En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

06.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 11 heures 19 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 12 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 14 heures 56 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 15 heures 8 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 16 heures 8 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 17 heures 14 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 18 heures 35 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 18 heures 57 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 19 heures 49 sec
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 19 heures 49 sec
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 11 heures 51 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 12 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 15 heures 12 sec
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 15 heures 37 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 16 heures 50 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 18 heures 4 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 18 heures 42 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 18 heures 58 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 19 heures 49 sec
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 19 heures 50 sec
© Reuters
Le Premier ministre britannique David Cameron et François Hollande.
© Reuters
Le Premier ministre britannique David Cameron et François Hollande.
Succès outre-Manche

Pourquoi François Hollande devrait méditer la leçon du succès de David Cameron aux élections britanniques

Publié le 08 mai 2015
La défaite cinglante du Parti travailliste, hier lors des élections en Grande-Bretagne, constitue un avertissement pour François Hollande, alors que le succès de David Cameron montre que les réformes peuvent être acceptées par la population.
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La défaite cinglante du Parti travailliste, hier lors des élections en Grande-Bretagne, constitue un avertissement pour François Hollande, alors que le succès de David Cameron montre que les réformes peuvent être acceptées par la population.

La déroute des travaillistes dans l’élection britannique constitue un avertissement pour François Hollande qui a entrepris une longue marche pour tenter de faire revenir à lui des électeurs de plus en plus hostiles, comme le révèle sa popularité au plus bas. Le succès de David Cameron témoigne au contraire qu’une politique active de réformes peut être comprise par la population même lorsqu’elle implique des mesures douloureuses, dès lors que les résultats sont là. Ainsi, le premier ministre a-t-il pu créer deux millions d’emplois en Grande-Bretagne depuis 2010, alors que le chômage ne cessait d’augmenter en France. Outre-Manche, la croissance est la plus forte du continent tandis que le taux de pauvreté a pu être réduit.

Une belle leçon pour François Hollande, invité de toutes parts à sortir de l’immobilisme dans lequel il se confine, sous prétexte que l’embellie de la conjoncture européenne va entraîner dans son sillage notre pays.

On ne peut compter seulement sur les autres affirme ainsi la Commission de Bruxelles : celle-ci constate que la France reste à la traîne dans la reprise européenne : l’investissement ne redémarre pas et le nombre des sans emploi s’accroît de mois en mois. L’impact positif de la dépréciation de l’euro sur les exportations restera limité en raison de la désindustrialisation qui réduit le nombre des produits susceptibles d’être vendus sur les marchés extérieurs. De son côté, le gouverneur de la Banque de France met en garde contre le danger de l’attentisme, alors qu’il faudrait au contraire profiter de l’amélioration du climat général pour pousser les feux des réformes, d’autant que « beaucoup de celles qui ont été amorcées restent inachevées ».

Qu’il s’agisse de la dette publique, qui continue d’augmenter, de la baisse du coût du travail qui est en panne, de l’assouplissement de la rigidité introduite par les trente-cinq heures, tout reste à faire pour passer des engagements aux réalités concrètes. La dernière trouvaille du gouvernement pour justifier son immobilisme est de vouloir confier la solution des problèmes aux partenaires sociaux, dont on sait qu’ils sont incapables de s’entendre sur quoi que ce soit. Jouer les Ponce Pilate en leur attribuant la responsabilité des échecs attendus n’est pas une solution, alors que la plupart des pays européens marquent des points dans la compétition internationale et que la crédibilité de la France diminue de jour en jour. Le temps est compté pour le pouvoir : il ne lui reste que quelques mois pour agir, car dans un an il sera trop tard : la campagne électorale fera réapparaître la période des promesses et des redistributions alors que rien n’aura été résolu et que l’absence de vision continuera de faire cruellement défaut.

D’autant que l’embellie économique internationale pourrait connaître une éclipse. Les remous des derniers jours sur les marchés financiers pourraient être un signe avertisseur de sa fragilité, avec la remontée des cours du pétrole, le rebond des taux d’intérêt, le repli du dollar qui entraîne une hausse de l’euro, le ralentissement de la conjoncture américaine et de certains pays du nouveau monde. Autant de signes qui réduiraient, s’ils étaient confirmés, le souffle prometteur de la reprise escomptée. Plus que jamais, le monde est hésitant, ce qui est une raison de plus pour muscler notre économie afin d’être en mesure de faire face aux aléas à venir et ne pas seulement les subir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 10/05/2015 - 20:38
Grand Chambardement
Se pose aussi, de façon plus générale, la question : l'épouvantable hiver de misère qui recouvre depuis des décennies l'Europe de Thatcher-Juncker-Merkel pourra-t-il être vaincu par les résultats de votes démocratiques, ou cela viendra désormais beaucoup plus rapidement, tout simplement par l'effondrement du système en conséquence de ses excès de plus en plus insupportables?
Contrairement à certains commentateurs murés dans leurs certitudes, je m'essaie à considérer et parfois à reconnaître la validité des objections qui me sont présentées.
Le Front National obtient des scores élevés, mais arrivera-t-il un jour à 51 % ?
Le ''grand chambardement'', cela peut plutôt venir de l'explosion de la bulle du ''Quantitative Easing'', d'un défaut de la Grèce sur le remboursement de sa dette et un ''effet domino'', et encore plus inquiétant, d'une Europe envahie par les immigrants.
Alors, oui, mr Cameron a gagné !
Savourez donc chaque seconde de votre victoire, le répit sera probablement de très courte durée !
Ganesha
- 10/05/2015 - 20:36
Zero Hour
Il y a en Angleterre deux millions de travailleurs sous contrat ''zéro hour'', c'est à dire sans aucune garantie du nombre d'heures qu'ils vont travailler : on les appelle ''au coup par coup''.
Combien d'entre eux ont la nationalité britannique, sont ils inscrits sur les listes électorales , et combien ont voté ?
Disons le tout net : dans une démocratie, si les pauvres s'abstiennent, ou pire encore, sont suffisamment stupides pour voter à droite : tant pis pour eux, qu'ils ne viennent pas ensuite se plaindre !
Mr Cameron saura-t-il se montrer lucide et raisonnable : imposer plus de justice sociale dans son pays, ou, emporté par l'ivresse de la victoire, laissera-t-il le fossé des inégalités se creuser de façon encore plus vertigineuse ?
Ganesha
- 10/05/2015 - 20:33
Pyrrhus
Le récent résultat électoral anglais a plongé nos ''Louis XVI et Marie-Antoinette du Capitalisme'' dans un état de ''lévitation extatique'' !
Ils ont immédiatement considéré que cela constituait la preuve absolue et définitive de la justesse de leurss obsessions mortifères !
Il y a pourtant des précédents historiques : dans les temps très anciens, la ''Victoire de Pyrrhus'', puis, il y eut aussi l'entrée de la ''Grande Armée'' de Napoléon dans Moscou.
Et pour compléter par un ''Point Godwin'', citons encore la contre-offensive victorieuse de von Rundstedt dans les Ardennes, qui permis durant l'hiver 1944, aux nazi de croire pendant quelques semaines que ''tout restait possible'' ! Notre attention devrait se porter sur le résultat ''dictatorial'' des indépendantistes écossais : sous d'autres cieux, on y verrait la preuve d'un ''truquage, d'un bourrage des urnes''.
Il faudrait donc étudier le système électoral britannique, qui est manifestement conçu pour exagérer les tendances et favoriser ainsi le bi-partisme. Les médias ne nous ont communiqué que les résultats en sièges et non pas en pourcentage de voix.