En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

06.

Coronavirus : l’après crise sera violente

07.

Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Lucidité
Baccalauréat, confinement, élections municipales, pénurie de masques : les principales annonces d’Edouard Philippe sur TF1 sur la crise du coronavirus
il y a 9 heures 10 min
pépites > Terrorisme
Rebondissement
Meurtre de Daniel Pearl : le Pakistan annule la peine de mort d’Omar Sheikh, le citoyen britannique condamné
il y a 10 heures 47 min
light > Science
Découvertes scientifiques
Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures
il y a 11 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 13 heures 37 min
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 15 heures 22 min
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 16 heures 52 min
pépites > Santé
Chiffres inquiétants
Covid-19 : 570 décès auraient déjà été enregistrés dans les Ehpad depuis le début de l'épidémie dans le Grand Est
il y a 17 heures 45 min
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 19 heures 31 min
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 20 heures 12 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 20 heures 39 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 1er avril en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 57 min
light > Culture
Impact de l’affaire Matzneff
Jean-Marie Gustave Le Clézio décide de quitter le jury du Prix Renaudot
il y a 11 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 13 heures 21 min
pépites > International
Bataille de chiffres
Coronavirus : les autorités américaines estiment que la Chine a menti sur le nombre de morts et falsifié les chiffres
il y a 14 heures 3 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 15 heures 48 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 17 heures 13 min
pépite vidéo > Politique
Scénarios du déconfinement
Mission d’information : retrouvez l’intégralité de l’audition d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 18 heures 20 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 19 heures 47 min
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 20 heures 25 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 20 heures 57 min
© Reuters
© Reuters
30 ans plus tard

L’héritage de Margaret Thatcher, élément déterminant de la bonne santé du marché du travail britannique

Publié le 26 février 2015
Avec son recul du chômage, passé de 8 % en 2012 à 6,2 % en 2014, le Royaume-Uni a de quoi impressionner la France. Un rapport de l'OCDE fait d'ailleurs état du rétablissement de la santé économique du pays depuis 2008. Plus d'un quart de siècle après, la politique menée par "la Dame de Fer" a encore une incidence, notamment concernant la flexibilité du marché de l'emploi.
Pierre-François Gouiffès est maître de conférences à Sciences Po (gestion publique & économie politique). Il a notamment publié Réformes: mission impossible ? (Documentation française, 2010), L’âge d’or des déficits, 40 ans de politique budgétaire...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre-François Gouiffès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre-François Gouiffès est maître de conférences à Sciences Po (gestion publique & économie politique). Il a notamment publié Réformes: mission impossible ? (Documentation française, 2010), L’âge d’or des déficits, 40 ans de politique budgétaire...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec son recul du chômage, passé de 8 % en 2012 à 6,2 % en 2014, le Royaume-Uni a de quoi impressionner la France. Un rapport de l'OCDE fait d'ailleurs état du rétablissement de la santé économique du pays depuis 2008. Plus d'un quart de siècle après, la politique menée par "la Dame de Fer" a encore une incidence, notamment concernant la flexibilité du marché de l'emploi.

Atlantico : Un nouveau rapport de l'OCDE fait état du rétablissement de la santé économique du Royaume-Uni depuis la crise économique. Effectivement, le niveau d'employabilité et la confiance des ménages et des entreprises atteint des niveaux records. Quelles sont les principales composantes de cette réussite ?

Pierre-François Gouiffès : La performance économique britannique telle qu’analysée dans le récent rapport de l’OCDE peut sembler en effet tout à fait remarquable si l’on regarde les choses de notre côté de la Manche.

Il y a d’abord la solidité de la croissance britannique qui n’a fait que croitre et embellir depuis le début des années 2010 : +0,7% en 2012, +1,7% en 2013, +2,6% en 2014 (meilleure performance du G7), des chiffres à faire rêver une France engluée dans la stagnation depuis 2011. Depuis le choc de 2008, le Royaume-Uni qui avait connu une récession particulièrement sévère en 2008-2009, dépasse désormais la France puis que son PIB est à 103 (base 100 au premier trimestre 2008) contre 101 pour la France.

Mais il y a surtout l’impressionnant recul du chômage qui est passé de 8% en 2012 à 6,2% en 2014, grâce notamment à la création de 3 millions d’emplois depuis 2010 et ce en dépit d’une augmentation du taux d’activité.

Tout ceci contribue à donner aux acteurs économiques une confiance forte.

Quel rôle la politique monétaire actuellement menée au Royaume-Uni a-t-elle pu jouer, directement ou indirectement, dans le renforcement de la croissante et la résorption du chômage ?

Il y a effectivement de nombreux débats concernant la contribution de la politique monétaire britannique "non conventionnelle" aux bons résultats concernant la croissance et l’emploi.

Rappelons d’abord les fondamentaux de cette politique monétaire clairement accommodante. Après avoir épuisé l’arme de la baisse des taux bas, la Banque d’Angleterre a mené sur les années 2009-2012 une stratégie d’assouplissement quantitatif en augmentant de façon considérable la taille de son bilan via le rachat de l’équivalent de 375 milliards de livres de titres à long terme, principalement des obligation d’Etat "Gild".

Ce programme représentant plus du quart du PIB britannique est de loin le plus important, les mesures équivalentes de la réserve fédérale américaine et de la BCE (avant les nouvelles orientations de janvier 2015) représentant respectivement 14% du PIB américain et 4% de celui de la zone euro. En outre et à partir de 2013, la Banque d’Angleterre a communiqué sur les objectifs de sa politique monétaire, en mettant notamment en point de mire le taux de chômage.

