En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Capture
Les images à l'intérieur de la centrale
Apocalypse nucléaire
Fukushima "inside" : les images inédites de la centrale où règne une radioactivité qui tuerait un homme en moins d'une heure
Publié le 14 avril 2015
Un robot a été envoyé pour filmer l'intérieur de la centrale dans des conditions telles qu'il a finalement cessé de répondre. Effrayant.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un robot a été envoyé pour filmer l'intérieur de la centrale dans des conditions telles qu'il a finalement cessé de répondre. Effrayant.

L'enfer sur Terre existe et il s'appelle Fukushima. Située sur la côte est du Japon, la centrale nucléaire a été frappée de plein fouet par le violent tsunami de 2011, qui a provoqué la mort de 18.000 personnes. Quatre ans après, la situation à l'intérieur de la zone de confinement est toujours cataclysmique.

Tokyo Electric Power (Tepco), qui exploitait le lieu, a envoyé le weekend dernier un petit robot, bardé de capteurs et d'une caméra pour inspecter là où les hommes n'osent pas aller. Et à raison, car le pauvre engin n'a tenu que 3 heures dans cette environnement pollué par la radiation, au lieu des 10 heures prévues par Tepco. Avant de rendre l'âme, le robot a pu déterminer le taux de radiation du lieu, évalué à 9.7 sieverts en moyenne par heure.

Chaque année, un Français reçoit environ 2,4 millisieverts. Il faut multipliez ce chiffre par 4000 pour avoir une idée de ce que recevrait l'organisme en une simple heure, s'il venait à entrer au cœur de la zone interdite. La dose serait fatale même avec des soins prodigués. Les images récupérées par le robot montrent d'ailleurs en temps réel le niveau de radiation reçu (en bas à droite de l'image) avec même des pointes à 25 sieverts par heure.

Les images à l'intérieur de la centrale



Si le robot, en forme de serpent, a dû être abandonné, un autre devrait rapidement prendre sa place. Il s'agit de déterminer où le combustible fondu a pu couler et quels sont les taux de radiations notamment dans les eaux environnantes. Les Japonais tablent sur une période de trente, au moins, pour démantelé la centrale. Sauf que le prochain robot est déjà victime d'une malfaçon, reportant donc la prochaine enquête. Désormais, la zone large a été délaissée, notamment par les agriculteurs dont la terre et l'eau sont polluées.

L'accident de Fukushima, classé au niveau 7 (soit le plus important) est l'évènement nucléaire le plus grave depuis l'explosion de Tchernobyl, en 1986. 29 ans après, le réacteur numéro 4 de l'ancienne centrale nucléaire ukrainienne est toujours confiné dans un tout nouveau sarcophage d'acier, destiné à durer un siècle. Si les taux de radiation ont largement baissé dans la zone, laissée précipitamment à l'abandon, la proximité du réacteur est encore trop dangereuse puisque 95% du combustible est encore présent. 


L'intérieur du sarcophage de Tchernobyl

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
03.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Pourquoi l’envolée des cours de l’or en dit beaucoup plus sur le défaut de culture économique des marchés que sur l’état de l’économie mondiale
06.
Quand les tabloïds britanniques s’inquiètent de voir Paris livrée aux bandes pendant la fête de la musique : fantasme de no-go zones ou début de réalité ?
07.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
01.
En Bout de course
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires