En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 51 min 6 sec
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 1 heure 29 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 3 heures 54 min
décryptage > Politique
Illusion ?

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

il y a 4 heures 22 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 17 heures 58 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 18 heures 46 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 20 heures 1 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 20 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 1 jour 1 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 1 jour 47 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 1 heure 7 min
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 1 heure 37 min
décryptage > Société
Insécurité

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 4 heures 23 sec
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 17 heures 34 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 18 heures 23 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 19 heures 9 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 20 heures 36 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 20 heures 55 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 1 jour 19 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 1 jour 58 min
© Pixabay
© Pixabay
Bonnes feuilles

"La tentation de l'homme-Dieu" : pourquoi il est dangereux de vouloir vaincre la mort à tout prix

Publié le 16 mai 2015
Dans un essai vif et provoquant, Bertrand Vergely s’attaque aux effets dramatiques d’un fantasme qui prend aujourd’hui toute la place : le désir d’en finir avec nos limites, la tentation de l’homme-Dieu. Extrait de "La tentation de l'homme-Dieu", de Bertrand Vergely, publié chez Le Passeur Editeur (1/2).
Bertrand Vergely est philosophe et théologien.Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely est philosophe et théologien.Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un essai vif et provoquant, Bertrand Vergely s’attaque aux effets dramatiques d’un fantasme qui prend aujourd’hui toute la place : le désir d’en finir avec nos limites, la tentation de l’homme-Dieu. Extrait de "La tentation de l'homme-Dieu", de Bertrand Vergely, publié chez Le Passeur Editeur (1/2).

Si l’homme-Dieu est en train de faire disparaître la vie tant il a le désir de pouvoir tout dominer par son intelligence, il a également entrepris de faire disparaître la mort, tant il a le désir de vivre éternellement. Et il entend parvenir à ses fins en utilisant deux méthodes. La première consiste à dire « la mort m’appartient », en reprenant le slogan féministe « mon corps m’appartient », afin de revendiquer la légalisation de l’euthanasie ainsi que du suicide assisté. La seconde consiste à mettre réellement fin à la mort en procédant à « la mort de la mort », comme le dit Laurent Alexandre.

Il y a quelques années, personne ne parlait de supprimer celle-ci. Et quand l’idée était évoquée, personne ne la prenait au sérieux. Depuis quelque temps, il en va autrement. Le sujet, qui est à la mode, est pris très au sérieux, comme le montrent un certain nombre d’annonces auxquelles nous avons droit. D’abord, celle concernant le projet transhumaniste de créer un homme éternel en scannant le cerveau d’un être humain afin d’implanter ce double sur un corps en inox indestructible. Ensuite, celle concernant la décision de la société informatique mondiale Google de fabriquer à grande échelle des montres mesurant rythme cardiaque, taux de graisses, taux de sucres, etc., afin de lancer des alertes et, ainsi, de se soigner pour éviter la mort. Enfin, dernière annonce, celle, déjà évoquée, concernant le neurochirurgien italien dont le projet est d’ouvrir la voie à la création d’un homme éternel en procédant à la greffe de la tête d’un homme sur le corps d’un autre. On connaissait la transmigration de l’âme. Il y a désormais la transmigration de la tête.

Les choses avaient déjà commencé à bouger avec la création aux États-Unis de centres de cryogénisation des corps de défunts, le but étant de les faire revenir à la vie dans le futur grâce aux progrès de la science. De même, il avait été question de cloner les êtres humains afin de se servir de leur double comme d’une réserve d’organes pour réparer le corps d’origine. Toutefois, s’il était question de mettre fin à la mort, ces projets restaient à l’état d’hypothèses. Les choses ont changé, la fin de la mort n’étant plus une hypothèse, mais une réalité qui devrait avoir lieu autour de 2035, selon la Singularity University, cette université financée par Google dans le banlieue de San Francisco aux U.S.A. Tant mieux, dira-t‑on. Rien n’est moins sûr.

