En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 9 heures 30 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 10 heures 19 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 11 heures 4 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 12 heures 31 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 12 heures 50 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 16 heures 15 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 16 heures 53 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 17 heures 16 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 17 heures 17 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 17 heures 19 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 9 heures 54 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 10 heures 41 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 11 heures 56 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 12 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 15 heures 56 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 16 heures 42 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 16 heures 59 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 17 heures 17 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 17 heures 18 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 17 heures 19 min
Le Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche veut faire de l'emploi une priorité dans les critères d'attribution de logements sociaux.
Le Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche veut faire de l'emploi une priorité dans les critères d'attribution de logements sociaux.
Droite sociale ?

Wauquiez : "Le social en France a trop été construit sur l’aide aux plus démunis, pas assez pour les classes moyennes"

Publié le 28 octobre 2011
Le Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche veut faire de l'emploi une priorité dans les critères d'attribution de logements sociaux. Il répond dans cette interview aux critiques.
Laurent Wauquiez est un homme politique français, membre de l'UMP. Député de la Haute-Loire, il est également vice-président de l'UMP depuis janvier 2013. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Wauquiez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Wauquiez est un homme politique français, membre de l'UMP. Député de la Haute-Loire, il est également vice-président de l'UMP depuis janvier 2013. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche veut faire de l'emploi une priorité dans les critères d'attribution de logements sociaux. Il répond dans cette interview aux critiques.

Atlantico : Pouvez-vous nous expliquer précisément votre nouvelle proposition en matière d'accès aux logements sociaux ? Pourquoi les réserver "à ceux qui travaillent" ?

Laurent Wauquiez : Notre proposition part d’un constat : selon le Credoc, au cours des 5 dernières années, 500 000 personnes ont dû renoncer à un emploi en raison de difficultés à se loger. Aujourd’hui l’accès à l’emploi ne figure pas du tout dans les critères prioritaires d’attribution d’un logement social, et c’est un vrai problème. La conséquence de cette situation ? Des travailleurs modestes qui se ruinent en frais de transport et d’essence, ou ne peuvent accepter un emploi parce qu’ils ne pourront pas se loger à proximité. C’est particulièrement le cas dans les grandes agglomérations où le logement social est en tension. A Paris par exemple, quelqu’un qui décroche un contrat dans une boulangerie ou une infirmière de l’AP-HP, n’ont aucune chance de trouver un logement. Cette situation n’est pas acceptable.

 

Ne risquez-vous pas ainsi d'appauvrir encore davantage les plus démunis ?

Pas du tout, l’aide qu’on apporte aux plus démunis est légitime. Mais j’ajoute qu’il ne faut pas non plus oublier les travailleurs les plus modestes et que le parc de logements sociaux ne leur est pas suffisamment ouvert actuellement. Pour cette raison, je propose simplement d’ajouter aux critères de priorité les questions liées à l’emploi.

Mais ça ne signifie pas que nous tournons le dos aux plus pauvres. C’est bien pour cela que je souhaite aussi que nous poursuivions l’effort de construction de nouveaux logements sociaux. Chaque année, nous en construisons 110 000, alors que sous Lionel Jospin, c’était 50 000. Et parmi ces nouveaux logements, favorisons l’accès aux salariés. C’est d’ailleurs ce que je fais dans ma ville qui compte 23 % de logements sociaux. Cela favorise la mixité sociale.

 

Ne stigmatisez-vous pas ainsi une partie de la population, en opposant classes populaires et classes moyennes ?

Il ne s’agit pas d’opposer les travailleurs modestes aux chômeurs, mais de dire « n’oublions pas les classes moyennes ». Ma proposition correspond à une conception de fond. On ne fait pas de politique sociale en oubliant les travailleurs modestes. Le social en France ne les prend pas assez en compte et a trop été construit sur l’aide aux plus démunis. Je ne dis pas qu’il faille arrêter de leur venir en aide. C’est pour cela qu’il faut simplement ajouter aux critères de priorité les questions liées à l’emploi : la distance du lieu de travail, le rapprochement de conjoint, qui n’est pas une mince affaire, les modes de gardes pour les enfants aussi. Une infirmière qui vit seule, qui a 2 enfants, des horaires atypiques et gagne 1300 Euros, il faut bien tenir compte de sa situation !

 

Après avoir dénoncé "les dérives de l'assistanat", ne mettez-vous pas trop en avant les devoirs des plus faibles contre ceux des plus aisés ?

Avec la Droite sociale,  nous nous attaquons aussi aux profiteurs d'en haut. Par exemple, nous proposons que toute personne qui vit en France plus de trois mois paie ses impôts en France ou nous demandons la suppression des stock-options (sauf pour les PME et les Start up). Une politique sociale doit d’abord être tournée vers les classes moyennes et les classes moyennes modestes.

 

Pensez-vous qu'une partie de la population pêche réellement par manque de volonté pour travailler? Les Français ne sont-ils pas plutôt victimes de la crise qui les empêche d'accéder au marché du travail?

Il existe des freins à l’emploi dont celui que je viens d’évoquer et qu’il faut lever. Tout doit être fait pour que chacun puisse trouver ou retrouver un travail. La crise complique les choses, c’est juste mais le gouvernement est en action pour répondre aux problèmes qu’elle pose. Cela étant, certains penseurs autorisés nous expliquent que nous entrons dans une civilisation du loisir. C’est une illusion : avant le loisir il y a le travail, ceux qui expliquent autre chose nous mentent. Avant de pouvoir distribuer, il faut produire.

 

En quoi cette proposition s'inscrit-elle dans une volonté de peser sur le programme présidentiel du candidat UMP ?

La Droite sociale rassemble des parlementaires de divers horizons (gaullistes, démocrates-chrétiens, centristes) qui s’impliquent dans la réflexion sur un nouvel équilibre du contrat social basé sur les droits et les devoirs. Cette réflexion a naturellement vocation à irriguer le projet de l’UMP pour la présidentielle. Ces propositions mettent en exergue la place centrale qu’elles doivent retrouver dans le débat et l’action publique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
DEL
- 28/10/2011 - 22:21
Ce qui est "drôle",
C'est qu'un ministre dont le gouvernement a fait énormément pour l'augmentation du chômage vienne nous parler de "travail"!
rue102361
- 28/10/2011 - 14:05
la france des proprietaires
On aurai pas subit du court terme avec une croissance par le crédit, l'enrichissement d'une partie de la population sur une autre, on aurai pas une bulle immobilière prête à péter. Les travailleurs d'hier n'aurai pas eu de problème pour se loger. bye bye chapiteau
Vent d'Ouest
- 28/10/2011 - 14:02
@ Laurent Wauquiez
Comme le dit slavkov, cette idée pleine de bon sens ne sera pas appliquée, et servira aux journalistes de polémique pour meubler les journaux du weekend.
Car dans les faits, quand est ce que de simples travailleurs, voire même de jeunes cadres pourront habiter Paris par exemple? Cette ville est aujourd'hui peuplée soit de millionaires, soit de profiteurs du système, squateurs, immigrés...