En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
Bonnes feuilles
Comment les chats sauvèrent les soldats de la campagne d’Égypte de Napoléon Bonaparte
Publié le 18 avril 2015
De l’Egypte des pharaons à la France de Richelieu, celle de Malraux ou de De Gaulle, en passant par les Cathares et les plus prestigieuses cours royales européennes, les chats hantent l’Histoire ! Ces félins, célèbres ou ignorés, en disent long sur le caractère des acteurs majeurs de notre histoire et rappellent de grands évènements… Extrait de "Les 100 chats qui ont fait l'Histoire", de Dorica Lucaci, publié aux éditions l'Opportun (1/2).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dorica Lucaci
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De l’Egypte des pharaons à la France de Richelieu, celle de Malraux ou de De Gaulle, en passant par les Cathares et les plus prestigieuses cours royales européennes, les chats hantent l’Histoire ! Ces félins, célèbres ou ignorés, en disent long sur le caractère des acteurs majeurs de notre histoire et rappellent de grands évènements… Extrait de "Les 100 chats qui ont fait l'Histoire", de Dorica Lucaci, publié aux éditions l'Opportun (1/2).

Au chevet des pestiférés

 

Pour le général de 28 ans, fasciné par Alexandre le Grand, qu’est Bonaparte en 1797, l’Orient représentait une grande promesse. Avec l’aide de Talleyrand, il réussit à imposer son point de vue au Directoire, envisageant une triple conquête : militaire, politique et scientifique.

 

Mai 1798. Trente-huit mille soldats et cent cinquante savants (ingénieurs, médecins humanistes…) quittèrent ce matin-là Toulon, en passant par Malte, pour débarquer début juillet à Alexandrie.,

Dans la campagne d’Égypte, l’épidémie de peste fut responsable de pertes importantes dans l’armée napoléonienne. Elle freina la progression des troupes vers la Syrie et constitua même la cause de l’arrêt de cette campagne.

Selon la consigne de Bonaparte, le mot peste n’avait pas été pas prononcé pour ne pas créer la panique parmi les soldats et pour laisser de l’espoir à ceux qui en étaient atteints. Ce n’était pas vraiment une sage décision, puisque les soldats ne prenaient pas de précautions suffisantes (allant parfois jusqu’à porter les habits de leurs camarades décédés de la maladie).

Pour remonter le moral de ses troupes, en faisant preuve d’un sang-froid peu habituel, le général se rendit à l’hôpital et parla aux malades (la scène a été immortalisée par la peinture d’Antoine-Jean Gros en 1804, Bonaparte visitant les pestiférés de Jaffa).

Une escouade de chats

Les chats faisaient partie du voyage. On les mit donc à l’épreuve pour arrêter l’invasion des rats dans les campements de l’armée française. Les talents de chasseurs de nos chers félins ne visaient plus – pour une fois – à préserver les récoltes dans les greniers, mais à sauver l’homme des infections. Et, comme d’habitude, ils s’en acquittèrent merveilleusement bien.

Le chat meuble

L’article 528 du Code civil rédigé sous Napoléon (1804) définit juridiquement les animaux comme des « biens meubles » au même titre que les objets inanimés. Si le Code pénal reconnaissait implicitement (en punissant les actes de cruauté commis contre eux) le caractère sensible de nos amis les bêtes, ce n’est que récemment, le 16 avril 2014, qu’un amendement a été proposé afin de changer le statut législatif des animaux.

Extrait de "Les 100 chats qui ont fait l'Histoire", de Dorica Lucaci, publié aux éditions l'Opportun, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Un bilan dont il “n’y a pas à rougir” : radioscopie des performances économiques de la France depuis l’élection d’Emmanuel Macron
07.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires