En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

04.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

05.

Fraude massive à la TVA dans le e-commerce : pourquoi il est urgent de simplifier notre système fiscal

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

07.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

06.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

ça vient d'être publié
pépites > Religion
Solidarité et soutien
Attaque contre la mosquée de Bayonne : SOS Racisme lance un appel de soutien pour une marche solidaire ce dimanche 15 décembre
il y a 3 heures 2 min
pépites > Media
Justice
Discours de la Convention de la droite diffusé sur LCI : Eric Zemmour sera jugé à la fin du mois de janvier
il y a 4 heures 39 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 9 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 21 min
light > Culture
Principe de précaution pour Disney
Le prochain opus de la saga Star Wars présenterait des risques d’épilepsie
il y a 8 heures 50 min
pépites > Politique
Crise
Levallois-Perret : Sylvie Ramond, adjointe de Patrick Balkany, démissionne de la majorité municipale
il y a 10 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Soyez gentils" de George Saunders : un discours à contre-courant bien réconfortant

il y a 12 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rouge impératrice" de Léonora Miano : au XXIIème siècle, une Afrique pacifiée et prospère accueille des “Sinistrés”, descendants des colons européens

il y a 12 heures 47 min
pépite vidéo > International
Images impressionnantes
Nouvelle-Zélande : lourd bilan après l'éruption du volcan de White Island
il y a 14 heures 2 min
décryptage > International
CCG

Sables mouvants dans le Golfe : le dernier sursaut du Roi Salmane pour la paix

il y a 15 heures 36 min
décryptage > Environnement
Convergences

Retraites : l’heure de la divagation des luttes a sonné

il y a 16 heures 19 min
pépites > Politique
Sondages
Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani
il y a 3 heures 52 min
pépites > Sport
Drapeau neutre
Exclusion de la Russie des compétitions sportives : Vladimir Poutine dénonce une décision politique
il y a 5 heures 28 min
pépites > Social
Mobilisation en baisse
Retraites : 339.000 personnes ont défilé dans toute la France en ce mardi 10 décembre, 885.000 selon les syndicats
il y a 8 heures 15 min
pépites > Politique
Grand oral
Edouard Philippe prévient qu'il n'y aura "pas d'annonces magiques" sur la réforme des retraites
il y a 9 heures 29 min
pépite vidéo > France
Heures de pointe
Grève SNCF - RATP : les images des quais bondés et de la tension entre les usagers à Gare du Nord notamment
il y a 11 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous pour un moment" de Arne Lygre : une vingtaine de personnages se croisent dans six séquences enchaînées dans lesquelles les acteurs inversent les rôles qu’ils jouent

il y a 12 heures 33 min
light > France
Réseaux sociaux
L'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris a été l'événement le plus commenté de l'année sur Twitter
il y a 13 heures 8 min
pépites > Social
Syndicats vs gouvernement
"Mardi noir" à la veille de la présentation du projet de réformes des retraites
il y a 14 heures 44 min
décryptage > Social
Sauver les retraites, oui. Mais lesquelles…?

Mais qui croit encore que la France dispose du meilleur système de retraites au monde ?

il y a 15 heures 57 min
décryptage > Science
Parker Solar Probe

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

il y a 17 heures 10 min
© Reuters
Manuel Valls s'est très impliqué dans la campagne
© Reuters
Manuel Valls s'est très impliqué dans la campagne
L’homme qui agitait le chiffon rouge

Pourquoi Manuel Valls a peu de chances de récolter les bénéfices qu’il espérait de sa campagne électorale guerrière

Publié le 28 mars 2015
Le Premier ministre s'est investi personnellement dans la campagne des départementales qui va s'achever par une défaite prévisible. Son positionnement tranché va peut-être faire évoluer la perception de l’opinion à son égard, en faisant bouger les lignes entre une droite qui l'appréciait (un peu) et une partie de la gauche qui se méfie toujours de lui.
Ancien élève de l'Ecole normale supérieure et du MIT, Vincent Pons est professeur d'économie à Harvard et co-fondateur de la société Liegey Muller Pons, spécialisée en stratégie électorale. Twitter : @VinPons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent Pons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancien élève de l'Ecole normale supérieure et du MIT, Vincent Pons est professeur d'économie à Harvard et co-fondateur de la société Liegey Muller Pons, spécialisée en stratégie électorale. Twitter : @VinPons
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Premier ministre s'est investi personnellement dans la campagne des départementales qui va s'achever par une défaite prévisible. Son positionnement tranché va peut-être faire évoluer la perception de l’opinion à son égard, en faisant bouger les lignes entre une droite qui l'appréciait (un peu) et une partie de la gauche qui se méfie toujours de lui.

