En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

04.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

05.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

06.

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

07.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 1 heure 45 sec
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 1 heure 38 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 4 heures 21 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 9 heures 7 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 9 heures 18 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 9 heures 39 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 10 heures 18 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 10 heures 25 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 1 heure 20 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 3 heures 23 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 4 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 6 heures 16 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 9 heures 10 sec
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 9 heures 15 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 9 heures 30 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 9 heures 43 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 10 heures 21 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 10 heures 25 min
Cerveau en pétard

Il suffit d’avoir fumé du cannabis pendant 3 ans pendant son adolescence pour que sa mémoire en soit altérée

Publié le 14 mars 2015
Des chercheurs américains ont récemment publié une étude dans laquelle ils démontrent qu'une consommation chronique de cannabis à l'adolescence avait des effets sur la mémoire à long-terme. Ces résultats viennent compléter ceux que l'on connaissait sur la mémoire à court-terme.
Dan Véléa
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Docteur Dan Véléa est psychiatre addictologue à Paris.Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur les addictions, dont Toxicomanie et conduites addictives (Heures-de-France). Avec Michel Hautefeuille, il a co-écrit Les addictions à Internet (Payot)...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des chercheurs américains ont récemment publié une étude dans laquelle ils démontrent qu'une consommation chronique de cannabis à l'adolescence avait des effets sur la mémoire à long-terme. Ces résultats viennent compléter ceux que l'on connaissait sur la mémoire à court-terme.

Atlantico : Une nouvelle étude réalisée par l'université de Northwestern montre qu'une consommation fréquente de cannabis pendant l'adolescence peut affecter la mémoire à l'âge adulte. Comment l'expliquer ?

Dan Véléa : Cette étude vient s'ajouter à une longue liste de résultats parfois mitigés concernant les effets d'une consommation chronique de cannabis sur le cerveau. Si la majorité d'entre elles démontrent bien les effets nocifs de la substance, elle porte un coup à d'autres résultats, notamment une dernière étude qui affirmait que la consommation de cannabis pouvait améliorer la mémoire chez les sujets atteints d'Alzheimer.

Le cannabis contient près de 480 alcaloïdes possédant des propriétés psychoactives. Certains ont des effets sur le sentiment de détente, d'autres permettent de s'amuser, de ressentir du bien-être… Ils agissent contre la mémoire, que ce soit la mémoire de fixation, à court terme, ou une mémoire plus ancienne. L'explication la plus logique est celle consistant à dire que les neurones, à force d'être trop souvent confronté à ces substances psychoactives, s'abîment fortement.

Le vieux mythe disait qu'une fois les capacités de mémoire déstabilisées, il n'y avait plus de capacité de régénération. Mais on voit de plus en plus que celles-ci existent : ceux qui souffrent de maladies de Parkinson peuvent recourir à des greffes neuronales, ou cela peut reprendre, tout comme lors de maladie cardio-vasculaires. Pour autant, je ne pense pas que la recherche se soit posé des question sur ce type de mémoire : les dégâts causés sont là. A l'âge de 18 ans, le cerveau est suffisamment mûr, donc la destruction neuronale des capacités de mémorisation est atteinte chez ce type de patient. Chez les patients plus âgés, et dont la consommation est chronique, on voit aussi une perte de mémoire.

On connaissait déjà les effets sur la mémoire à court terme. Quelle est la différence entre ces deux types de mémoires, à quels besoins spécifiques répondent-elles ?

Il y a 5 types de mémoires, mais en gros la mémoire de fixation correspond à la mémoire des évènements récents, tandis que la mémoire d'évocation se crée à partir des réminiscences des souvenirs issus de l'enfance. Ce que l'on constate aujourd'hui, c'est que les deux sont touchées par la consommation de cannabis. Le siège du système émotionnel -le système limbique- impliqué dans les mécanismes de l'apprentissage, et l'hippocampe, sont tous les deux fortement sollicités dans la consommation de cannabis.

D'ailleurs, une étude australienne avait pris un panel d'étudiants de 15 à 18 ans et qui fumait régulièrement du cannabis. A 35 ans,  leur mémoire était sensiblement inférieure par rapport aux sujets témoins qui ne fumaient pas.

A partir de quelles doses la consommation de cannabis devient-elle réellement problématique ?

Il va falloir ici casser un mythe : la consommation de cannabis ne devient pas problématique uniquement par la fréquence. C'est surtout la concentration de THC, et l'intensité de la fumette qui sont en jeu.

En quoi la cartographie du cerveau, très utilisée par les chercheurs, est-elle importante pour connaître les effets d'une consommation régulière de cannabis ? Et quelles régions en sont les plus affectée ?

En l'occurrence, l'équipe fait de la recherche fondamentale, et l'imagerie médicale leur permet de voir quelles sont les zones déficientes, celles sollicitées par la consommation -les zones chaudes- et celles qui ne sont pas suffisamment exploitées.

Les chercheurs se sont également intéressés à l'effet d'une consommation régulière de cannabis sur les sujets souffrant de troubles mentaux. Que sait-on concrètement de l'effet du cannabis sur ces derniers ?

Il faut être honnête sur cette question, mais même en étant honnête les résultats restent inquiétants. Il y a deux effets du cannabis sur les troubles mentaux et les psychoses. Premièrement, ceux qui auraient de toute manière développé ce type de trouble. Chez ces derniers, on a pu constater que le cannabis provoquait une accélération de l'apparition de ces psychoses.

Dans le deuxième cas, le plus connu avec le cannabis mais aussi avec le LSD est la pharmaco-psychose, où la molécule est directement responsable de l'apparition de la psychose. Mais la différence entre les deux, c'est que celle-ci n'est que très rarement durable. En revanche, au-delà des psychoses, le cannabis est fortement impliqué dans la démotivation des individus. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires