En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

07.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 44 min 37 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 1 heure 8 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 1 heure 34 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 3 heures 3 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 4 heures 14 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 6 heures 5 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 7 heures 28 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 8 heures 42 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 9 heures 40 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 58 min 3 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 1 heure 22 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 2 heures 32 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 3 heures 42 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 4 heures 58 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 6 heures 45 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 9 heures 26 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 9 heures 57 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 10 heures 57 min
© Reuters
Le nucléaire iranien au coeur des accords
© Reuters
Le nucléaire iranien au coeur des accords
Faux espoirs

Pourquoi l’accord sur le nucléaire iranien n’aura probablement pas les vertus qu’imagine l’Occident

Publié le 28 mars 2015
Un accord avec l'Iran sur la question nucléaire est, en principe, imminent.Outre les avantages stratégiques, il devrait apporter une certaine normalisation de la position iranienne au plan international. Mais le cercle vertueux est plus difficile à atteindre que ce que la théorie laisse entrevoir.
Thierry Coville est chercheur à l’IRIS, spécialiste de l’Iran. Il est professeur à Novancia où il enseigne la macroéconomie, l’économie internationale et le risque-pays. Docteur en sciences économiques, il effectue depuis près de 20 ans des recherches...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Coville
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Coville est chercheur à l’IRIS, spécialiste de l’Iran. Il est professeur à Novancia où il enseigne la macroéconomie, l’économie internationale et le risque-pays. Docteur en sciences économiques, il effectue depuis près de 20 ans des recherches...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un accord avec l'Iran sur la question nucléaire est, en principe, imminent.Outre les avantages stratégiques, il devrait apporter une certaine normalisation de la position iranienne au plan international. Mais le cercle vertueux est plus difficile à atteindre que ce que la théorie laisse entrevoir.

Atlantico : A l'approche des négociations sur le nucléaire iranien à Lausanne, les crispations sont de plus exacerbées entre les opposant à tout accord, et ceux qui le soutiennent. Beaucoup de personnes estiment que la levée des sanctions s'accompagnera forcément d'améliorations démocratiques. Pourquoi faut-il être prudent à ce sujet ?

Thierry Coville : Le paysage politique iranien se divise entre conservateurs radicaux, conservateurs modérés, dont fait partie le président Rohani, et les réformateurs. Rohani a été élu sur la promesse d'aboutir à un accord et une levée des sanctions, d'évoluer sur les libertés, d'ouvrir le système politique iranien et d'améliorer la situation économique. Si un accord est signé sur le nucléaire, on peut supposer que cela lui donnera plus de capital politique pour engager des réformes économiques et sociétales. Ceci dit, ses adversaires ne vont pas lâcher prise pour autant. Un conservateur modéré qui tenait des propos très durs contre la branche dure du régime a été agressé il y a quelques jours. En outre, c'est un dirigeant très radical qui été élu président de l'Assemblée des experts, chargée de désigner le nouveau Guide qui succèdera à Ali Khameney dont on dit qu'il est très malade. Les radicaux contrôlent encore la justice, les pasdarans sont très proches d'eux… Dans ces conditions, Rohani n'a pas les coudées franches. En l'absence de réussite des négociations, les radicaux auraient pu en profiter pour enfoncer définitivement les modérés, en clamant qu'il est inutile de chercher à traiter avec les Occidentaux. Comment c'est l'inverse qui se profile, la grande question est de savoir ce qu'il va pouvoir faire de ce succès pour satisfaire les attentes de la société.

Lire aussi pour un avis différent : Iran : la raideur contre-productive du Quai d’Orsay en matière de non-prolifération 

Ali Khameney garde tout de même le dernier mot…

Effectivement. Il a favorisé les négociations, mais il n'en reste pas moins conservateur, de la branche des plus durs. Et il va tirer lui aussi un crédit du succès des négociations. Il jouera un rôle important par la suite, car nous verrons s'il décide ou non d'appuyer Rohani dans l'ouverture du système économique et politique. Des bémols s'imposent, car le Guide n'est pas connu pour être partisan d'une ouverture politique du régime.

Si le pays se développe, ce sera autant de moyens en plus pour aider le régime à assurer le maintien de ses structures, non ?

Beaucoup de forces conservatrices iraniennes sont liées à des activités économiques rentières basée sur un monopole. Le secteur privé iranien attend de Rohani une libéralisation de l'économie, et qu'il arrête de soutenir les rentiers, car leur concurrence est considérés comme injuste. Les dirigeants des pasdarans font partie de ces rentiers, certains estiment qu'ils peuvent profiter de l'ouverture économique, mais ça reste un élément de blocage qu'il faudra dépasser.

Quels risques les Occidentaux prendraient-ils à considérer les Iraniens comme de nouveaux alliés dans la région ?

Il serait stupide de penser que les Iraniens vont devenir les nouveaux gendarmes des occidentaux au Moyen-Orient comme du temps du Shah. Ce serait méconnaître l'histoire du pays : ce qui tient le régime, c'est justement le nationalisme iranien, avec une forte dimension religieuse. A chaque fois ils procèderont à une estimation de leurs intérêts. La normalisation des relations avec les Etats-Unis n'est pas envisagée comme la naissance d'une pseudo amitié, mais comme une manière de servir leurs ambitions régionales. Dois-je rappeler que les pasdarans sont contre les négociations avec les Etats-Unis ?

Qu'est-ce que cette normalisation des relations laisse entrevoir pour l'équilibre des puissances au Moyen-Orient ?

Israël et les puissances sunnites sont très inquiets. C'est compréhensible dans la mesure où la reprise du dialogue avec les Etats-Unis était encore inenvisageable il y a encore cinq ans. Mais ces inquiétudes n'ont pas à entrer dans les schémas de pensée des Occidentaux? La pire des choses serait de continuer de pousser l'Iran à adopter l'attitude du "bad boy" de la région, exclu du jeu et de toute négociation. Dans le cas de la Syrie, les diplomates français estimaient que l'on ne pouvait pas faire confiance à l'Iran. On a vu ce que ça a donné, rien n'a changé en Syrie, les Iraniens ont tout fait pour contrecarrer les politiques occidentales. Mais aujourd'hui, si les intérêts des Iraniens concordent avec ceux des occidentaux, alors ces derniers ont intérêt à les avoir avec eux. Beaucoup de crises dans la région peuvent être stabilisées.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

07.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 29/03/2015 - 14:24
Le nombre d' ayatollahs...
....radicaux , prétendants , à la sucession du Guide de la Revolution , ajouté au poids préponderant des Pasdarans dans la quasi-totalité des secteurs d' activité constituent des resistances lourdes , pour les deux années à venir . Iran at the crossroad .