En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > France
Galère
Grève : les perturbations prévues ce lundi
il y a 5 heures 35 min
pépite vidéo > International
Noir de monde
Hong Kong : 800.000 manifestants lors du défilé marquant les six mois de la contestation
il y a 8 heures 19 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Neuf exoterres sur dix autour d'étoiles doubles seraient propices à la vie ; Exobiologie : ce microorganisme préfère les météorites à la Terre
il y a 9 heures 44 min
pépites > France
Jusqu'au boutisme
Philippe Martinez : "Nous tiendrons jusqu'au retrait" de la réforme des retraites
il y a 10 heures 45 min
pépites > Santé
Générosité
Téléthon : la collecte atteint 74,6 millions d'euros
il y a 11 heures 32 min
décryptage > Santé
Pouvoir du marketing

C’est établi, l’idéologie biaise nos perceptions de ce qui est sain ou pas en matière d’alimentation

il y a 12 heures 50 min
décryptage > Terrorisme
Discrétion

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

il y a 13 heures 1 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sport et la marche : ces outils précieux pour aider et guérir certains jeunes en souffrance à l'adolescence

il y a 14 heures 25 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le plan de Joe Biden face à Donald Trump dans le cadre d'une élection qui ne ressemblera à aucune autre dans l'histoire des Etats-Unis

il y a 14 heures 27 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ces 5 tendances planétaires qui définissent notre futur climatique
il y a 14 heures 29 min
pépites > France
Divisés
Retraites : un Français sur deux a une image positive du mouvement de contestation
il y a 7 heures 20 min
pépite vidéo > Media
Le beauf final
Marquinhos papa : le PSG dénonce les propos "immatures et blessants" de Guy Roux
il y a 8 heures 40 min
light > Insolite
Erreur de la banque
Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée
il y a 10 heures 15 min
Sain et sauf
L'aventurier Mike Horn a été sauvé en Arctique
il y a 11 heures 9 min
décryptage > Politique
Idiots utiles

L'instrumentalisation des extrêmes gauches : une astuce des partis de droite pour gagner les élections ?

il y a 12 heures 44 min
décryptage > Société
« Il nous faut une nouvelle nuit du 4 août ! »

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

il y a 12 heures 57 min
décryptage > Insolite
Bonnes feuilles

Comment Charles de Gaulle a été envoûté par Brigitte Bardot lors de sa visite à l'Elysée

il y a 14 heures 24 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Comment la violence a envahi l'espace public face à la faiblesse de ceux qui conservent le monopole de la force

il y a 14 heures 26 min
décryptage > Economie
Liberté chérie

Joseph Macé-Scaron : "Face à la montée des totalitarismes, se passer du libéralisme est plus qu’un crime, c’est une faute"

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Media
Censure

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

il y a 14 heures 29 min
© Reuters
Olivier Brandicourt va recevoir 4 millions d'euros de bonus
© Reuters
Olivier Brandicourt va recevoir 4 millions d'euros de bonus
C'est cadeau

4 millions d’euros en guise de bienvenue pour le nouveau patron de Sanofi : pourquoi le mode opératoire est bien plus choquant que le montant

Publié le 24 février 2015
Olivier Brandicourt, dont la nomination a été annoncée la semaine passée, sera gratifié de deux généreux bonus de bienvenue. Des "cadeaux" qui ont fait réagir, principalement, au sein du gouvernement. Stéphane Le Foll a en effet qualifié le montant "d'indécent".
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Brandicourt, dont la nomination a été annoncée la semaine passée, sera gratifié de deux généreux bonus de bienvenue. Des "cadeaux" qui ont fait réagir, principalement, au sein du gouvernement. Stéphane Le Foll a en effet qualifié le montant "d'indécent".

Une grande partie de l’opinion publique a exprimé, et on peut le comprendre, son indignation en apprenant que le nouveau patron de SANOFI recevait une petite prime d’arrivée de 2 millions d’euros, rapidement doublée en 2016 si le jeune recruté donnaît satisfaction à ses actionnaires. Alors que la modération salariale est de mise dans les entreprises françaises et que, consciencieusement, SANOFI a limité ses dernières années tous les avantages consentis aux salariés, ce traitement de faveur pour son nouveau patron ne peut que susciter des réactions négatives. Le débat sur cette prime de bienvenue rejoint ici le débat peu tranché mais récurrent des retraites chapeau. Le nouveau patron de SANOFI a en effet demandé à percevoir en cash une parties des avantages auxquels il avait renoncé en quittant son précédent poste.

