En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant d’Emmanuel Macron

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

07.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
light > Société
Violences sexuelles
Samantha Geimer hausse le ton contre un nouvel emballement médiatique autour de l' "affaire Polanski"
il y a 3 min 15 sec
décryptage > Politique
Municipales

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

il y a 1 heure 38 min
décryptage > Economie
Mauvais pari ?

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant d’Emmanuel Macron

il y a 2 heures 2 min
décryptage > Santé
Directives et recommandations sanitaires

Mesures contre la propagation du Coronavirus : derrières les déclarations publiques, la pagaille sur le terrain ?

il y a 2 heures 51 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 4 heures 19 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 13 heures 44 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 14 heures 59 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 16 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 19 heures 23 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 21 heures 34 min
décryptage > International
Tribune

L’espace maritime marocain et la question du Sahara Occidental

il y a 1 heure 18 min
décryptage > Politique
L'infini et la bêtise

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

il y a 1 heure 46 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
Comment poser la question du séparatisme islamiste en France ?
il y a 2 heures 13 min
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 3 heures 17 min
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 4 heures 45 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 14 heures 18 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 15 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 19 heures 14 min
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 20 heures 52 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 23 heures 40 min
Peur sur la ville

Tribune : Ebola est encore loin d’être sous contrôle

Publié le 17 février 2015
Certains écoliers ont enfin pu reprendre le chemin de l'école au Liberia lundi 16 février. Cela faisait sept mois que les écoles étaient fermées dans cet Etat d'Afrique de l'Ouest, à cause de l'épidémie de virus Ebola. Si le pays se relève doucement, rien n'est gagné pour les habitants des régions touchées.
Sandra Lamarque est responsable de la cellule Ebola de l’ONG Solidarités International.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sandra Lamarque
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sandra Lamarque est responsable de la cellule Ebola de l’ONG Solidarités International.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Certains écoliers ont enfin pu reprendre le chemin de l'école au Liberia lundi 16 février. Cela faisait sept mois que les écoles étaient fermées dans cet Etat d'Afrique de l'Ouest, à cause de l'épidémie de virus Ebola. Si le pays se relève doucement, rien n'est gagné pour les habitants des régions touchées.

La baisse très significative des cas d’Ebola en Afrique de l’ouest depuis le début de l’année 2015 est un signe extrêmement positif et encourageant. En Sierra Leone, où nous intervenons dans un centre de prise en charge des malades d’Ebola, le nombre de nouveaux cas enregistrés chaque semaine est cinq à six fois moins élevé qu’en novembre 2014. L’épidémie touchait alors plus de 500 nouvelles personnes par semaine.

Il est néanmoins nécessaire de faire preuve de vigilance : l’épidémie est loin d’être sous contrôle. Deux chiffres le montrent. D’une part, le nombre de personnes contaminées augmente de nouveau dans la région depuis le début de ce mois de février. Alors que 99 nouveaux cas avaient été enregistrés dans la semaine du 19 au 25 janvier, 144 ont été répertoriés entre le 2 et le 8 février. D’autre part, seuls 20% des nouveaux cas détectés en Sierra Leone au cours des deux derniers mois étaient préalablement enregistrés sur des listes de suivi des contacts. Or pour mettre fin à l’épidémie, il est nécessaire d’enregistrer et de suivre quotidiennement 100% des personnes ayant pu entrer en contact avec un malade.

Depuis le mois d’août 2014, beaucoup de moyens ont été investis dans la construction de centres pour la prise en charge des malades. Une mobilisation absolument indispensable pour sauver le maximum de vies et endiguer la progression de l’épidémie. Mais cette stratégie n’a de sens que si elle intègre aussi des actions importantes au sein même des villes et des villages.

Or, à ce jour, même si elle est plus forte qu’au début de l’épidémie, l’implication des communautés dans la lutte contre Ebola reste insuffisante. Les symptômes sont nombreux : enterrements secrets, malades dissimulés ou arrivant trop tard dans les centres de prise en charge. Ces éléments sont connus et des progrès notables ont été accomplis en la matière. Mais il reste encore beaucoup à faire pour améliorer la détection des cas et le suivi des contacts, pour permettre aux communautés d’enterrer leurs morts dignement sans se mettre en danger, et enfin, pour construire une véritable relation de confiance entre la population et les autorités soutenues par les acteurs humanitaires.

En août 2014, un élan politique et médiatique important, nourri par l’inquiétude croissante au sein de la population des pays occidentaux, a permis de mettre en œuvre une réponse humanitaire sans précédent. Aujourd’hui, alors que le grand public se désintéresse d’une épidémie qui ne semble plus menacer nos frontières, il faut retrouver cet élan et investir toutes les énergies possibles pour mettre fin, définitivement, à cette monstrueuse épidémie.

Le temps nous est compté. La saison des pluies approche et pourra entraver l’accès aux communautés les plus isolées. Un seul cas dans ces villages peut faire repartir la transmission.  Nous avons trois mois pour mettre enfin l’épidémie sous contrôle. Les premières pluies tomberont en mai…Les équipes de Solidarités International sont mobilisées depuis décembre 2104 pour lutter contre l’épidémie, au sein du centre de prise en charge de Moyamba, en Sierra Leone. Une action menée conjointement avec les équipes médicales de Médecins du Monde Espagne, qui consiste notamment à gérer la désinfection du centre, la protection du personnel de santé et la gestion des corps des patients décédés. Depuis cette semaine, Solidarités International déploie des équipes supplémentaires en dehors du centre pour appuyer l’action du gouvernement et des acteurs humanitaires dans la détection des cas, le suivi des contacts, la désinfection des maisons et la sensibilisation communautaire au sujet des rites funéraires.

>>> Plus d’informations sur ebola.solidarites.org 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant d’Emmanuel Macron

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

07.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires