En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
light > Media
Disparition
Mort du journaliste Pierre Bénichou à l'âge de 82 ans
il y a 22 min 43 sec
décryptage > Santé
Résultats prometteurs

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

il y a 1 heure 54 min
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 3 heures 47 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 4 heures 29 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 5 heures 7 sec
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 6 heures 32 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 18 heures 26 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 1 jour 12 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 1 jour 1 heure
pépites > Politique
"Souveraineté nationale et européenne"
Coronavirus : Emmanuel Macron annonce la production de millions de masques et promet une "indépendance pleine et entière" de la France
il y a 55 min 57 sec
pépite vidéo > Politique
Combattre le virus
Hongrie : Viktor Orbán obtient les pleins pouvoirs pour lutter plus efficacement contre le Covid-19
il y a 2 heures 11 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 4 heures 16 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 5 heures 17 min
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 6 heures 44 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 23 heures 29 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 1 jour 25 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
L'inattendu

Alain Juppé devant Marine Le Pen chez les ouvriers : un cas d’école de la différence entre popularité et vote réel

Publié le 02 avril 2015
L'ancien Premier ministre domine le baromètre Ipsos pour le Point avec 47% d'opinions favorables. Un chiffre surprenant d'autant que l'ex-favorite du monde ouvrier était Marine Le Pen. Le signe que les lignes sont en peut-être en train de changer sur ce que l'on appelle, parfois un peu abusivement, le "vote populaire".
Jean-Philippe Moinet, ancien Président de l’Observatoire de l’extrémisme, est chroniqueur, directeur de la Revue Civique.  Son compte Twitter : @JP_Moinet.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Philippe Moinet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Philippe Moinet, ancien Président de l’Observatoire de l’extrémisme, est chroniqueur, directeur de la Revue Civique.  Son compte Twitter : @JP_Moinet.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien Premier ministre domine le baromètre Ipsos pour le Point avec 47% d'opinions favorables. Un chiffre surprenant d'autant que l'ex-favorite du monde ouvrier était Marine Le Pen. Le signe que les lignes sont en peut-être en train de changer sur ce que l'on appelle, parfois un peu abusivement, le "vote populaire".

Atlantico : Selon le baromètre Ipsos pour Le Point (voir ici), Alain Juppé est l'homme politique qui recueille le plus d'opinion favorable auprès des ouvriers, dépassant Marine Le Pen. Comment l'ancien Premier ministre, très éloigné lui-même du monde ouvrier et ne s'affichant pas comme son défenseur, a-t-il pu construire sa popularité dans cette partie de la population ?

Jean-Philippe Moine : La popularité ne s’arrête pas aux portes des classes sociales. Et la popularité d’Alain Juppé, particulièrement élevée dans l’opinion publique en général, ne fait pas exception en ce qui concerne les ouvriers. Il ne s’affiche peut-être pas comme défenseur du monde ouvrier mais il n’a jamais affiché le contraire non plus. En tout cas, c’est une bonne nouvelle que la dirigeante du parti d’extrême droite soit ainsi détrônée ! Personne n’a le monopole du peuple. Cela montre aussi que les ouvriers – comme les étudiants, les professions libérales ou les retraités – se prononcent d’abord en tant que citoyens et non comme membre d’une catégorie socioprofessionnelle et refusent de plus en plus le communautarisme social. L’indépendance des jugements politiques vis-à-vis des conditions sociales est l’une des caractéristiques des démocraties modernes. Il faut ajouter que le discours d’apaisement et de rassemblement d’Alain Juppé, sa référence gaulliste, a des effets bien au-delà des clivages habituels, qu’ils soient partisans, culturels ou sociaux.

Concrètement, que propose, au niveau de l'idéologie, en attendant son programme, l'ancien Premier ministre qui avait mis une partie des ouvriers dans la rue en 1995 ? 

Rétrospectivement, l’épisode de 1995 n’est pas considéré à la défaveur d’Alain Juppé, au contraire :  sa volonté de réforme des comptes publics avait pour le tort… d’avoir raison trop tôt. Tout le monde, ouvriers compris, voit bien aujourd’hui, 20 ans après, que les déficits publics plombent notre économie et que les comptes sociaux doivent retrouver l’équilibre pour perdurer. Le projet d’Alain Juppé n’est pas encore défini avec précision, il le présentera aux citoyens dans un an, à l’approche des primaires ouvertes qui permettront aux sympathisants de la droite et du centre de choisir celui qui leur paraît le plus compétent et le plus légitime pour porter le projet d’alternance républicaine à l’élection présidentielle. Mais le positionnement d’Alain Juppé, c’est à la fois la promotion de l’économie de marché, la dynamisation des entreprises dans un développement durable et, par un esprit de réforme organisée sur 5 ans, la préservation du modèle social français. Il y a aussi le sentiment, qui est présent aussi chez les ouvriers, qu’avec Alain Juppé, il n’y aura ni agitation, ni fluctuation, ni flou dans les décisions, mais une certaine rectitude, sans démagogie. Il a déjà dit, et n’a pas besoin d’insister, c’est un peu sa marque de fabrique, qu’il ne sera pas l’homme des contorsions. C’est peut-être cela qui plaît.

