’emploi du mot “migrant”

Publié le 19 mai 2015
Les multiples expressions employées pour désigner une même réalité nuisent à la compréhension d'un phénomène et de ces enjeux. L'emploi abusif du mot "migrant" ne vient adoucir qu'en surface les crispations autour de l'afflux de clandestins en Europe, détournant notre attention du fond du problème.
Jean-Claude Barreau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Claude Barreau est essayiste. Il est conseiller de François Mitterrand sur les questions d'immigration, puis de Charles Pasqua. En 1989, il devient président de l’Office des migrations internationales et président du conseil d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les multiples expressions employées pour désigner une même réalité nuisent à la compréhension d'un phénomène et de ces enjeux. L'emploi abusif du mot "migrant" ne vient adoucir qu'en surface les crispations autour de l'afflux de clandestins en Europe, détournant notre attention du fond du problème.

Atlantico. Aujourd'hui les "immigrés" sont devenus des "migrants", en tout cas c'est comme ça qu'ils sont maintenant appelés, pourquoi ?

Jean-Claude Barreau : On essaie d’évacuer le problème. L'immigration, comme tous les faits humains a un bon et mauvais côté, aujourd'hui on optimise tout, les aveugles sont des malvoyants, et les immigrés des migrants. Immigrés c'est plus rude et vrai que migrants. Cest un phénomène d'euphémisme, répandu partout dans notre société. On appelle plus les gens par leur nom. Ce n'est pas faux, mais on emploie un mot qui ne choque pas "migrant". De même on a remplacé l'office qui s'occupe de l'immigration que j'ai dirigé longtemps, office national de l'immigration,  par office des migrations internationales, ça fait plus chic. C'est une question de ne pas choquer, il ne faut pas choquer.

Cela sous-entend donc que les "migrants" de la Méditerranée ne vont pas rester en Europe? Comment en être sûr?  

Il ya  deux choses, deux sortes de gens qui migrent. Il y a les réfugiés politique, ceux là, en général, retournent dans leurs pays une fois les conflits terminés. Par contre, les immigrants ne retournent jamais chez eux parce que l'exil est quelque chose de difficile : on ne change pas de pays deux fois dans sa vie. Les immigrants viennent définitivement. Ils gardent le rêve du retour, regardez les Portugais, 1 million de Portugais sont venus en France, ils ne rentreront pas. Maintenant qu'il y a des avions et que les voyages sont faciles, tous les immigrés retournent au bled pendant les vacances avec leurs enfants, et leurs enfants n'y retourneront plus : ils y sont déjà mal à l'aise. Les immigrés économiques n'y retournent pas, les réfugiés politiques eux, quand ils le peuvent, retournent dans leurs pays. Je pense que les réfugiés économiques resteront, immigrer c'est très difficile contrairement à ce que l'on croit, changer de pays, on fait ça une fois dans sa vie, d'ailleurs, pour les Grecs anciens, la peine capitale n'était pas la mort mais l'exil.

Ce changement de registre n'est-il pas une manière pour l'Union Européenne de se débarrasser du problème?

On ne se débarrasse pas d'un problèm,e il est toujours là, l'idée c'est de le cacher. Il y a une volonté de dissimulation.

Ce simple mot n'illustre-t-il pas la faiblesse de l'UE à se penser comme un tout politique avec une ligne claire?

C'est une tendance qui résulte de sa constitution. L'UE n'est pas un état, c'est une coalition qui a 6 pouvait fonctionner, mais pas à 28 évidemment. Les problèmes de la Finlande vis-à-vis de l'immigration ne sont pas les mêmes que ceux de la Grèce. L'UE ne peut se mettre d'accord sur rien d'important et préfère donc "euphémiser" le sujet. L'immigration est un phénomène humain universel, mais qui n'est pas mondial, il est régional. Par exemple, en Amérique, les Etats-Unis ont affaire à des gens d'Amérique Latine qui viennent chez eux, des hispaniques. Cela n'affecte pas l'Europe. l'Europe c'est l'Afrique, l'immigration africaine et le Proche-Orient. En Asie du Sud-est, ça sera l'immigration asiatique vers l'Australie. Ce sont des phénomènes régionaux, et évidemment les gens d'Amérique Latine ne viennent pas en Europe. Les Etats-Unis sont concernés par les hispanique, l'Europe par les Africains et le Proche-Orient, et l'Australie ou le Japon par l'immigration asiatique.

Le terme migrant ne reflète pas l'échec de l'UE, c'est hors de pouvoir de l'UE, l'UE est en fait une association de nations extrêmement différentes qui ont le pouvoir de police, le pouvoir militaire et le pouvoir de sureté, ce qui échappe complètement à l'Union. Ces nations n'ont absolument pas les mêmes idées sur le problème de l'immigration. Vous pensez bien que la Finlande n'est pas concernée par  l'immigration méditerranéenne. Essayez d'avoir une politique commune aujourd'hui sur ces sujets est absolument impossible. Quand nous étions 6 c'était encore possible, mais à 28 c'est impossible. Que peuvent penser les Lituaniens les Lettons ou les Polonais de ce problème?

Quel avenir pour ces migrants?

L'avenir pour les émigrés c'est de s'assimiler dans le pays qu'ils ont choisis. Ca me semble évident quand on réfléchit à l'Histoire. La seule solution de l'immigration, la seule solution paisible, c'est l'assimilation dans le pays d'arrivée. Quand on quitte son pays pour en choisir un autre, ses enfants seront citoyens de ce pays. Si on refuse l'assimilation ou si les pouvoirs publics comme c'est le cas en France la refusent, comme c est le cas en France, puisqu'en fait le droit à la différence c'est le refus d'assimiler et bien ça crée des kystes étrangers. Fonder des colonies d'étrangers qui ne respectent pas les lois du pays ce sont des problèmes graves qui aboutissent toujours à une forme de guerre civile, des émeutes, ou à des violences extraordinaires. Les pays multi ethniques comme le Liban ne fonctionnent jamais. La seule solution de l'immigration c'est de s'assimiler. Solution qui a fonctionné avec notre Premier ministre Manuel Valls, il a été naturalisé il y a 20 ans, c'est un immigré. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Xhishou
- 19/05/2015 - 13:44
Enfin un discours concret
Là on comprend mieux le problème de l'UE et les problèmes de pertes de souveraineté des pays membres. On est trop et trop différents pour arborder certaines problématiques locales. Oui à toutes les origines et à toutes les religions mais à la condition qu'ils s'intégrent et s'assimilent. Ce n'est ni du racisme, ni de l'anti europe c'est juste du bon sens. Mais ce n'est pas avec le discours de haine du FN qu'on peut avancer ni avec nos autruches UMPS.