En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

02.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

03.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

04.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

05.

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

06.

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

07.

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

06.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 3 heures 35 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 4 heures 54 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 5 heures 26 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 6 heures 9 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 6 heures 56 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 8 heures 32 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 8 heures 57 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 9 heures 23 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 10 heures 10 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 11 heures 14 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 3 heures 47 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 5 heures 2 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 5 heures 40 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 6 heures 39 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 59 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 8 heures 48 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 9 heures 45 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 10 heures 49 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 1 jour 1 heure
© Flickr
Dormir dans des draps frais. C'est la réponse qui arrive en tête d'un sondage sur ce qui rend heureux.
© Flickr
Dormir dans des draps frais. C'est la réponse qui arrive en tête d'un sondage sur ce qui rend heureux.
Petits riens

Et si le secret du bonheur était beaucoup plus simple que vous le croyez

Publié le 19 avril 2015
Dormir dans des draps frais. C'est la réponse qui arrive en tête d'un sondage sur ce qui rend heureux. S'il en faut peu pour être heureux, il semblerait que ces petits riens se fassent rare.
Ilona Boniwell
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ilona Boniwell est spécialisée en psychologie positive. Elle enseigne à l'Ecole Centrale Paris ainsi qu'à HEC. Elle est notamment l'auteur de Introduction à la Psychologie positive (Payot, 2012) ou encore The Oxford Handbook of Happiness ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dormir dans des draps frais. C'est la réponse qui arrive en tête d'un sondage sur ce qui rend heureux. S'il en faut peu pour être heureux, il semblerait que ces petits riens se fassent rare.

Atlantico : Selon un classement réalisé par la British United Provident Association sur ce qui nous fait nous sentir bien, dormir dans des draps frais arrive en 1ère position. Qu'est-ce que cela dit de la notion de bien-être dans notre société ?

Ilona Boniwell : Cette étude prend la notion de bonheur au sens de "plaisir". C'est ce que l'on appelle le bonheur hédonique. Parallèlement à ce bonheur hédonique, on trouve un bonheur eudonique, c'est-à-dire un  bonheur associé à la notion de défis, à la façon dont on se dépasse. Ce classement fait référence à des petits plaisirs simples qui ne coûtent rien. C'est une forme de bonheur quotidien très importante. Néanmoins, en quinzième position du classement, on trouve le développement personnel qui relève davantage du bonheur eudonique. 

On se rend compte que le vrai bonheur ne coûte pas grand-chose. Si on veut se sentir bien de façon  hédonique, on apprécie simplement le moment, on fait un geste pour quelqu'un. Il faut prendre du temps pour soi. Cela ne veut pas nécessairement dire que l'on est davantage porté sur l'hédonique. La question du classement était en quelque sorte biaisée car elle portait sur ce qui fait plaisir aux gens. A contrario, le stress, l'angoisse, le manque de temps, la peur de l'insécurité, la dépression pour certaines personnes peuvent les empêcher de se sentir bien.

La notion de bonheur a-t-elle évolué à travers le temps ? 

Aujourd'hui le bonheur est devenu beaucoup plus complexe. Le bonheur c'est une multitude de choses. Le bonheur hédonique est beaucoup axé sur les émotions mais le bonheur eudonique est cognitif. 

La question de l'eudonique est de savoir si l'on parvient à atteindre des objectifs, c'est la question du sens, notamment du sens dans son travail. La question du sens dans le travail a été soulevée il y a 10 ans de cela par la recherche mais dans les consciences publiques, cette notion n'est pas encore tout à fait installée. Pour les consciences françaises, c'est d'ailleurs assez nouveaux.

De nouveaux travaux ont également été réalisés sur l'attention notamment par l'économiste Paul Dolan. Il explique pourquoi on est heureux au début de son mariage et les raisons pour lesquelles on se lasse au bout de deux ans. Au début, on est heureux parce que l'on consacre beaucoup d'attention à son partenaire. Puis on s'habitue et on ne se concentre plus sur les mêmes choses. Et quand on ne se concentre plus sur une chose cette dernière ne peut plus faire notre bonheur.  

Dans le niveau de bonheur eudonique, il y également un rôle joué par notre niveau d'implication. Le fait de s'impliquer procure également du bonheur. Et pour avoir plus de bonheur eudonique, il fait augmenter les challenges et non pas les diminuer.

Toujours selon le même classement, les personnes de plus de 50 ans sont plus nombreuses à ressentir des moments de bien-être au quotidien. Le bonheur a-t-il un âge ?

Je dirais que oui car cet élément se retrouve dans toutes les études. Les moments de vie où nous sommes les plus heureux sont l'enfance et après 45 ans. Cela car on apprécie davantage les petites choses et on en attend moins de notre vie. A 50 ans on comprend qu'un travail ne changera pas grand-chose, qu'il faut apprécier les petites choses, le soleil, sa famille. On prend conscience que si l'on ne prend pas le temps maintenant, un jour ce ne sera plus possible.

On ressent davantage les émotions positives et avec une certaine sérénité. Mais certaines personne sont et restent plus eudoniques et  préfèrent donc les activités eudoniques comme les travaux scientifiques difficiles à comprendre. Les eudoniques sont plus ouverts à différentes activités mais ils peuvent parfois avoir tendance à oublier d'apprécier les choses.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires