En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

07.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 1 heure 12 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 2 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 5 heures 13 min
pépites > Santé
Médicaments efficaces ?
La chloroquine, un traitement contre le paludisme, pourrait-elle être efficace contre le coronavirus ?
il y a 6 heures 14 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Coronavirus : le patient français décédé à Paris était un enseignant dans l'Oise
il y a 7 heures 24 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 8 heures 41 min
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 9 heures 13 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 10 heures 1 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 10 heures 56 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 11 heures 12 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 1 heure 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 4 heures 54 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 5 heures 27 min
pépites > Education
Faits religieux à l'école
Mobilisation de soutien envers l'instituteur de Malicornay, Matthieu Faucher, suspendu pour prosélytisme après avoir utilisé des textes de la Bible
il y a 6 heures 52 min
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 8 heures 24 min
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 9 heures 53 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 10 heures 26 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 11 heures 8 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 12 heures 4 min
L'Etat islamique revendique la prise de Ramadi.
L'Etat islamique revendique la prise de Ramadi.
Prises stratégiques

Offensive sur Palmyre et Ramadi : la coalition arabo-occidentale a-t-elle d’ores et déjà échoué à enrayer les califoutraques ?

Publié le 18 mai 2015
L'actualité de ce week-end a été mouvementée sur le front contre l'Etat islamique. Si ces derniers ont pu être repoussés à Palmyre en Syrie pour le moment, ils revendiquent néanmoins la prise de Ramadi.
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'actualité de ce week-end a été mouvementée sur le front contre l'Etat islamique. Si ces derniers ont pu être repoussés à Palmyre en Syrie pour le moment, ils revendiquent néanmoins la prise de Ramadi.

Atlantico :  La coalition arabo-occidentale, si elle parvient à régner dans les airs, est-elle vraiment efficace pour enrayer l'avancée des djihadistes ?

Alain Rodier : Daech a été obligé de changer sa tactique en raison des frappes aériennes. Il n'est plus question de présenter des objectifs trop visibles à l'aviation de la coalition. En conséquence, les regroupements de forces trop importants sont proscrits et les colonnes de 4X4 parcourant les pistes en plein jour deviennent l'exception. Les mouvements se font de nuit et les combattants se mêlent aux populations civiles par souci de discrétion. En plus, ces dernières servent de bouclier humain. Cela ne les empêche pas de mener des offensives là où la supériorité au sol leur est acquise. C'est le cas à Ramadi car la province al-Anbar située au sud-ouest de l'Irak est, depuis fin 2013/début 2014 aux mains des djihadistes-salafistes appuyés par les tribus sunnites locales ainsi que par des membres de l'ancien parti Baas(1) de feu le président Saddam Hussein. Ne subsistaient que des îlots de résistance de forces gouvernementales. Par contre, si Palmyre est située en bordure d'une région déjà contrôlée par le "califat", La ville est toujours âprement défendue par les forces fidèles à Damas.

En effet, en plus d'être un carrefour stratégique important qui permettrait une continuité territoriale à l' "Etat Islamique" installé à cheval sur la Syrie et l'Irak, la présence d'un site archéologique (situé au sud de la ville) inscrit au patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO en fait une ville symbole pour le régime. Des renforts ont été envoyés en urgence et, appuyés par l'aviation, ils ont réussi à reprendre les quartiers nord de la ville qui avaient été infiltrés par les activistes de Daech. Mais la bataille est loin d'être terminée. Et pendant ce temps là, la coalition regarde avec appréhension pour la préservation du site archéologique, mais sans trop se soucier des dizaines de civils, femmes et enfants, qui ont été assassinés par Daech lors de son entrée dans la ville.

Quelles rôle joue-t-elle concrètement, et quels sont ses objectifs qu'elle peut se fixer de manière réaliste ?

La coalition internationale a, dans un premier temps "bloqué" la progression de Daech et obligé le mouvement à adopter une position défensive. Certaines régions ont été reconquises. En fait, il convient plutôt de dire que les forces de Daech se sont repliées en bon ordre sur des positions plus favorables et ont refusé les affrontements directs, ce qui a permis de préserver ses combattants. Kobané a constitué une exception mais, une fois que Daech s'est rendu compte que la ville serait très coûteuse à conquérir, ordre a été donné aux combattant de se replier quelques kilomètres en arrière. Depuis, ce "front" ne bouge plus.

Cette coalition a commencé en août 2014. Quel bilan peut-on faire des pertes et gains territoriaux du "Califat" ?

Les Américains ont clamé que Daech avait perdu 30% du terrain qu'il avait conquis depuis le début 2014. Même si ce n'est pas entièrement faux, c'est peu réaliste. Daech ne tient pas des régions entières mais ses axes et les agglomérations. Les cartes présentées sont souvent trompeuses. La seule grande ville sunnite reprise est Tikrit.