Atlantico : Comment analyser la stratégie de Manuel Valls lors de ces éléctions départementales, où il s'est beaucoup impliqué personnellement malgré les perspectives sombres, et où il s'est montré très offensif face à la droite et au FN ? 

Vincent Pons : La première question en terme de stratégie et la nationalisation ou la localisation d’un scrutin de ce type. En général, quand on est le parti au pouvoir on a plutôt intérêt à localiser le vote, quand on est dans l’opposition, on préfèrera le nationaliser. Donc, on pouvait s’attendre à ce que les responsables de la gauche soient plus discrets pour plutôt s’appuyer sur les réalisations des conseils régionaux et ne sanctionnent pas la politique du gouvernement. La stratégie de Manuel Valls semble donc assez étonnante, le risque de vote sanction étant très important.

Il y a une deuxième approche qui est elle basée sur "l’intensité" de l’élection, c’est-à-dire le niveau de participation, mais plus largement d’intérêt pour le scrutin. Et plus il y a d’abstention, plus le parti au pouvoir en souffre car c’est lui qui a le plus de mal à mobiliser son électorat. C’était d’ailleurs cela le but de Manuel Valls : faire des interventions fortes contre le FN pour pousser ses partisans à aller voter, même ceux qui ne comprenaient pas vraiment l’intérêt de ces départementales.

Il y a ces deux dimensions : pour la première c’est un vrai risque pour Manuel Valls, mais pour la deuxième, on a vu un taux de participation en hausse de 6 points supérieur à 2011. C’est une des premières fois où l’abstention pour ce type de scrutin diminue fortement au lieu de continuer à augmenter.

Mais comment Manuel Valls va-t-il essayer d'apparaître malgré tout comme un "gagnant" face à la débâcle annoncée (et déjà commencé lors du premier tour) ?

Je pense que l’on va voir dimanche une gauche défaite certes, mais avec une ampleur inférieur à ce que l’on imaginait. Manuel Valls mettra surtout en avant le fait que le Front national est loin d’être le premier parti de France comme cela avait été annoncé. Il fera donc paradoxalement de la victoire finale de l’UMP une victoire personnelle en insistant sur le fait que ce sera en partie grâce à lui qu’un parti "républicain" arrive finalement en tête le 29 mars.  

Le positionnement offensif face à la droite ne va-t-il pas faire perdre à Manuel Valls la sympathie relative qu'une partie des sympathisants de l'opposition pouvait éprouver pour le Premier ministre ?

Ce n’est pas certain. Une partie des électeurs de droite ne peut pas de résoudre à l’idée d’un quelconque rapprochement avec le Front national. Il s’agit évidemment de la partie la plus "centriste" de la droite, qui s’oppose à ceux qui ne sont pas contre la possibilité d’une alliance avec le FN. Et Manuel Valls a quand même plus de sympathie à droite chez la partie de l’électorat de tendance "centriste". En ce sens, il n’a pas beaucoup perdu auprès de cette frange parfois proche son positionnement le crédit qu’elle pouvait lui apporter.   

Et à sa gauche ? Peut-il redorer son blason en passant pour le héraut de la lutte contre l'extrême droite ?

Il y a évidemment eu dans sa stratégie la volonté d’envoyer un signal fort aux militants les plus à gauche pour s’afficher comme le porte-flambeau de la lutte contre le FN qui génère de la sympathie. Après, ce n’est pas perçu comme un revirement non plus, et cette posture est assez facile à occuper pour Manuel Valls. Etre contre FN n’est pas un exploit pour un élu PS… Après, cela n’aura pas que des effets bénéfiques pour Manuel Valls sur la gauche : certains militants de gauche lui reprocheront certainement le score final du FN qu’ils rapprocheront de la banalisation des idées de ce parti, certes par la droite, mais aussi par certains éléments de gauche comme Manuel Valls.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

04.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

05.

Fraude massive à la TVA dans le e-commerce : pourquoi il est urgent de simplifier notre système fiscal

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

07.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

06.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 29/03/2015 - 09:50
Hollande l'a-t-il déclaré son Roquet Pitbull "Epagneul" !!!!
Une nouvelle race qui veut gouverner dit Caudillo
jurgio
- 28/03/2015 - 19:02
L'essentiel pour la Gauche
c'est une fois au gouvernement s'amuser avec les boutons.
Deudeuche
- 28/03/2015 - 15:00
ils s'en fout du chômage qui peut attendre
Super Bobo, super bobo in action