En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

07.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 1 min 3 sec
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 33 min 55 sec
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 1 heure 27 min
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 2 heures 1 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 18 heures 45 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 19 heures 41 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 20 heures 57 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 21 heures 15 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 22 heures 3 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 22 heures 52 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 16 min 42 sec
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 1 heure 49 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 13 heures 42 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 19 heures 29 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 20 heures 19 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 21 heures 3 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 21 heures 32 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 22 heures 23 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 22 heures 57 min
© Capture
© Capture
S’il n’y avait que ça

L’arbre Gallet qui cachait la forêt de la gabegie de l’audiovisuel public

Publié le 27 mars 2015
Baisse du financement public, effondrement du marché publicitaire, concurrence du numérique, l'audiovisuel public français apparaît en difficulté. Si l'affaire des dépenses de Mathieu Gallet, PDG de Radio France, a mis un coup de projecteur sur la Maison ronde, le fonctionnement de France Télévisions et le rôle de l'Etat pourraient aussi être pointés du doigt.
Francis Guthleben est un journaliste d'investigation. Il est auteur, écrivain, réalisateur. Il a publié Scandales à France Télévisions aux éditions JC Gausewitch. Il vient également de publier Enceint ! Journal d'un futur père. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Guthleben
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Guthleben est un journaliste d'investigation. Il est auteur, écrivain, réalisateur. Il a publié Scandales à France Télévisions aux éditions JC Gausewitch. Il vient également de publier Enceint ! Journal d'un futur père. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Baisse du financement public, effondrement du marché publicitaire, concurrence du numérique, l'audiovisuel public français apparaît en difficulté. Si l'affaire des dépenses de Mathieu Gallet, PDG de Radio France, a mis un coup de projecteur sur la Maison ronde, le fonctionnement de France Télévisions et le rôle de l'Etat pourraient aussi être pointés du doigt.

Atlantico : La grève qui s'éternise à Radio France n'a pas été décidée en réaction aux révélations du "Canard enchaîné" sur le montant des travaux de rénovation du bureau de Mathieu Gallet. Le préavis avait été déposé avant cet épisode. L'affaire Gallet pourrait-elle finir par éclipser les origines bien plus lointaines des difficultés financières de Radio France ?

Francis Guthleben : Le point de départ de la crise est l’annonce par Mathieu Gallet du trou budgétaire de plus de 50 millions d’euros à l’horizon 2017. Il a proposé la fin de la diffusion en longues et moyennes ondes, la fusion ou le départ d'un des deux orchestres de Radio France, la location d'espaces de la Maison de la radio pour de l'événementiel. Il a aussi évoqué un plan de départs de 200 à 300 salariés. Ce dernier point a mis le feu aux poudres. A la mobilisation syndicale s’est ajoutée une lettre ouverte des producteurs de France Inter, France Culture et France Musique. C’est à qui aura la peau de Mathieu Gallet.

Fleur Pellerin s'est montrée très ferme à l'égard de Matthieu Gallet. Comment expliquer que la situation économique de Radio France n'ait pas entraîné en amont davantage de réactions de la part du ministère ?

Nous sommes dans la caricature du fonctionnement de l’audiovisuel public. L’État n’est pas intervenu plus tôt par crainte de remous sociaux et pour ne pas froisser le lobby culturel. Mathieu Gallet, qui avait réussi à réformer l’inamovible INA, a osé aborder le dossier. Cela ne lui a pas été pardonné. La ministre de la Culture semble avoir choisi le camp des syndicats et l'Inspection générale des finances (IGF) a ouvert une enquête sur les dépenses de la présidence de Radio France. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel, qui a nommé Mathieu Gallet l’année passée, met aussi la pression sur lui.

Tout cela est aussi scandaleux qu’indécent, alors que Mathieu Gallet tentait précisément de mettre de l’ordre dans la grande maison ronde avec malheureusement le faux pas relatif à la réfection de son bureau.

Dans quelle situation financière se trouve l’autre branche de l'audiovisuel public, France Télévisions ?

Les ressources publiques de France Télévisions ont augmenté de 23% entre 2005 et 2014. Les dépenses de personnel ont progressé de 23 % en valeur entre 2010 et 2014. Le coût de la grille des programmes a lui augmenté de 16 % en dix ans.

Le coût du point d’audience de France Télévisions a augmenté de 38 % entre 2007 et 2013. Celui de France 3 seul a augmenté de 63 %. Dans le même temps, le coût du point d'audience de M6 a baissé de 6 %, et celui de TF1 a baissé de 2 %.

Tous ces éléments figurent dans un rapport interministériel remis début mars. 

Mais comment les budgets sont-ils encadrés ? Qu'en est-il du suivi des objectifs fixés aux présidents de ces entités ? Qu'en dit la Cour des comptes ?

Radio France comme France Télévisions sont soumis à des "Contrats d’objectifs et de moyens". Chaque année un rapport d’information est présenté à l’Assemblée nationale. En septembre 2013, il pointait pour la télévision publique : "Des efforts insuffisants sur les coûts de structures, des lacunes importantes dans la gestion des effectifs".

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel est lui aussi censé surveiller l’audiovisuel public. Mais, par exemple, il a fallu attendre l’imminence de la fin du mandat de Rémy Pflimlin pour qu’il présente un "Bilan quadriennal des résultats de France Télévisions". Ce rapport est très sévère.

Aucune sanction n’a jamais été prise et le président de France Télévisions, avec son bilan catastrophique, est candidat à sa propre succession. Nommé par Nicolas Sarkozy, Rémy Pflimlin a réussi à se maintenir sous François Hollande et a retourné sa veste au point de ne pas être mis en cause par le gouvernement. Mathieu Gallet n’a pas droit à cette clémence.

On se souvient de la crise ouverte à la tête de l'audiovisuel extérieur sous l'ère Ockrent. Pourquoi la gouvernance de l'audiovisuel public est-elle si problématique ?

La réponse est somme toute assez simple : "L’audiovisuel public, tout le monde en a besoin, tout le monde s’en sert et personne ne veut prendre le risque de se fâcher avec lui".

Je m’explique… Quel que soit le mode de désignation des présidents de France Télévisions et de Radio France l’ombre du pouvoir en place n’est jamais bien loin. Dès l’origine, les liens sont donc incestueux.

Ensuite, le président de France Télévisions est sous la pression constante des sociétés de production privées. À défaut d’être des champions de l’entrepreneuriat, elles ont un fort pouvoir de nuisance.

Enfin, les dirigeants successifs de l’audiovisuel public ont lâché du lest aux syndicats au point que la moindre action passe par des accords des organisations professionnelles.

Un exemple : depuis 2008, les rédactions de France 2 et de France 3 doivent fusionner pour gagner en efficacité, en cohérence et réaliser des économies. Cette fusion n’est toujours pas en place. Les salariés ont bloqué le processus, les dirigeants de France Télévisions  sont allés de reculades en reculades.

Tout cela conduit lentement l’audiovisuel public à sa perte, à moins de designer enfin un président de France Télévisions non pas réputé pour sa docilité, mais pour son courage, son volontarisme et son désintéressement pour conduire la télévision publique vers de nouveaux horizons. Mais je crains que mon vœu soit utopique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

07.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 28/03/2015 - 08:47
Collabo avec le pouvoir UMPS ou courageux?...
Tel est le dilemme de la France, actuellement, dans tous les domaines! Pour avoir un espoir de sauver la France de la déchéance gauchiste, il lui faut des hommes neufs, incorruptibles par tous les pouvoirs, et la fin de ce clientélisme malsain et cette collusion avec les syndicats mafieux mis en place par les UMPSECOLOFRONDEGAUCHISTES, dans toutes les strates de la société...il n'y a plus à tortiller, car la France est au pied du mur!
Lazydoc
- 28/03/2015 - 00:10
Ils sont fous
Faire des économies? Pour la Culture! Alors que la France est la 5ème puissance mondiale, et "qu'on sait où prendre l'argent, si on a le courage".
tubixray
- 27/03/2015 - 17:19
bastions syndicalo gauchos
Champions de la désinformation radiophonique et audiovisuelle, aucun intérêt quand on est abonné à Atlantico !
Pour la cause du service public, maintenir UNE chaine TV et UNE radio quand au reste ... basta.
I had a dream, I know.