En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

03.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

04.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

05.

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

07.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 9 heures 7 min
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 12 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 14 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 15 heures 33 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 17 heures 45 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 17 heures 55 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 18 heures 13 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 18 heures 47 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 19 heures 28 min
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 19 heures 52 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 10 heures 19 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 12 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 15 heures 6 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 17 heures 28 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 17 heures 51 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 18 heures 2 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 18 heures 36 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 19 heures 21 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 19 heures 30 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 20 heures 1 sec
SOS

La métropole doit faire beaucoup plus dans la lutte contre l'incendie géant de la Réunion !

Publié le 02 novembre 2011
Alors qu'un gigantesque incendie ravage l'Ile de la Réunion, ses habitants désespèrent. Le manque d'avions bombardiers se fait cruellement sentir alors que les moyens existent en métropole. Un échec politique majeur ?
Eric Beeharry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Beeharry est le leader du mouvement citoyen Ensemble pour la Réunion.Il a vocation à rassembler toutes les bonnes volontés, afin de renouveler la gouvernance économique et politique de l'île pour un meilleur avenir de sa population. Eric a...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors qu'un gigantesque incendie ravage l'Ile de la Réunion, ses habitants désespèrent. Le manque d'avions bombardiers se fait cruellement sentir alors que les moyens existent en métropole. Un échec politique majeur ?

Depuis mardi 25 octobre 2011, la Réunion vit une catastrophe naturelle sans précédent : le pire incendie de toute son Histoire. Parti du massif montagneux du Maïdo, au cœur de l’île, le feu s’est ensuite propagé sur tout le parc national. Avançant avec des flammes de 30 mètres de haut, l’incendie a ravagé 3 000 hectares et détruit au passage une faune et flore uniques au monde, classés au Patrimoine de l’UNESCO. Des évacuations avaient même été ordonnées ce week-end, pour éviter des morts.

Depuis le début des événements, le mouvement citoyen Ensemble pour la Réunion réclamait des bombardiers d’eau. Le Ministre de l’Intérieur Claude Guéant a enfin décidé l’envoi de deux avions Dash 8, dans la nuit du lundi 31 octobre au 1er novembre.

Mais le temps criminellement long de cette décision, pourtant évidente dès le premier jour, laisse perplexe et devra faire l’objet d’une réflexion publique, voire même une enquête parlementaire afin de tirer toutes les leçons de cette catastrophe.

Car au-delà du drame écologique, cette crise est aussi économique, sociale et humanitaire. Il y aura un impact désastreux sur le tourisme (secteur clé de l’économie réunionnaise), avec des licenciements massifs et une probable récession au niveau régional. Puis avec la pollution de l’air par les retombées de cendres, elle pose déjà un risque majeur de santé publique.

De même que le gouvernement jusqu’à ce lundi soir, le préfet et la plupart des médias locaux (en particulier le Journal de l’Ile de la Réunion et Clicanoo) restaient sourds aux appels de la population et les ignoraient totalement. Alors que l’exigence de bombardiers d’eau allait tout simplement de bon sens, était une évidence.

LA DEMOCRATIE DIRECTE, CETTE FORCE UTILE

Nous sommes donc ravis de constater que la mobilisation citoyenne, avec ses diverses pétitions et autres coups de gueule de chacun auprès des décideurs, ait réussi. Victoire de la population malgré tous les obstacles bureaucratiques, politiques et médiatiques qui nous étaient injustement opposés.

Cette réussite populaire doit donc nous encourager à poursuivre dans cette voie. Car tel est la preuve que le volontarisme et la pression citoyenne finissent toujours par payer.

Aussi, nous remercions les personnalités politiques nationales avec lesquelles nous avons échangé tous les jours, jusque très tard dans la nuit parfois. Des responsables à l’écoute des citoyens (et pas que de l’information tronquée de la préfecture) et qui ont activé leurs réseaux pour influencer le gouvernement à prendre la décision qui s’imposait. Nous pensons notamment à Corinne Lepage de CAP21 et Cécile Duflot et Eva Joly d’Europe Ecologie.

Idem pour la presse nationale qui a eu son influence en médiatisant la catastrophe auprès de l’opinion publique métropolitaine, mais aussi et surtout en relayant notre appel au gouvernement d’envoyer les bombardiers d’eau à la Réunion. Merci en particulier à l’Express et sa journaliste Julie Saulnier qui ont été les pionniers déclencheurs de l’effet boule de neige médiatique, tous les autres sites de presse nationale reprenant ensuite leur article.

LES ELITES LOCALES, CE VASE CLOS DELETERE

Enfin, nous observons avec consternation le flot de louanges adressées aux élus réunionnais dans une certaine presse locale. Ceux-ci n’ont eu aucun effet sur la crise, se contentant de parlementer avec un gouvernement et un préfet ostensiblement sourds et même méprisants à l’égard des requêtes formulées sur les bombardiers d’eau.

Des élus donnant même dans l’indécence en fêtant joyeusement Halloween (photos publiées sur leurs murs publics Facebook), pendant que l’île brûlait et que les citoyens continuaient de mobiliser pour enfin obtenir l’envoi officiel des avions, tard dans la nuit du 31. 

C’est donc bien la mobilisation citoyenne des Réunionnais, la médiatisation nationale et l’alerte de la classe politique nationale qui ont changé la donne et amené le pouvoir à changer sa politique de sécurité civile en envoyant enfin les Dash 8.

Trois actions de lobbying entreprises par le mouvement citoyen Ensemble pour la Réunion. Mais cela, nous nous doutons bien que la plupart des médias locaux ne le relaieront pas. Ce qui est fort dommage pour les Réunionnais, qui ont tant besoin d’une nouvelle représentation et de nouvelles idées utiles à leur progrès et même urgences comme la solution de cette grave crise.

DÉNOUEMENTA VENIR

La vérité étant rappelée, nous nous félicitons et sommes heureux bien sûr de l’arrivée prochaine de ces moyens aériens supplémentaires. Des avions qui s’avèreront décisifs dans l’extinction de ce grave incendie à l’île de la Réunion. Ce qui est l’essentiel aujourd’hui.

 Eric Beeharry

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Lézard florissant
- 02/11/2011 - 07:21
Donnons leur l'indépendance
Il faut donner leur indépendance à ces peuples, les DOM-TOM sont une survivance de la colonisation, une anomalie. Coûteuse et qui ne nous vaut que déboires et insultes.
Rosine
- 01/11/2011 - 21:20
ex-colonies
nous coûtent un argent fou, n'en foutent pas une rame, et permettent aux fonctionnaires métropoliotains de toucher deux fois leur paye. Qu'on leur donne, à tous, ces territoires d'un autre âge, l'indépendance et qu'ils se dépatouillent en adultes responsables.
Néfertiti
- 01/11/2011 - 18:50
Mais où passe l'argent envoyé par la métropole ?
" François Fillon et Didier Robert ont signé à Paris le protocole d’accord portant sur les Nouveaux Accords de Matignon, soit 2,2 milliards d’euros"
2.2 milliards d'euros pour La Réunion ?
Ils auraient peut-être pu acheter un bombardier d'eau, non ?