En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

05.

Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants

06.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

07.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

ça vient d'être publié
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 35 min 43 sec
pépites > France
Climat
Pierre de Bousquet de Florian, le coordinateur national du renseignement, estime que le "degré de violence" est inédit en France
il y a 1 heure 56 min
pépites > Politique
Manifestations
Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25
il y a 4 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Picasso, tableaux magiques" : la magie des signes

il y a 7 heures 9 min
décryptage > France
Immobilier

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

il y a 7 heures 33 min
pépite vidéo > Politique
Réformes
Retraites, hôpital : Edouard Philippe s'est confié sur France Inter sur les dossiers sensibles de cette fin d'année
il y a 8 heures 32 min
décryptage > Politique
Stratégie de défense

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

il y a 10 heures 24 min
décryptage > Politique
Le Macron nouveau est arrivé

Le nouvel entre-deux stratégique d’Emmanuel Macron

il y a 11 heures 22 min
décryptage > Société
Protection de l'enfance

Parents dangereux : ces violences contre les enfants dont on parle si peu

il y a 12 heures 1 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès
il y a 12 heures 42 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 1 heure 18 min
Méthode d'avenir
Coldplay arrête ses tournées pour des raisons environnementales
il y a 3 heures 36 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pechkoff, le manchot magnifique" de Guillemette de Sairigné : un héros de légende endormi réveillé par la plus noble des biographes

il y a 7 heures 17 min
décryptage > Santé
Plan palliatif

Cette liberté que la France ne se décide toujours pas à accorder à ses hôpitaux

il y a 7 heures 52 min
décryptage > Culture
Vive la liberté !

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

il y a 9 heures 49 min
décryptage > France
Culture

Repeignez-moi donc ces statues blanches que je ne saurais voir : l’antiracisme en pleine crise d’intolérance

il y a 10 heures 49 min
décryptage > Economie
Réalité des chiffres

Hôpitaux, retraites ou inégalités : la fiscalité, ce verrou français qui étrangle toute vraie réforme.

il y a 11 heures 40 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Hong-Kong s’enflamme, sa jumelle historique, Singapour, récupère les flux de capitaux et redoute la contagion…

il y a 12 heures 24 min
décryptage > Politique
2022

Les Français tous prêts à la bataille retour Macron Le Pen… ou majoritairement orphelins de la politique…?

il y a 12 heures 51 min
© REUTERS/Stringer
Des combattants de l'Etat islamique en Irak.
© REUTERS/Stringer
Des combattants de l'Etat islamique en Irak.
Bonnes feuilles

Au cœur de la stratégie de l’Etat islamique pour devenir un Etat moderne

Publié le 14 février 2015
Journaliste italienne et présidente du groupe de financement de la lutte contre le terrorisme pour le Club de Madrid, Loretta Napoleoni se déplace régulièrement en Syrie, au Pakistan, en Turquie, en Iran et en Irak. Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages consacrés au terrorisme. Extrait de "L'Etat islamique, multinationale de la violence" aux éditions Calmann-Lévy. (1/2)
Loretta Napoleoni est une journaliste italienne spécialiste des questions relatives au financement du terrorisme. Son dernier ouvrage s’intitule « L'Etat islamique, multinationale de la violence » (Calmann-Lévy, 11 février).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Loretta Napoleoni
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Loretta Napoleoni est une journaliste italienne spécialiste des questions relatives au financement du terrorisme. Son dernier ouvrage s’intitule « L'Etat islamique, multinationale de la violence » (Calmann-Lévy, 11 février).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste italienne et présidente du groupe de financement de la lutte contre le terrorisme pour le Club de Madrid, Loretta Napoleoni se déplace régulièrement en Syrie, au Pakistan, en Turquie, en Iran et en Irak. Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages consacrés au terrorisme. Extrait de "L'Etat islamique, multinationale de la violence" aux éditions Calmann-Lévy. (1/2)

Assez paradoxalement, le soutien de la population au sein de l’embryon d’État compte autant pour Al-Baghdadi que l’engagement de ses guerriers. Comme l’a prouvé la Révolution iranienne, le droit divin ne suffit pas à lui seul à assurer le fonctionnement de l’État. Le califat ne saurait non plus devenir une gigantesque prison, comme l’Afghanistan sous la coupe des Talibans. À la différence de ces derniers, qui se sont conduits comme une caste supérieure et ont fondu sur la population afghane locale, Al-Baghdadi entend créer un État moderne. Et il veut le faire avec le consentement des gouvernés, même si la définition de la citoyenneté reste limitée par le sectarisme et exclut la participation active des femmes. Les programmes sociaux sont la clé de ce consentement.

En Syrie et en Irak, a rapporté Atlantic, "l’EI aide à gérer des usines de pain et fournit des fruits et des légumes à de nombreuses familles, distribuant les produits personnellement. À Raqqa, EIIL a mis en place une cuisine pour nourrir les nécessiteux et un Bureau des Orphelins pour leur trouver des familles. Les militants de l’EI ont lancé des programmes de santé et d’aide sociale dans les enclaves qu’ils contrôlent, utilisant les fonds mêmes de l’organisation. Si les campagnes de vaccination se heurtaient à la paranoïa et au scepticisme des Talibans, l’EI promeut des campagnes de vaccination contre la polio pour arrêter la propagation de la maladie". Les programmes sociaux sont donc l’autre face de la médaille de la dictature barbare et sectaire de l’État islamique.

Ceux qui se chargent du travail social, il importe de le souligner, sont différents des combattants. "La distinction entre militants civils et combattants est fondamentale. Ce sont deux choses différentes", explique Michael Przedlacki19. Si cela devient nécessaire, les combattants s’en prendront à la population locale, alors que les militants civils la protégeront. Au sein du califat, la distinction entre ces deux types de militants est faite pour maximiser l’efficacité de l’État embryonnaire.

La mise en place des programmes sociaux est le fruit de la stratégie économique de l’EI. Les recettes abondaient déjà quand que les combattants de l’EI ont littéralement rasé au bulldozer des sections de la frontière entre l’Irak et la Syrie pour annoncer la naissance du califat. Depuis plus d’un an, le groupe gérait une profitable affaire de contrebande entre les frontières turque et syrienne, prenant même sa part de l’aide humanitaire qui arrive en Syrie. Grâce à l’intelligence du plan d’action poursuivi au fil de ces trois années de privatisation du terrorisme, l’État islamique n’a pas besoin d’exploiter la population locale comme les autres groupes. Quand l’EI s’est emparé des 425 millions de dollars de la Banque centrale de Mossoul, a rapporté Atlantic, les fonds ont servi à financer l’aide militaire, mais aussi la "campagne du groupe pour gagner les cœurs et les esprits". Tout cela témoigne de l’intégration des finances du groupe armé, de l’État islamique et de son embryon d’État, le califat.

La fusion des fonds de l’EI avec les finances de l’embryon d’État et le partenariat économique avec les tribus locales prouvent aussi l’attachement de l’organisation à la construction d’une nation et illustrent la manière dont il applique quelques uns des principes administratifs de base de l’Étatnation moderne. Enfin, la réinjection de la richesse dans l’État embryonnaire renforce certes le califat militairement, mais étaye aussi le consensus au sein de la population.

"L'Etat islamique : multinationale de la violence" de Loretta Napoleoni aux éditions Calmann-Lévy. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

05.

Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants

06.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

07.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gré
- 14/02/2015 - 20:47
Un état moderne ?!?
Un état moderne ?!?