L’impact sur la conjoncture et l’emploi ont été clairement significatifs. L’OCDE considère que la baisse des taux des fonds d’Etat a induit une stimulation temporaire du PIB de l’ordre de 2% au minimum et peut-être même un peu plus car le programme a contribué à affaiblir le taux de change de la livre sterling et améliorer le patrimoine financier des ménages (effet richesse).

Donc la contribution de la politique monétaire à l’embellie a été importante même si elle n’explique pas tout.

Quelles sont les autres dimensions de la politique économique qui ont contribué à cette bonne performance ?

La gestion des finances publiques n’a pas impacté fortement sur les dernières années, avec selon l’OCDE aucune contribution négative de la politique budgétaire discrétionnaire à la croissance. Le déficit budgétaire britannique de 5,5% en 2014 est ainsi substantiellement supérieur au solde français équivalent.

Mais l’activité a également été soutenue par des programmes spécifiques pour dynamiser le marché immobilier et renforcer la demande de logements (programmes d’aide à l’achat immobilier Help to Buy) et soutenir les activités de crédit (programme Funding for Lending Scheme). Le raffermissement du marché de l’emploi a sans doute également profité des réformes des prestations sociales pour renforcer l’incitation au travail.

Rappelons toutefois que tout n’est pas rose au Royaume-Uni, l’OCDE mettant en avant deux points d’attention pour préserver la croissance à moyen terme : l’augmentation de la productivité du travail et la solidité du système bancaire.

Quelle est la place des fondamentaux britanniques issus notamment de l’ère Thatcher ?

Rappelons d’abord que Margaret Thatcher a quitté le gouvernement en 1990, soit il y a un quart de siècle, même si une grande partie de l’héritage thatchérien demeure, basé sur son bilan de privatisations massives, de déréglementation de l’économie, de promotion du capitalisme et de la propriété populaire.

Mais l’ère Thatcher a également été celle de la réduction d’un pouvoir syndical qui était devenu à la fois forte source de blocage et extrêmement impopulaire lors de sa prise de fonction en 1979. Il en résulte un marché du travail particulièrement flexible : ainsi la baisse du chômage constatée depuis 2012 s’est faite dans un contexte de baisse des salaires réels.

Alors que Manuel Valls doit proposer un projet de loi sur le dialogue social d'ici le mois d'avril, quels enseignements est-il possible de tirer de l'exemple britannique ?

La situation du marché de travail français est extrêmement différente de celle prévalant en Angleterre, avec la tradition française d’une organisation extrêmement détaillée par l’Etat des relations de travail, sans compter sur les considérables différences statutaires existant entre salariés français (différents statuts d’emplois, CDD, CDI…) aboutissant selon de multiples analysés à la structuration "insider outsider" du marché du travail hexagonal.

Il y a là à la fois un champ majeur de réforme en France mais également un champ tout aussi considérable d’oppositions idéologiques (cf. débat sur le travail dominical aboutissant au 49-3). Nous verrons dans les semaines et mois à venir comment l’exécutif français prévoir de gravir cette montagne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

06.

Coronavirus : l’après crise sera violente

07.

Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 28/02/2015 - 00:49
Texas Hors-Sujet
Texas, vous connaissez certainement le scandale des prothèses de hanche, qui permettent aux personnes âgées de retrouver leur mobilité, et des anglais qui viennent se les faire poser en France, pour éviter des listes d'attentes de plusieurs années dans leur pays… Et voila qu'en difficulté sur cet exemple, vous déviez la discussion, hors sujet, sur l'industrie française... Les ''maîtres des forges'' qui bradent notre outil industriel entre les mains d'un mafioso hindou, et placent aussitôt les milliards de cette vente sur des comptes en Suisse ! La France massivement désindustrialisée, des secteurs entiers disparus par délocalisation, des millions d'emploi perdus : tout cela c'est très ''Thatcherien''. Et l'UMPS peut être fière du bilan de quarante ans de Capitalisme libéral ! Evidemment, ce désastre n'a strictement rien à voir avec l'échec du Communisme soviétique et ce n'est pas avec vos minables litanies sur Pol-Pot, Cuba et la Corée du Nord que vous empêcherez Marine Le Pen de venir remettre de l'ordre dans notre pays !
Texas
- 27/02/2015 - 21:57
Pour éviter...
....la Lutte des Classes , la solution consiste donc à entretenir des secteurs industriels déficitaires . Nous avons évités la lutte des classes dans la siderurgie française de 1970 à 2013 en subventionnant . Résultat : Mr Mittal ! . Et 10% de chomeurs contre 6 au Royaume-Uni . Quand ça ne veut pas rentrer , ça ne veut pas rentrer , chez les Communistes du F.N .
Ganesha
- 27/02/2015 - 16:05
Poubelles
Le NHS a été créé juste après la deuxième guerre mondiale, avec l'idée généreuse, fraternelle et égalitaire d'offrir les meilleurs soins médicaux à l'ensemble de la population, riches et pauvres. Pendant les ''Trente Glorieuses'', il a très bien fonctionné. Ensuite, ces crapules, ces criminels, que sont Reagan et Thatcher, ont réintroduit la ''Lutte des Classes'', mais cette fois dans le sens de l'écrasement des pauvres par les riches et l'augmentation extravagante, sans limite, des inégalités sociales. Avec Merkel, ces personnages n'ont qu'une place méritée : les poubelles de l'Histoire !