En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 5 heures 47 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 6 heures 56 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 7 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 10 heures 30 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 11 heures 27 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 12 heures 49 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 59 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 16 heures 50 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 16 heures 51 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 16 heures 52 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 6 heures 17 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 7 heures 25 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 9 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 10 heures 36 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 12 heures 11 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 13 heures 54 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 14 heures 34 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 16 heures 50 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 16 heures 52 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 16 heures 53 min
© Reuters
© Reuters
Angle de vue

Et un fasciste c’est quoi ? Pas nécessairement un membre du Front national !

Publié le 03 mai 2015
Ne cherchez pas trop : ils sont des milliers et faciles à reconnaître.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ne cherchez pas trop : ils sont des milliers et faciles à reconnaître.

Souvenirs de fac. Devant le resto U de la rue Mabillon un étudiant que j’ai croisé sur les bancs de la Sorbonne m’interpelle. "Et si on allait faire un flipper ?". J’acquiesce avec enthousiasme. "Attends un instant" me dit-il. Il traverse la rue et se dirige vers une fille qui vend un journal de gauche, Rouge peut-être.

Il s’approche d’elle. Sort des pièces de monnaie et lui achète son journal. Puis, en la regardant droit dans les yeux, il y met le feux avec son briquet. La fille fond en larme. Très satisfait il revient. "Mais pourquoi t’as fait ça ?". "C’était élémentaire : dorénavant elle aura toujours peur !". "Imbécile" lui ai-je dit. J’aurais dû le frapper : mais je n’étais pas fasciste.

Depuis je sais ce qu’est un fasciste. Le poing dans la gueule plutôt que l’argumentation. La violence brute à la place de la controverse. La haine comme combustible. Des fascistes comme ça il y en a des dizaines de milliers en France. Mais les journaux habilités à décerner des brevets d’antifascisme ne les reconnaissent pas comme tels.

Celui qui vous frappe car vous ne lui avez pas donné assez vite la clope désirée est un fasciste. Celui qui vous traite d’ "enculé de ta race" parce que vous l’avez "mal regardé" est un fasciste. Celui qui vous piétine au prétexte que vous auriez manqué de respect à un prophète vénéré est un fasciste. Celui qui dit que "toutes les françaises sont des putes" et les traitera, le cas échéant, comme de la bidoche est un fasciste.

Ils sont nombreux. Mais ils ne font pas la une des journaux occupés à traquer les "néo-réacs" et les fachos". Car ce peuple élu par la gauche ne peut en aucune manière être fasciste. Le fait d’appartenir à une population souffrante, opprimée et cible de racisme autorise en effet toutes les lessives purificatrices.

Ils sont là. Ils n’ont ni peur ni honte. Décrétés victimes pour l’éternité ils ont l’arrogante assurance de leur bon droit. On leur a délivré –leurs compagnons de route sont influents- un permis de frapper, d’insulter et battre. Pourquoi s’en priveraient-ils ? Une précision nécessaire l’étudiant cité plus haut était ce qu’il est convenu d’appeler "un français de souche". Pour ses épigones c’est moins sûr…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 04/05/2015 - 14:54
Hélàs
Pourtant, un bon coup de poing dans la gueule, cela ferait surement du bien à certains....

Leucate
- 04/05/2015 - 12:40
Glissement de sens
C'est curieux d'observer les glissements de sens des mots observables dans toutes les langues d'ailleurs au fil du temps.
Au départ, l'adjectif "fasciste" avait le sens très précis de socialiste dissident, le parti socialiste italien ayant été la matrice des faisceaux d'action révolutionnaire, premier nom du parti fasciste. A l'époque de la scission violente des marxistes léninistes dans les partis socialistes en Russie (Kerensky) et ailleurs, (le congrès de Tours en France) les communistes ont traité de fascistes tous les socialistes considérés comme socio-traitres.
Puis le terme s'est appliqué à tous les non-marxistes du moment qu'ils luttent contre le socialisme, Franco, de Gaulle etc et aussi aux communistes dissidents (Tito par exemple).
Comme tout le monde était susceptible d'être fasciste dorénavant, le fasciste est devenu progressivement celui qui vous embête ou qui contre vos idées géniales, un peu comme le fâcheux de Molière dont il devient un synonyme. Il le remplace d'ailleurs car plus moderne.
Enfin dernier glissement, le fasciste est devenu le violent en acte et en paroles.
Braquer une banque ou dépouiller quelqu'un sous la menace d'une arme devient "fasciste".
perceval
- 03/05/2015 - 22:56
M. Rayski
Bien vu, comme d'habitude.
Dans votre longue liste il manque également ceux qui veulent imposer leur vision de la vie et de la société à des êtres qui ne sont pas encore accomplis et qui sont en devenir, les enfants, en transformant l'école en centre de propagande de ce qu'il y a de pire dans le socialisme. ça c'est aussi du vrai fascisme!