Une chose frappe d’abord dans le projet de mettre fin à la mort : sa naïveté. Jusqu’à présent, que l’on sache, personne n’a encore vu quiconque dans le monde vivre éternellement. Actuellement, la doyenne de l’humanité est une Japonaise, Misao Okawa, qui est âgée de 116 ans. Et le record officiel de longévité est détenu par une Française, Jeanne Calmant, qui a vécu jusqu’à 122 ans. De ce fait, comment peut-on dire que la mort va bientôt être supprimée ? Qu’en sait-on ? Qu’à cela ne tienne, même si rien ne permet de le dire, on y croit. Mieux, on l’annonce.

ce culot s’en ajoute un autre. Admettons que l’homme immortel soit possible. Si tel est le cas, un double problème va se poser : 1. Plus personne ne mourant, la terre va être surpeuplée. Comment va-t‑on faire pour nourrir tout ce monde ? L’humanité risque fort de mourir de faim ; 2. Si, pour ne pas surpeupler la terre, on arrête de faire des enfants, l’humanité ne va plus se renouveler. Comment va-t‑on faire pour maintenir la diversité humaine ? La biodiversité de l’humanité s’épuisant, celle-ci risque fort de mourir, non plus de faim, mais ontologiquement, son être étant atteint. Autrement dit, par quelque biais qu’on la prenne, l’hypothèse de l’homme immortel montre que si celle-ci devait se réaliser, elle entraînerait la mort de l’humanité. Pourquoi ne s’en aperçoit-on pas ? Et comment se fait-il qu’on y croie ?

Venons-en au plan économique. Admettons que l’homme immortel soit viable, il va bien falloir financer les retraites. Comment va-t‑on faire ? La vie éternelle sera-t‑elle accessible à tous ? Ne sera-t‑elle pas possible uniquement pour une petite élite d’ultra-riches ? Et, dans ce cas, ne va-t‑elle pas créer une inégalité majeure au sein de l’humanité en la divisant entre les ultra-privilégiés qui pourraient accéder à la vie éternelle et les autres ? Cela est-il moral ? Quand la religion promet le paradis, elle le fait à partir de critères moraux. En le faisant sur des critères purement financiers, ne va-t‑on pas mettre en place le système le plus cynique qui soit ? On peut certes imaginer un système où l’éternité serait accessible à tous. Mais si tel est le cas, ne faudra-t‑il pas que tout le monde travaille éternellement afin de financer la vie ? Qui l’acceptera ? Bien sûr, il existe l’option de peupler la terre de robots travaillant pour payer les retraites. L’acceptera-t- on ? Qui aura envie de vivre avec des robots ? Qui va prendre le risque de leur donner de plus en plus de pouvoir ? Que sera alors la vie ? Sera-t- elle encore la vie ? Dernier problème, enfin. En admettant que la question économique et sociale soit résolue, que va faire l’humanité pendant l’éternité ? Jouer au bridge et faire du sport ?

Ces paradoxes sont révélateurs. L’homme-Dieu qui fait rêver notre postmodernité à propos de l’homme oublie une chose : la mort fait partie de la vie. Objectivement, elle conserve celle-ci. Imaginons que personne ne soit mort depuis le début de l’humanité. Il n’y aurait plus de vie sur terre, la masse des vieillards éternels empêchant toute vie. Subjectivement, il est beau de finir en allant jusqu’au bout de la vie. C’est ainsi que celle- ci devient une oeuvre et acquiert un sens. Un roman est lisible parce qu’il n’a pas des millions de pages. Il en va de même avec la vie. Celle-ci est vivante parce qu’elle est passagère. C’est ce qui la rend unique. Enfin, lorsque, comme le neurochirurgien italien, on imagine l’éternité sous la forme de la transmigration de la tête d’un être humain à travers des corps successifs, ne se trompe-t‑on pas de vie ? Ne fait-on pas de la vie un corps perpétuel ? Et quand la vie est telle, où est l’âme ? Où est le sens ? Être un corps perpétuel, est-ce cela que l’on appelle la vie ?

Extrait de "La tentation de l'homme-Dieu", de Bertrand Vergely, publié chez Le Passeur Editeur, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires