En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

02.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

03.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

04.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

05.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

06.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

07.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Menaces pour la course aux vaccins
IBM alerte sur des cyberattaques en série sur la chaîne logistique des vaccins contre la Covid-19
il y a 48 min 14 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Sarkozy coache Darmanin, Macron tance ses ministres; Hidalgo n’a aucune ambition mais un sens du devoir pour la France; Le Point s’inquiète des milliards de l’argent magique du Covid, Marianne des vaccins
il y a 4 heures 55 min
pépites > Santé
Campagnes de tests
L'Assemblée nationale se prononce en faveur du dépistage systématique du Covid-19
il y a 5 heures 27 min
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 7 heures 23 min
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 8 heures 14 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 8 heures 36 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 9 heures 39 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 10 heures 11 min
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 10 heures 35 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 10 heures 45 min
pépites > Media
Déprogrammation
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décide de reporter son entretien à Brut de 24 heures
il y a 4 heures 40 min
pépites > Europe
Grisbi
L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance
il y a 5 heures 9 min
pépites > Politique
Hommage du chef de l’Etat
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures pour lui rendre hommage
il y a 5 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 7 heures 47 min
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 8 heures 28 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 9 heures 2 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 10 heures 7 min
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 10 heures 17 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 10 heures 37 min
décryptage > Politique
VGE

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 10 heures 50 min
Le Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche veut faire de l'emploi une priorité dans les critères d'attribution de logements sociaux.
Le Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche veut faire de l'emploi une priorité dans les critères d'attribution de logements sociaux.
Droite sociale ?

Wauquiez : "Le social en France a trop été construit sur l’aide aux plus démunis, pas assez pour les classes moyennes"

Publié le 28 octobre 2011
Le Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche veut faire de l'emploi une priorité dans les critères d'attribution de logements sociaux. Il répond dans cette interview aux critiques.
Laurent Wauquiez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Wauquiez est un homme politique français, membre de l'UMP. Député de la Haute-Loire, il est également vice-président de l'UMP depuis janvier 2013. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche veut faire de l'emploi une priorité dans les critères d'attribution de logements sociaux. Il répond dans cette interview aux critiques.

Atlantico : Pouvez-vous nous expliquer précisément votre nouvelle proposition en matière d'accès aux logements sociaux ? Pourquoi les réserver "à ceux qui travaillent" ?

Laurent Wauquiez : Notre proposition part d’un constat : selon le Credoc, au cours des 5 dernières années, 500 000 personnes ont dû renoncer à un emploi en raison de difficultés à se loger. Aujourd’hui l’accès à l’emploi ne figure pas du tout dans les critères prioritaires d’attribution d’un logement social, et c’est un vrai problème. La conséquence de cette situation ? Des travailleurs modestes qui se ruinent en frais de transport et d’essence, ou ne peuvent accepter un emploi parce qu’ils ne pourront pas se loger à proximité. C’est particulièrement le cas dans les grandes agglomérations où le logement social est en tension. A Paris par exemple, quelqu’un qui décroche un contrat dans une boulangerie ou une infirmière de l’AP-HP, n’ont aucune chance de trouver un logement. Cette situation n’est pas acceptable.

 

Ne risquez-vous pas ainsi d'appauvrir encore davantage les plus démunis ?

Pas du tout, l’aide qu’on apporte aux plus démunis est légitime. Mais j’ajoute qu’il ne faut pas non plus oublier les travailleurs les plus modestes et que le parc de logements sociaux ne leur est pas suffisamment ouvert actuellement. Pour cette raison, je propose simplement d’ajouter aux critères de priorité les questions liées à l’emploi.

Mais ça ne signifie pas que nous tournons le dos aux plus pauvres. C’est bien pour cela que je souhaite aussi que nous poursuivions l’effort de construction de nouveaux logements sociaux. Chaque année, nous en construisons 110 000, alors que sous Lionel Jospin, c’était 50 000. Et parmi ces nouveaux logements, favorisons l’accès aux salariés. C’est d’ailleurs ce que je fais dans ma ville qui compte 23 % de logements sociaux. Cela favorise la mixité sociale.

 

Ne stigmatisez-vous pas ainsi une partie de la population, en opposant classes populaires et classes moyennes ?

Il ne s’agit pas d’opposer les travailleurs modestes aux chômeurs, mais de dire « n’oublions pas les classes moyennes ». Ma proposition correspond à une conception de fond. On ne fait pas de politique sociale en oubliant les travailleurs modestes. Le social en France ne les prend pas assez en compte et a trop été construit sur l’aide aux plus démunis. Je ne dis pas qu’il faille arrêter de leur venir en aide. C’est pour cela qu’il faut simplement ajouter aux critères de priorité les questions liées à l’emploi : la distance du lieu de travail, le rapprochement de conjoint, qui n’est pas une mince affaire, les modes de gardes pour les enfants aussi. Une infirmière qui vit seule, qui a 2 enfants, des horaires atypiques et gagne 1300 Euros, il faut bien tenir compte de sa situation !

 

Après avoir dénoncé "les dérives de l'assistanat", ne mettez-vous pas trop en avant les devoirs des plus faibles contre ceux des plus aisés ?

Avec la Droite sociale,  nous nous attaquons aussi aux profiteurs d'en haut. Par exemple, nous proposons que toute personne qui vit en France plus de trois mois paie ses impôts en France ou nous demandons la suppression des stock-options (sauf pour les PME et les Start up). Une politique sociale doit d’abord être tournée vers les classes moyennes et les classes moyennes modestes.

 

Pensez-vous qu'une partie de la population pêche réellement par manque de volonté pour travailler? Les Français ne sont-ils pas plutôt victimes de la crise qui les empêche d'accéder au marché du travail?

Il existe des freins à l’emploi dont celui que je viens d’évoquer et qu’il faut lever. Tout doit être fait pour que chacun puisse trouver ou retrouver un travail. La crise complique les choses, c’est juste mais le gouvernement est en action pour répondre aux problèmes qu’elle pose. Cela étant, certains penseurs autorisés nous expliquent que nous entrons dans une civilisation du loisir. C’est une illusion : avant le loisir il y a le travail, ceux qui expliquent autre chose nous mentent. Avant de pouvoir distribuer, il faut produire.

 

En quoi cette proposition s'inscrit-elle dans une volonté de peser sur le programme présidentiel du candidat UMP ?

La Droite sociale rassemble des parlementaires de divers horizons (gaullistes, démocrates-chrétiens, centristes) qui s’impliquent dans la réflexion sur un nouvel équilibre du contrat social basé sur les droits et les devoirs. Cette réflexion a naturellement vocation à irriguer le projet de l’UMP pour la présidentielle. Ces propositions mettent en exergue la place centrale qu’elles doivent retrouver dans le débat et l’action publique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
DEL
- 28/10/2011 - 22:21
Ce qui est "drôle",
C'est qu'un ministre dont le gouvernement a fait énormément pour l'augmentation du chômage vienne nous parler de "travail"!
rue102361
- 28/10/2011 - 14:05
la france des proprietaires
On aurai pas subit du court terme avec une croissance par le crédit, l'enrichissement d'une partie de la population sur une autre, on aurai pas une bulle immobilière prête à péter. Les travailleurs d'hier n'aurai pas eu de problème pour se loger. bye bye chapiteau
Vent d'Ouest
- 28/10/2011 - 14:02
@ Laurent Wauquiez
Comme le dit slavkov, cette idée pleine de bon sens ne sera pas appliquée, et servira aux journalistes de polémique pour meubler les journaux du weekend.
Car dans les faits, quand est ce que de simples travailleurs, voire même de jeunes cadres pourront habiter Paris par exemple? Cette ville est aujourd'hui peuplée soit de millionaires, soit de profiteurs du système, squateurs, immigrés...