Les deux premières personnalités favorites des ouvriers sont donc Alain Juppé et Marine Le Pen. Se dirige-t-on dans les classes populaires vers un clivage "raisonnable" contre "non raisonnable" centré sur ces deux personnalités ? 

L’enjeu est et sera en 2017 de savoir si les classes populaires se laisseront entraîner par les démagogies, la recherche de boucs émissaires – l’Europe, les immigrés, la classe politique, les "élites", bref les autres… – si elles se laisseront bercer d’illusions par des démagogues selon lesquels les lendemains chanteront toujours sans effort, ou si la France sera en situation de maturité démocratique pour regarder l’Europe, le monde et l’avenir avec confiance, quitte à consentir à quelques efforts collectifs bien organisés et dosés. Ce n’est pas une simple opposition entre option "raisonnable" et option "non raisonnable" : vue les difficultés dans lesquelles se trouvent le pays à force d’avoir reporté les décisions, c’est une question de vérité qui va être posée. Les classes populaires verront où se trouve l’intérêt du pays, entre le spectre passéiste du repli nationalisme et xénophobe et l’ouverture raisonnée vers un avenir où l’économique et le social ne peuvent se concevoir l’un sans l’autre, où la France et l’Europe ne peuvent vivre qu’ensemble.

Le baromètre ne mesure que la popularité. Mais que peut-il en être dans les intentions de vote ? Alain Juppé est-il vraiment "désiré" ou seulement "respecté" selon vous ?

Etre "respecté" est une vertu devenue rare, donc très importante, aujourd’hui en politique ! Et je pense, compte tenu de l’ampleur des défiances qui touchent toute la classe politique, qu’inspirer le respect, par une hauteur de vue, par une certaine distance aussi, sera un atout majeur dans la prochaine compétition présidentielle. Bien sûr, il est difficile, impossible même, de prédire les circonstances dans lesquelles, dans deux ans, se situera l’élection présidentielle. Mais toutes choses égales par ailleurs, on peut dire que le respect, avec la compétence, pourra être désiré.

Qu'est-ce que la montée d'Alain Juppé, plutôt qu'un autre, indique de l'image actuelle qu'à Marine Le Pen chez les ouvriers, elle qui selon le baromète n'est plus "que" seconde ?

Cette montée d’Alain Juppé montre que l’intransigeance dans l’affirmation des convictions est non seulement honorable sur le plan des valeurs mais payante du point de vue de l’efficacité politique. Vis-à-vis de l’extrême droite, les atermoiements, les rapprochements ou les imitations sont des attitudes ou des calculs perdants. On peut critiquer Alain Juppé sur différents points mais personne ne peut nier que sa ligne de combativité contre le parti d’extrême droite a été constante et sans faiblesse. Cette ligne n’est pas une posture. Elle touche à l’essentiel de la politique. Que l’image de Marine Le Pen soit ainsi ternie chez les ouvriers montre peut-être qu’au-delà des élections intermédiaires, qui facilitent les votes de protestation sans risque, le discours lepéniste commence à s’user. Et qu’un discours de vérité et de rassemblement a toutes les chances d’être populaire.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 03/04/2015 - 00:26
Les ouvriers d'où? Du centre de Bordeaux?...
Quel article et sondages dérisoires! J'ai bien peur pour Moinet que son article fasse plus de mal à Juppé que çe qu'il n'espérait...pas un cadeau!
jurgio
- 02/04/2015 - 15:42
Juppé serait-il
la dernière branche où l'ouvrier puisse s'accrocher au bord du gouffre ouvert du socialo-communisme ?
Mandataire
- 02/04/2015 - 13:13
JUPPÉ suite…
… ses déclarations de ne briguer que le Mandat de Maire!? __ son ambition exclusivement pour lui-même… et non le Pays ! __ Encore un "responsable mais pas coupable", et encore moins redevable de ses actes. __ Nous Citoyens, limitons les Mandats pour que la Politique soit au Service du Bien commun et non un Métier. Destituons les condamnés de leur/s Mandat/s.