En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 7 heures 21 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 13 heures 41 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 14 heures 12 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 14 heures 38 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 14 heures 45 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 14 heures 46 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 15 heures 4 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 15 heures 30 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 11 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 12 heures 48 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 13 heures 58 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 14 heures 21 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 14 heures 45 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 14 heures 45 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 14 heures 47 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 15 heures 16 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 7 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 11 heures
© Hegor
Comment relancer la mixité sociale ?
© Hegor
Comment relancer la mixité sociale ?
Causes et effets

Comment les politiques de lutte contre les "ghettos" aggravent le problème plus qu'elles ne le combattent

Publié le 08 mars 2015
Manuel Valls a annoncé ses mesures pour lutter contre "l'apartheid territorial, social et ethnique" en France. Mais les ghettos ne sont pas apparus ex-nihilo et proviennent en grande partie des politiques menées par l'administration publique.
Roland Hureaux a été universitaire, diplomate, membre de plusieurs cabinets ministériels (dont celui de Philippe Séguin), élu local, et plus récemment à la Cour des comptes.Il est l'auteur de La grande démolition : La France cassée par les réformes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roland Hureaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roland Hureaux a été universitaire, diplomate, membre de plusieurs cabinets ministériels (dont celui de Philippe Séguin), élu local, et plus récemment à la Cour des comptes.Il est l'auteur de La grande démolition : La France cassée par les réformes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Manuel Valls a annoncé ses mesures pour lutter contre "l'apartheid territorial, social et ethnique" en France. Mais les ghettos ne sont pas apparus ex-nihilo et proviennent en grande partie des politiques menées par l'administration publique.

Manuel Vals n'a pas mâché ses mots à la suite de l'affaire Charlie en dénonçant le 24 février dernier l' « apartheid territorial, social, ethnique » à l’œuvre dans les quartiers populaires, en fustigeant « la relégation périurbaine, les ghettos », généralement musulmans . Il s'apprête même à prendre tout un train de mesures pour mettre fin à cette situation.

Ghettos ? Rien que ça. Il faudrait y regarder de plus près avant d'appliquer un tel qualificatif aux banlieues françaises.

A Berlin , oui, il y a un ghetto turc : des quartiers turcs sans allemands et des quartiers allemands sans turcs. A Londres aussi, jusqu'à un certain point . Mais à Paris ? Dieu merci une certaine mixité demeure. Jusqu'à quand ?

Si ghetto immigré il y a en France, n'en déplaise à M. Vals qui préfère culpabiliser les Français que chercher les vraies responsabilités, c'est essentiellement en raison de la délinquance et de l'insécurité qui règnent dans ces quartiers où les immigrés sont nombreux, spécialement pour ceux qu'il faut bien appeler les indigènes, c'est à dire les Français de souche.

Tous ceux qui en ont les moyens s'évertuent désormais à quitter ces quartiers, ce qui rend d'autant plus dramatique la situation de ceux qui ne le peuvent pas, en particulier les Français sans ressources, notamment les personnes âgées. Mais l'insécurité est également pénible pour la grande majorité des habitants issus de l'immigration qui souhaiteraient eux aussi y vivre tranquillement. Le premier moyen de réduire les ghettos est donc que les forces de police reconquièrent les "territoires perdus de la République".

Mais si la sécurité représente  80 % du problème de la ségrégation, de nombreuses logiques administratives, parties des meilleures intentions, génèrent aussi un sentiment de ségrégation.  

C'est le cas de la loi Boutin du 25 mars 2009  réformant le logement social. Cette loi tend à pousser hors du parc social tous ceux qui se trouvent au-dessus du plafond de ressources. On sait que les plafonds de ressources sont limitatifs à l'entrée, mais qu'une fois la famille logée en HLM, elle peut y rester même si ses ressources augmentent dans le courant de sa vie, ce qui est cas le plus général. Une grande partie des locataires, les plus anciens, généralement nationaux, se trouve donc au-dessus du plafond de ressources. La rationalité administrative à l'état brut impose que les subventions de l'Etat dont bénéficient les sociétés HLM ne profitent qu'à "ceux qui en ont vraiment besoin" et que donc que l'on chasse par différents moyens ( surloyers etc.) ceux qui ont atteint ou dépassé le plafond. Il est aisé de comprendre que cette politique, poussée depuis des années par l'Inspection des Finances, en éliminant les classes moyennes du parc social, tend elle aussi à renforcer la ségrégation, ce qui est fort dommage.

La perversité des zonages administratifs

Avec les meilleures intentions du monde ont été délimitées en 1981 des ZEP ( zones d'éducation prioritaire) , devenues ECLAIR , majoritairement peuplées d'immigrés et où les écoles reçoivent pour cela, des moyens supplémentaires. L'existence de ce zonage a, qu'on le veuille ou non, un effet psychologique disqualifiant sur les élèves du quartier et même sur leurs parents. Les jeunes qui y habitent n'étant pas plus bêtes que les autres savent qu'ils se trouvent dans une ZEP ; ils ont ainsi le sentiment d'une ségrégation même si elle  apporte à leur école des avantages. D'ailleurs est-ce bien d'une pédagogie de luxe que les élèves en cause ont besoin , n'est-ce pas plutôt d'une discipline plus rigoureuse ?

Le zonage urbain dépasse largement la question scolaire. En matière de police, ont été ainsi délimitées 49 zones de sécurité prioritaire.

En matière de "politique de la ville" , il y avait jusqu'à une date récente 751 zones urbaines sensibles (ZUS), parmi lesquelles 416 zones de redynamisation urbaine (ZRU), comprenant elles-mêmes 100 zones franches urbaines (ZFU), sans compter  2 493 quartiers ciblés par les 497 contrats urbains de cohésion sociale. Rien que ça !

Une réforme récente a tenté de simplifier ces zonages : en lieu et place des différents périmètres que nous venons d'évoquer, sont identifiés 1300 quartiers sensibles. Mais le principe d'un zonage subsiste.

Ces zonages s'ajoutent à d'autres, plus anciens, qui ont eu, eux aussi, des effets pervers moins connus. Ainsi les plans d'urbanisme qui tendent  depuis longtemps à séparer les zones d'activité des zones d'habitation et, parmi celles-ci, en fonction du COS, les zones pavillonnaires et les zones d'habitat collectif.

Zoner, ça fait rigoureux, ça fait technocratique. Mais le résultat est, qu' on le veuille ou non, toujours psychologiquement désastreux.

Comment un jeune qui sait qu'il se trouve ans une ZEP, une ZSP, une ZUS, une ZRU et une ZFU ne se sentirait -il pas quelque part victime d'une sorte d'apartheid, au moins psychologique ?

Il serait tellement plus subtil de mettre fin une fois pour toutes à tous ces zonages, tout en demandant aux différentes administrations concernées de garder une différenciation des moyens et des actions selon les quartiers mais de manière pragmatique, non systématique et surtout non écrite.

Combien de problèmes sociaux naissent ou sont aggravés par un excès de rationalité administrative ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Leucate
- 10/03/2015 - 21:10
@Benvoyons- patriotisme américain
***1° Ministre n'est pas au courant qu'il y a dans les
pays des quartiers Chinois, Italiens, Noires, même Basque à San Francisco****

S'il était américain il saurait qu'iil importe peu que les gens vivent dans un quartier italien parce que leurs ancêtres étaient italiens, chinois parce que leurs ancêtres avaient quitté l'Empire du milieu et coetera.
L'important est que ces gens soient patriotes, chantent le star spangled vanner et soient prêts à s'engager pour la Nation.
Ce dont tout nouvel arrivant fait serment quand il reçoit la nationalité américaine:
""je déclare, par le présent acte,
renoncer et faire abjuration d'obéissance et de fidélité à toute puissance étrangère, prince, potentat, état ou souverain, desquels j'ai été le sujet ou le citoyen;
soutenir et défendre la Constitution et la loi des Etats-Unis d'Amérique contre tout ennemi, qu'il vienne de l'extérieur ou de l'intérieur;
porter à ces derniers une foi et une obéissance entières;
prendre les armes pour les Etats-Unis si la loi l'exige;
exécuter un travail d'intérêt national sous autorité civile si la loi l'exige;
et prendre cet engagement librement sans aucune réserve ou volonté de fuite.
so help me God.
Benvoyons
- 08/03/2015 - 18:42
Le Roquet 1° Ministre n'est pas au courant qu'il y a dans les
pays des quartiers Chinois, Italiens, Noires, même Basque à
San Francisco par exemple. Un mot ne fait pas une politique d'intégration La mixité ne peut exister si les personnes ne veulent pas intégrer au minimum 60% de votre culture. C'est pas une exigence mais simplement du bon sens pour la personne qui arrive dans un nouveau pays. J'ai vécu 5 ans dans un pays musulman et avant toute chose j'ai travaillé sa culture avant d'aller dans ce pays. Je me suis donc imposé dans ma vie de tous les jours leur culture sans aller dans une mosquée ni fait de prière. Mais il me semble qu'un minimum de respect de la culture qui m'accueille est nécessaire pour pouvoir dialoguer avec toutes les personnes du pays. En plus je dirigeais l'entreprise donc pour manager il faut tenir compte de la culture pour que votre management soit accepté. Bien évidemment pour venir en France c'est la même chose pour que cela marche. L'immigrant doit s'adapter à la culture du pays. Le reste c'est de la vie privée et que chez toi.
vangog
- 08/03/2015 - 17:18
Et si on remplaçait la contrainte par la Liberté?
Oh putain, le gros mot! Bon, allez, je me lance...si on annulait tous ces zonages rédhibitoires, fruits des circonvolutions gauchisantes de sociologues biberonnés à la pensée unique, et qu'on revenait à la bonne vieille Liberté que connaissait la France avant les lois UMPS? Vous imaginez le souffle? Et un gros zeste d'Egalité aussi, soit la reconnaissance que le droit francais doit s'exercer de manière totalement égalitaire dans tous ces "quartiers" réhabilités par la langue...Vous imaginez la Liberté que pourraient ressentir les habitants et les visiteurs qui pourraient voir disparaître ces horribles zonages gauchistes, fruits de politiques d'apartheid du passé UMPS. La loi française, partout et pour tous, et l'Egalite, et puis aussi la Liberté...le cauchemar de la gauche, quoi!