La prise de Ramadi représente-t-elle une victoire stratégique ? Quelle est sa valeur militairement parlant ?

Ramadi est la capitale de la province d'al-Anbar déjà aux mains de Daech. Cette ville est située à 110 kilomètres à l'ouest de Bagdad. Comme ailleurs, cela permet aux forces deDaech de constituer une menace potentielle. En effet, ses forces peuvent lancer des offensives à tout moment mais le problème est de savoir où et quand ? En réalité ce sont les forces de la coalition qui sont sur la défensive et l'initiative est du côté d'al-Baghdadi.

De quoi les alliés au sol manquent-ils pour constituer une véritable force d'opposition à l'Etat islamique, voire pour récupérer les territoires perdus ?

En Irak, le seul succès au sol a été emporté à Tikrit grâce aux milices chiites soutenues par Téhéran. Certes, l'armée régulière et les forces de police étaient là, mais plus en appui qu'en troupes d'assaut. Ce sont les miliciens chiites qui montraient le plus de "mordant" qui ont conquis les derniers mètres. Les Américains ont fait semblant de ne pas voir ce qui leur a permis d'appuyer les forces au sol par des bombardements. Le problème réside qu'en dehors de Tikrit, les forces kurdes ou chiites, ne veulent pas s'engager en régions majoritairement peuplées de sunnites de manière à ne pas s'embourber dans un conflit sans fin. Ce ne sont plus les moyens qui manquent mais la volonté. Cela dit, leur prudence est justifiée car la réaction des populations sunnites pourrait être redoutable. Or, il commence à apparraître des dissensions entre DAECH et des tribus locale.L'option d'une implosion est à retenir même si cela doit prendre du temps.

En Syrie, la situation est différente dans la mesure où le plus grand danger pour le régime en place est désormais Al-Qaida "canal historique" qui a su s'allier sa branche militaire locale, le Front al-Nosra, avec des groupes rebelles dans la coalition "Jaish al-Fatah" (l'armée de la conquête) pour s'emparer du nord-ouest (Idlib et Jisr al-Choughour). Al-Qaida est aussi à l'offensive dans le sud-ouest du pays en bordure du Liban, du Golan et de la Jordanie (dont le Front al-Nosra tient tous les postes frontière). Les forces légalistes sont épaulées directement par le Hezbollah libanais qui combat désormais sous ses propres couleurs et plus sous le drapeau syrien et par les pasdaran iraniens. Le combat à mort se déroule dans ces régions. A noter que Jaish al-Fatah est désormais soutenu directement par la Turquie et l'Arabie saoudite malgré la présence confirmée d'Al-Qaida "canal historique" dans ses rangs. L'offensive de DAECH contre Palmyre vient distraire des effectifs de l'armée syrienne qui se trouve désormais engagée sur plusieurs front simultanément. Plus que jamais, la Syrie est le théâtre d'une bataille indirecte entre Téhéran et Riyad (pour l'instant appuyé par Ankara) qui vient s'ajouter à celle qui se déroule au Yémen.

1. Le général irakien al-Douri, l'ancien "roi de trèfle" et chef du parti Baas qui a été donné pour mort il y a quelques semaines par Bagdad est réapparu dans une déclaration audio. C'est aussi le cas d'al-Baghdadi qui avait été annoncé comme "gravement blessé". Comme quoi il convient de se méfier des déclarations des uns et des autres. La rumeur court que des désaccords seraient survenue entre les deux hommes. Affaire à suivre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

07.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie-E
- 18/05/2015 - 22:24
Merci Monsieur Rodier
mais c'est vraiment le bazar et je ne vois pas comment arriver à vaincre Daech sans renforcer les troupes au sol. Mais personne ne veut y aller car cela ressemble plutôt à un bourbier et les intérêts des protagonistes ne sont pas communs. Il ne reste plus qu'à plaindre les Syriens et les Irakiens en espérant que le Liban et la Jordanie soient épargnées le plus longtemps possible vu le nombre de victimes qu'il y a
Marie-E
- 18/05/2015 - 22:24
Merci Monsieur Rodier
mais c'est vraiment le bazar et je ne vois pas comment arriver à vaincre Daech sans renforcer les troupes au sol. Mais personne ne veut y aller car cela ressemble plutôt à un bourbier et les intérêts des protagonistes ne sont pas communs. Il ne reste plus qu'à plaindre les Syriens et les Irakiens en espérant que le Liban et la Jordanie soient épargnées le plus longtemps possible vu le nombre de victimes qu'il y a