En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© DR
L’hologramme, cette technique consistant à donner l'illusion de la 3D par projection d'images, pourrait régir l'ensemble de notre univers.
Juste une illusion

Et si l’univers était un hologramme géant ?

Publié le 09 mai 2015
L’hologramme, cette technique consistant à donner l'illusion de la 3D par projection d'images, pourrait régir l'ensemble de notre univers. En d'autres termes, nous vivrions sans le savoir dans un monde "plat", en 2D.
Matti Jarvinen est chercheur au sein de l'Université du sud du Danemark, et membre du Centre de Cosmologie, Physique des Particules et Phénoménologie (CP3). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Matti Jarvinen
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Matti Jarvinen est chercheur au sein de l'Université du sud du Danemark, et membre du Centre de Cosmologie, Physique des Particules et Phénoménologie (CP3). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’hologramme, cette technique consistant à donner l'illusion de la 3D par projection d'images, pourrait régir l'ensemble de notre univers. En d'autres termes, nous vivrions sans le savoir dans un monde "plat", en 2D.

D'après une récente étude publiée dans la revue "Physical Review Letters", l'univers n'existerait pas en trois dimensions, comme on pourrait s'y attendre a priori,  mais seulement en deux. Ce ne serait qu'affaire de perception. Selon cette théorie, la surface plane de l'univers contiendrait tous les éléments nécessaires pour que nous ayons l'impression que le monde se présente en trois dimensions. Exactement comme le ferait un hologramme. D'où l'appellation "principe holographique". Tout tiendrait dans la théorie des cordes : selon cette dernière, la gravité qui régit notre univers serait constituée de "cordes" fines et vibrantes appelées "gravitons". Ce seraient ces cordes qui donneraient naissance auxdits hologrammes qui donnent à notre univers cette apparence de 3D. Une notion très difficile à se représenter, à propos de laquelle les scientifiques restent encore très prudents.

Atlantico : Cette théorie est-elle nouvelle ?

Matti Jarvinen : L'idée d'un univers en deux dimensions, un univers holographique en quelque sorte, n'est pas nouvelle. Cette théorie a été introduite par Gerard Hooft (un physicien néo-zélandais, ndlr) en 1994.

Mais selon moi, la recherche publiée dans Physical Review Letters ne constitue pas une nouvelle théorie. Je dirais plutôt que c'est un petit pas vers une explication plus mathématique, plus précise d'anciens concepts.

A l'origine, les hologrammes sont liés aux recherches sur la théorie des trous noirs, dont on a constaté que l'horizon à deux dimensions présentait des propriétés qui étaient habituellement rattachées à des objets en trois dimensions.

Quel est le lien avec l'hologramme ?

En l'occurrence le terme d'holographie signifie simplement que l'information relative à un objet peut être encodée dans une théorie évoluant dans un nombre de dimensions plus petit que l'objet lui-même. Le nom de "principe holographique" fait référence aux hologrammes qui peuvent être réalisés dans la "vraie" vie, à savoir qu'une information en deux dimensions peut être utilisée pour construire l'illusion d'un objet en trois dimensions.

Quand cette théorie pourrait-elle se vérifier ?

De manière générale les théories exprimées en physique ne sont pas "prouvées", mais comparées à d'autres recherches, et acceptées si les scientifiques parviennent à se mettre d'accord. Dans le cas qui nous occupe, la recherche présentée dans PLR a surtout une valeur théorique, qui consiste à tester une équivalence holographique supposée par rapport à des théories à deux ou trois dimensions. En réalité personne n'attend de ces théories qu'elles décrivent une réalité physique. Il est peut-être possible d'apporter la preuve d'une telle équivalence, mais jusqu'ici personne n'a pu le faire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

02.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

03.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Et si nous aussi on faisait nos camps décoloniaux ?

07.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jardinier
- 09/05/2015 - 11:56
'tin, la terre est plate, finalement.
.