Vu sous cette angle, le bonus de bienvenue prend un tout autre sens : faute d’un système de répartition entre dirigeants d’entreprise, et faute d’une externalisation souple des avantages qui leur sont dus par le contrat ou le mandat qui les lie aux entreprises qu’ils dirigent, les patrons demandent à l’entreprise d’internaliser les provisions qui servent à financer leurs avantages.

C’est un peu comme si, faute d’un système de retraite par répartition, l’entreprise versait à chaque salarié, au moment où il quitte l’entreprise, la totalité des cotisations retraite qui permettront d’assureur ses vieux jours.

Autrement dit, si les retraites n’existaient pas en France, les salariés se réjouiraient, en quittant au bout de dix ans une entreprise où ils étaient payés 2.000 euros par mois, de percevoir une somme de 120.000 euros : elle leur permettrait de se constituer un capital pour préparer leur rente future, lorsqu’ils arrêteront de travailler. Si leur contrat de travail ne prévoyait pas un tel versement anticipé au bout de dix ans, ils ne manqueraient pas de demander à l’employeur qu’ils rejoignent de reprendre à son compte les avantages acquis dans l’entreprise précédente, et ils trouveraient justifier de recevoir 60.000 euros à leur arrivée, et 60.000 euros supplémentaires au bout de deux ans. Peut-être même trouveraient-ils ce pari trop risqué et exigeraient-ils de percevoir tout de suite la totalité de la somme.

Rappelons que, pour percevoir une retraite de 2.000 pendant 20 ans, il faut un capital d’environ 400.000 euros. Cette seule somme permet de mesurer l’effort à fournir pour assurer les vieux jours d’un salarié.

Bien entendu, ce mécanisme prend des proportions effrayantes quand les sommes en jeu touchent à des rémunérations colossales. Certaines entreprises doivent parfois provisionner plusieurs dizaines de millions d’euros pour assurer la retraite chapeau de quelques personnes.

Il existe pourtant un moyen de moraliser la rémunération des parachutes : l’externalisation. Au lieu de demander aux finances de l’entreprise de supporter l’effort, les avantages qui entourent la rémunération des dirigeants devraient donner lieu à des provisions mensuelles obligatoires, versées à un organisme gestionnaire extérieur. Cet effort d’épargne permettrait de garantir au dirigeant qui quitte l’entreprise de conserver ses avantages acquis. Il éviterait ainsi aux entreprises qui les recrutent de devoir constituer des bonus de bienvenue, puisque les avantages à reprendre seraient garantis ailleurs. Cette mécanique aurait un autre avantage : elle serait fiscalement vertueuse, puisque le dirigeant s’acquitterait de cotisations sociales en bonne et due forme au moment où il percevrait ses sommes. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
scrat75
- 25/02/2015 - 06:49
Et alors ?
Perso je touche moins de 2000 euros par moi. Sa ne me choque pas de savoir qu'on fait venir quelqu'un avec ce genre de prime...Le problème au lieu d'essayer de vendre du papier comme le font la plus Part de nos médias avec le fameux sous entendu " ces salops de patrons " c'est de se poser la bonne question . Quelles sont les règles du jeux dans ce genre de situation dans d'autres grandes puissances économiques ?
superliberal
- 24/02/2015 - 20:54
L'offre et la demande...
C'est comme dans le foot, c'est un marché...soit on fait confiance à la liberté de contracter entre adultes consentants soit on demande à l'état d'intervenir mais ça doit être aussi le cas dans le football. En ce qi me concerne les salaires et les privilèges qui me dérangent sont ceux payés par mes impôts à la caste des énarques et consorts...
Anouman
- 24/02/2015 - 19:45
Bienvenue
Je trouve ça bien qu'une entreprise accueille ses employés par un petit cadeau. Evidemment à condition que ce soit pour tous les employés.